On The Way

On The Way

Proposé par BNP Paribas Personal Finance (https://personal-finance.bnpparibas/fr/), On The Way est le podcast qui explore les chemins de la consommation responsable. Entrepreneurs, acteurs du monde de l’entreprise ou encore chercheurs : On The Way donne la parole à ceux qui agissent jour après jour pour construire une consommation plus durable. Bienvenue et bonne écoute… Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations. read less
Society & CultureSociety & Culture

Episodes

Fabienne Morgaut - Maisons du Monde (English version) : Towards sustainable decoration and home furniture
May 8 2024
Fabienne Morgaut - Maisons du Monde (English version) : Towards sustainable decoration and home furniture
For this second episode, we had the opportunity to meet Fabienne Morgaut, CSR Director of Maisons du Monde & President of the Maisons du Monde Foundation. Get inspired by her rich and atypical career path that has led her to develop the CSR strategy in the French furniture and home decor company. Enjoy listening! We had the chance for this 2nd episode to meet Fabienne Morgaut, CSR Director of Maisons du Monde, and president of the foundation. Get inspired by her rich and atypical career: her studies in communication, her passion for nature and great apes, her aspirations for travel led her to work initially in an association that takes care of the forest tropical. It was when her daughter was born that she really became aware of ecological issues and wished to join Maison du monde, to develop the CSR approach within the furniture and decoration brand. Fabienne explains the steps taken by the distribution company to design products with a lower impact on the environment: product traceability, FSC-certified furniture, as well as the creation of an eco-designed sofa awarded by the Ministry. of Ecology and ADEME. Creating a CSR strategy is a must, but it is essential to involve employees in order to embody this strategy right up to the point of sale, by adapting its offer to give consumers the desire to take action through their act of purchase. Very good listening!Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Raphaël Guastavi - ADEME : Et si on réparait pour réduire la consommation et réutiliser des produits destinés à être recyclés ?
May 1 2024
Raphaël Guastavi - ADEME : Et si on réparait pour réduire la consommation et réutiliser des produits destinés à être recyclés ?
Obsolescence logicielle, prix des pièces détachées, achats compulsifs, manque d’informations ou encore manque d’entretien...Si 85% des Français envisagent la réparation de leurs produits en panne, seulement 30% le font vraiment : un écart justifié par une réparation parfois plus coûteuse que l’achat d’un produit neuf ! Ce coût perçu ou réel est un frein évident à la réparation, alors que cette dernière permet d’allonger la durée de vie des produits, de limiter l’exploitation de nouvelles ressources et donc de contribuer à préserver la planète.Pour inverser cette tendance et accompagner l’évolution des habitudes de consommation des Français, l’ADEME, l’Agence de la Transition Écologique, a pour mission de mettre en place plusieurs leviers d’action qui tendent à améliorer le cycle de vie des produits notamment électriques et électroniques en rendant la réparation plus accessible à tous.Dans cet épisode d’On The Way, Raphaël Guastavi, Directeur Adjoint Économie Circulaire à l’ADEME nous explique comment l’ADEME a mis l’accent sur la nécessité de produire et de consommer différemment, en privilégiant la sobriété et la préservation des ressources.Il nous partage tout d’abord son parcours, empreint dès le début d’une sensibilité pour l’environnement et l’écologie. Puis comment, d’une spécialisation sur l’étude des déchets des ménages et leur traitement au sein des collectivités locales, il œuvre aujourd’hui à l’échelle nationale, pour diminuer l’impact environnemental des ménages et des entreprises.Entre fonds Réparation, fonds Réemploi, bonus réparation et réparateurs agréés QualiRépar ; Raphaël nous explique comment l’ADEME contribue à accompagner les Français dans la réduction de leurs impacts environnementaux grâce à l’économie circulaire en favorisant le réemploi et la réparation.Un podcast inspirant pour celles et ceux qui aspirent à une consommation plus responsable et plus durable, disponible sur toutes vos plateformes d’écoutes préférées !Et retrouvez-y également tous les autres épisodes “On The Way” !Bonne écoute !Et pour aller plus loin, vous trouverez ci-dessous les références des études et articles cités par Raphaël :Vous vous posez des questions avant un achat ? Trouvez toutes les réponses sur le site Épargnons nos Ressources !Dans un contexte où des évolutions dans nos modes de vie, nos modes de consommation et de production s'imposent, l'ADEME a lancé un nouveau baromètre sur les questions de sobriétés et