Thaïs Lona dans le CUBE : Comment Vaincre Son Syndrome de l'Imposteur

Memory Lane : Stories De Musiciens Sur Scène & En Studio

Jul 29 2021 • 30 mins



Qui n'a pas déjà failli de s'auto-saboter, faute de perfectionnisme ?


Lona ou Loner signifie Solitaire en anglais. Et, pour Thaïs, se retirer temporairement pour se renouveler, seule avec elle-même, est essentiel pour regagner confiance en soi.


Dancing Again, sorti en Avril 2021, en prélude de son album CUBE, tant attendu, sonne comme l'EP de la Renaissance du Phénix. Renouveau et authenticité, telles sont les qualités d'une artiste Neo-Soul.

Dans l'épisode qui suit, Thaïs revient sur le sens des paroles de ses chansons, et leur caractère cathartique. Confessions, émancipations, au travers de ses compositions, l'artiste apprend à briser son syndrome de l'imposteur.


"Ce morceau m'a appris à être plus bienveillante envers moi", affirme Thaïs Lona à propos de son titre éponyme, Dancing Again.


Au cours de la conversation téléphonique, Marcus Gon analyse la musique de Thaïs, jusqu'au code couleur employé pour sa pochette d'album, très révélateur de l'état psychologique et émotionnel de la compositrice-interprète.


Pour ce nouvel épisode de Memory Lane, appréciez toutes les anecdotes de l'artiste et  secrets de studio :


- Le sens des paroles derrière "Words" : Se libérer du syndrome de l'imposteur
- Un code couleur synonyme d'optimisme, confiance en soi et renouveau
- Compositrices, beatmaker : la place des femmes dans l'industrie musicale
- La culture Neo-Soul : plus qu'une musique, un art de vivre
- Son retour sur la scène Lyonnaise : Woodstower & Food Society en partenariat avec Jazz à Vienne




Jingle : Composée par Kim Bernard
Bande sonore : Composée par Sam Cassegrain : Woman's Worth (Poetically Yours)