modes de vie pour mieux appréhender les évolutions des pratiques et conditions de mise en œuvre de démarches collectives et individuelles de sobriété et les incidences positives et négatives sur les différents publics. La consommation de biens «durables» ou «semi-durables» occupent une place de plus en plus importante dans la répartition des dépenses des ménages, notamment dans le domaine du logement et de ses équipements (meubles et électroménagers), de la communication (technologies de l'information et de la communication) et des loisirs (par exemple, les équipements sportifs). Cette étude est la suite d'une première étude de l'ADEME visant à poursuivre l'évaluation environnementale de produits de consommation.Découvrez les impacts économiques et environnementaux associés à l'allongement de la durée d'usage d'équipements électriques et électroniques, à l'échelle d'un foyer français dans cette nouvelle étude. Cette étude vise à connaître les perceptions et les pratiques des Français en 2019 en matière de réparation et de caractériser leurs évolutions par rapport aux résultats de la précédente étude en 2014, Outil de lutte contre l’obsolescence – programmée ou non - pour éviter la mise au rebut trop précoce des produits et préserver les ressources naturelles nécessaires à leur production, découvrez l'indice de réparabilité.
Raphaël Guastavi - ADEME (English version): What if we repaired to reduce consumption and reuse products destined for recycling?
May 1 2024
Raphaël Guastavi - ADEME (English version): What if we repaired to reduce consumption and reuse products destined for recycling?
Software obsolescence, spare parts prices, compulsive purchases, lack of information or even lack of maintenance...While 85% of French people plan to repair their broken products, only 30% actually do so: a gap justified by a repair that is sometimes more expensive than buying a new product! This perceived or real cost is an obvious obstacle to repair, even though it makes it possible to extend the life of products, limit the exploitation of new resources and therefore contribute to preserving the planet.To reverse this trend and support the evolution of French consumers' consumption habits, ADEME, the Agency for Ecological Transition, has set up several levers of action that aim to improve the life cycle of products, particularly electrical and electronic products, by making repair more accessible to all.In this episode of On The Way, Raphaël Guastavi, Deputy Director of Circular Economy at ADEME, explains how ADEME has emphasized the need to produce and consume differently, by prioritizing sobriety and the preservation of resources.First of all, he shares with us his career, marked from the beginning by a sensitivity for the environment and ecology. And how, from a specialization in the study of household waste and its treatment within local authorities, it is now working on a national scale to reduce the environmental impact of households and businesses.Between Repair funds, Reuse funds, repair bonuses and QualiRépar approved repairers; Raphaël explains how ADEME contributes to supporting the French in reducing their environmental impacts through the circular economy by promoting reuse and repair.An inspiring podcast for those who aspire to a more responsible and sustainable consumption, available on all your favorite listening platforms!And you can also find all the other "On The Way" episodes!Enjoy!Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Nicolas Chabanne - C'est qui le patron : La démarche de consommateurs qui aide les producteurs à vivre de leur métier
Apr 24 2024
Nicolas Chabanne - C'est qui le patron : La démarche de consommateurs qui aide les producteurs à vivre de leur métier
Découvrez le dernier épisode de notre podcast en compagnie de Nicolas Chabanne, initiateur de la démarche « C’est qui le patron ?! ">C’est qui le patron ?! ».  Vous avez peut-être déjà croisé cette marque dans les rayons de votre supermarché, notamment à travers sa fameuse brique de lait bleue, mais connaissez-vous son histoire ?   « C’est Qui Le Patron ?! » est née de la volonté de redonner aux consommateurs le contrôle sur ce qu’ils achètent.   Nicolas partage son parcours inspirant, depuis ses racines dans le sud de la France jusqu’à la création d’une révolution dans l’industrie alimentaire. Il raconte comment une simple discussion a conduit à la naissance de cette célèbre brique de lait bleue et comment les consommateurs sont devenus les acteurs du changement. En effet, ce produit a été élaboré en suivant le cahier des charges voté par ces consommateurs engagés ! Une brique de lait solidaire qui a changé la donne, rémunérant justement les producteurs et devenant le lait le plus vendu de France, sans publicité ni force de vente.    Mais ce n’est pas seulement l’histoire d’un homme. Il s’agit d’une histoire collective, celle de millions de consommateurs engagés qui ont choisi de prendre le contrôle de leurs achats et d’avoir un impact positif sur l’environnement, leur santé et la société. Aujourd’hui, « C’est qui le patron ?! » c’est 19 produits équitables">19 produits équitables créés et vendus en grande distribution, plus de 3 000 producteurs soutenus partout en France et plus de 13 000 sociétaires engagés dans l’aventure.   Installez-vous confortablement, plongez dans ce récit inspirant de consommateurs qui transforment le monde, une brique de lait à la fois ; et découvrez comment vous pouvez vous aussi vous impliquer">découvrez comment vous pouvez vous aussi vous impliquer. Parce que, comme le rappelle Nicolas Chabanne, notre carte bancaire est comme un bulletin de vote pour faire entendre notre voix : chaque achat que nous faisons peut avoir un impact positif sur le monde qui nous entoure !   Cet épisode est disponible sur toutes vos plateformes d’écoutes préférées ! Et retrouvez-y également">retrouvez-y également tous les autres épisodes “On The Way” ! Bonne écoute !Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Nicolas Chabanne – C’est qui le patron (English version): the consumer led initiative that helps producers make a living from their work
Apr 24 2024
Nicolas Chabanne – C’est qui le patron (English version): the consumer led initiative that helps producers make a living from their work
Discover the last episode of our podcast with Nicolas Chabanne, initiator of the “C'est qui le patron ?!">C'est qui le patron ?!” You may have seen this brand on the shelves of your supermarket, especially through its famous blue carton of milk, but do you know its history?   “C’est qui le patron ?!” was born from the desire to give consumers control over what they buy.   Nicolas shares his inspiring journey, from his roots in the south of France to the creation of a revolution in the food industry. He tells us how a simple discussion led to the birth of this famous blue carton of milk and how consumers have become players of change. Indeed, this product was developed following the specifications written by these committed consumers! A carton of milk based on solidarity that changed the game, paying justly the producers and becoming the most sold milk in France, without advertising or sales force.    But it’s not just the story of one man. It is a collective story of millions of engaged consumers who have chosen to take control of their purchases and have a positive impact on the environment, their health and society. Today, “C’est qui le patron ?!” is 19 fair trade products">19 fair trade products created and sold in mass distribution, more than 3,000 producers supported throughout France and more than 13,000 members engaged in the adventure.   Sit back, immerse yourself in this inspiring story of consumers transforming the world, one carton of milk at a time; and find out how you too can get involved">find out how you too can get involved. Because, as Nicolas Chabanne reminds us, our bank card is like a ballot paper to make our voice heard: every purchase we make can have a positive impact on the world around us!   This episode is available on all your favorite listening platforms! You can also find all the other episodes “On The Way”!">all the other episodes “On The Way”!   Good listening!Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Stacy Algrain - Penser L'après : La nouvelle génération mobilisée pour un monde plus juste et respectueux
Apr 17 2024
Stacy Algrain - Penser L'après : La nouvelle génération mobilisée pour un monde plus juste et respectueux
La pandémie du covid-19, ponctuée par ses confinements successifs, a fortement contribué à un retour à la nature et à éveiller les consciences sur les enjeux climatiques auxquels nous devons faire face. Cette période incertaine a aussi vu émerger de très belles initiatives, initiées par des citoyens engagés qui veulent agir et être acteurs du changement. C’est le cas de Stacy Algrain, étudiante à Sciences Po et activiste, que nous avons eu la chance de recevoir à notre micro, et qui a fondé en 2020 le Think and Do Tank Penser L’après. Il s’agissait d’une série de webinaires qui réunit des profils aussi variés que Jean Jouzel, éminent paléoclimatologue, Jean-Marc Jancovici, associé fondateur de Carbone 4 et président de The Shift Project, ou encore Laurence Tubiana, économiste et Présidente de la Fondation européenne pour le climat. Aujourd’hui, ils sont désormais 40 bénévoles engagés pour éduquer, inspirer et pousser les 18-35 ans à agir pour une transition écologique, sociale et solidaire. Si Stacy revient sur son parcours et sur les raisons de son engagement, c’est aussi la voix d’une génération qui s’exprime à travers son témoignage. Une génération appelée « Millenials », qui loin d’être fataliste, déborde d’énergie pour faire bouger les lignes. Convaincu que l’action doit se faire auprès des politiques, Stacy nous livre les enjeux de son quotidien, ses convictions, ses rêves et ses ambitions pour créer un monde meilleur. Également persuadée que c’est par l’information et l’éducation du plus grand nombre que les choses pourront s’améliorer, c’est finalement le process des petits pas qui pourra aussi porter ses fruits. En effet, combiné à de grandes actions politiques, si chaque jour un peu plus de citoyens avancent dans le bon sens pour la planète, nous arriverons à construire un monde meilleur, plus inclusif, plus juste et surtout plus respectueux de l’environnement.     Prolongez l’expérience et inspirez-vous en regardant les webinaires Penser L’après menés par Stacy,   Très bonne écoute !  Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Stacy Algrain - Penser L'après (English Version) : The new generation mobilized for a fairer and more respectful world
Apr 17 2024
Stacy Algrain - Penser L'après (English Version) : The new generation mobilized for a fairer and more respectful world
The covid-19 pandemic, punctuated by its successive confinements, has strongly contributed to a return to nature and to raising awareness of the climate issues we must face. This uncertain period has also seen the emergence of very good initiatives, initiated by committed citizens who want to act and be agents of change. This is the case of Stacy Algrain, a student at Sciences Po and activist, whom we were fortunate to have at our microphone, and who in 2020 founded the Think and Do Tank Penser L’après">Penser L’après. It was a series of webinars that brought together profiles as varied as Jean Jouzel">Jean Jouzel, eminent paleoclimatologist, Jean-Marc Jancovici">Jean-Marc Jancovici, founding partner of Carbone 4 and president of The Shift Project, or Laurence Tubiana, economist and President of the European Climate Foundation. Today, there are now 40 volunteers committed to educating, inspiring and pushing 18-35 year olds to act for an ecological, social and united transition. While Stacy reflects on her journey and the reasons for her involvement, it is also the voice of a generation that is expressed through her testimony. A generation called "Millennials" who, far from being fatalistic, are bursting with energy to shake things up. Convinced that action must be taken with politicians, Stacy shares with us the challenges of her daily life, her convictions, her dreams and her ambitions to create a better world. Also convinced that it is by informing and educating as many people as possible that things can improve, it is ultimately the process of small steps that can also bear fruit. Indeed, combined with major political actions, if every day a few more citizens move in the right direction for the planet, we will succeed in building a better, more inclusive, more just world and above all more respectful of the environment.   Extend the experience and be inspired by watching the webinaires Penser L’après">Penser L’après webinars led by Stacy, Very good listening! Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Pauline Grumel - Unisoap : Le recyclage de savons d'hôtels avec impact social
Apr 11 2024
Pauline Grumel - Unisoap : Le recyclage de savons d'hôtels avec impact social
Que deviennent les savonnettes des chambres d’hôtels une fois les clients partis ? C’est la question que s’est posée Pauline Grumel et, visiblement, elle était la première en France à s’y intéresser sérieusement.     En effet, les hôtels jettent leurs savons après le passage de leurs clients et ce, même après une seule utilisation. Question d’hygiène. Pourtant ces savons restent réutilisables…      Fort de ce constat, Unisoap naît en 2017 : une association à but non lucratif ayant pour objectif de collecter les savons usagés, shampooings, gels douche et conditionners solides des hôtels, afin de les recycler via des ESATs et de les distribuer une fois recyclés aux personnes dans le besoin.      En 2018, le premier partenariat avec un hôtel en région Lyonnaise signe le début du développement d’Unisoap. Ce n’est que le début car les partenariats s’enchaînent et bientôt les hôtels viendront d’eux-mêmes vers Unisoap afin de rejoindre le mouvement. En effet, conscients que l’engagement RSE constitue maintenant un critère de choix décisif pour les clients, les hôtels sont de plus en plus nombreux à s’en soucier.     Si l’idée initiale était d’exporter les savons recyclés vers les pays en voie de développement, Unisoap répondra finalement à un besoin bien plus proche : la France. En effet, les associations telles que le Restos du Cœur, Le Secours Populaire, L’armée du Salut, etc. alertent quant à la nécessité de récolter des produits d’hygiène. 3 millions de français n’ont pas la possibilité de s’acheter ces produits d’hygiène de base. Quand on sait que l’hygiène touche non-seulement à la santé mais aussi à l’intégrité et à la dignité des personnes, il est plus que primordial de pouvoir l’accorder au plus grand nombre.  C’est le combat de Pauline et son association qui s’engagent à faire don de tous ces produits aux personnes en situation de précarité. Depuis sa création, Unisoap a récolté 7 tonnes de savon et a distribué 15 000 pains de savons aux personnes dans le besoin. Et tout le monde s’y retrouve puisque la démarche Unisoap est un véritable élément différenciateur pour les hôtels, qui permet de séduire des clients soucieux de réduire leur impact.      Grâce à la carte proposée sur le site de l’association, il est très simple de trouver son futur hôtel partenaire et, ainsi, contribuer à la préservation des ressources et au succès d’Unisoap. Avec plus de 51 millions de savons jetés chaque année par les hôtels en France, le potentiel de développement est fort et nous ne sommes qu’au début de l’aventure !  Pour aller encore plus loin, en ce moment, Unisoap s’associe à Solikend (plateforme de réservation d’hôtels où les paiements sont 100% reversés à l’association de votre choix) pour vous faire bénéficier d’une réduction exceptionnelle de 50% sur votre prochaine réservation de séjour dans un établissement partenaire avec le code : UNISOAP2022… En avant les vacances écoresponsables !!!     Dans cet épisode de On The Way, Pauline Grumel nous raconte son parcours, sa prise de conscience et comment son association travaille aujourd’hui autour d’une triple démarche : environnementale, sociale, solidaire… Bonne écoute !   Et pour soutenir Unisoap, foncez faire un don à l'association ici ! Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Pauline Grumel - Unisoap (English Version) : Recycling hotel soaps with social impact
Apr 11 2024
Pauline Grumel - Unisoap (English Version) : Recycling hotel soaps with social impact
What happens to soap bars in hotel rooms once customers have left? This is the question that Pauline Grumel asked herself and, obviously, she was the first in France to take a serious interest in it. Indeed, hotels throw away their soaps after the passage of their customers, even after a single use. Hygiene issue. Yet these soaps remain reusable... On the strength of this observation, Unisoap was born in 2017: a non-profit association whose objective is to collect used soaps, shampoos, shower gels and conditioners. solids from hotels, in order to recycle them via ESATs and distribute them once recycled to people in need. In 2018, the first partnership with a hotel in the Lyon region marks the start of the development of Unisoap. This is only the beginning because the partnerships are linked and soon the hotels will come to Unisoap on their own to join the movement. Indeed, aware that the CSR commitment is now a decisive criterion of choice for customers, more and more hotels are concerned about it. If the initial idea was to export recycled soaps to developing countries, Unisoap will ultimately meet a much closer need: France. Indeed, associations such as the Restos du Cœur, the Secours Populaire, the Salvation Army, etc. warn about the need to collect hygiene products. 3 million French people do not have the possibility to buy these basic hygiene products. When we know that hygiene affects not only health but also the integrity and dignity of people, it is more than essential to be able to grant it to as many people as possible. It is the fight of Pauline and her association who are committed to donating all these products to people in precarious situations. Since its creation, Unisoap has collected 7 tons of soap and distributed 15,000 bars of soap to people in need. And everyone is on board since the Unisoap approach is a real differentiator for hotels, which makes it possible to attract customers who want to reduce their impact. Thanks to the map offered on the association's website, it is very easy to find your future partner hotel and, thus, contribute to the preservation of resources and the success of Unisoap. With more than 51 million soaps thrown away each year by hotels in France, the development potential is strong and we are only at the beginning of the adventure! To go even further, Unisoap is currently partnering with Solikend (hotel booking platform where payments are 100% donated to the association of your choice) to make you benefit from an exceptional 50% reduction. on your next reservation for a stay in a partner establishment  with the code: UNISOAP2022… Let's go for eco-responsible holidays!!! In this episode of On The Way, Pauline Grumel tells us about her journey, her awareness and how her association works today around a triple approach: environmental, social, solidarity... Enjoy! And to support Unisoap, go make a donation to the association here! Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Agathe Gauthier – Bijoux circulaires et responsables :  Emblème révolutionne la joaillerie !
Apr 3 2024
Agathe Gauthier – Bijoux circulaires et responsables : Emblème révolutionne la joaillerie !
Extraction de minerais rares, utilisation de produits chimiques nocifs, gaspillage des ressources naturelles... L’industrie de la joaillerie de luxe, souvent épinglée pour son impact environnemental et social, peut-elle se réinventer ?C’est le pari fou d’Emblème. Une marque française qui bouscule les codes du bijou et propose des alternatives plus durables. Leur secret ? Extraire l’or de circuits électroniques obsolètes. Un procédé innovant qui permet de réduire considérablement l’impact environnemental de la production de bijoux, quand on sait que 10 grammes d’or dans la nature = 10 tonnes de roches extraites, alors qu’avec les circuits électroniques il n’en faut qu’1 tonne.Dans cet épisode d’On The Way, nous ouvrons les portes de l’atelier d’Emblème et donnons la parole à Agathe Gauthier, co-fondatrice et directrice artistique de cette marque de joaillerie circulaire.Elle nous partage tout d’abord son parcours entre la France et l’Afrique, puis nous raconte la genèse du projet, les coulisses de la fabrication des bijoux ainsi que les défis de la joaillerie éthique et durable.Entre fabrication en circuit (très) court, matériaux recyclés et revalorisés (du bijou au packaging), et savoir-faire français unique pour une empreinte carbone réduite ; Agathe nous explique comment Emblème s’engage à offrir des bijoux raffinés et uniques qui vous subliment, tout en respectant la planète.Un podcast inspirant pour celles et ceux qui aspirent à une consommation plus responsable, sans renoncer à la beauté et à l’élégance.Bonne écoute !Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Agathe Gauthier (English version) – Circular and responsible jewellery:  Emblème revolutionizes jewellery making!
Apr 3 2024
Agathe Gauthier (English version) – Circular and responsible jewellery: Emblème revolutionizes jewellery making!
Extraction of rare ore, use of chemicals, waste of natural resources... Can the luxury jewelry industry, often pinned on its environmental and social impact, reinvent itself?This is the gamble of Emblème. A French brand that challenges the codes of jewelry and offers more sustainable alternatives. Their secret? Extracting gold from used electronic circuits. An innovative process that significantly reduces the environmental impact of jewelry production, when we know that 10 grams of gold in nature = 10 tons of rock extracted, while with electronic circuits it takes only 1 ton.In this episode of On The Way, we open the doors of the Emblème workshop and give the floor to Agathe Gauthier, co-founder and artistic director of this circular jewelry brand.She first shares her journey between France and Africa, then tells us about the genesis of the project, the backstage of jewelry manufacturing and the challenges of ethical and sustainable jewelry.Between manufacture in circuit (very) short, recycled materials (from jewelry to packaging), and unique French know-how for a reduced carbon footprint; Agathe explains how Emblème is committed to offering refined and unique jewelry that sublimates you, while respecting the planet.An inspiring podcast for those who aspire to a more responsible consumption, without giving up beauty and elegance.Enjoy!Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Antoine Sire - BNP Paribas : Le rôle des banques dans la consommation durable et la protection de l’environnement
Mar 20 2024
Antoine Sire - BNP Paribas : Le rôle des banques dans la consommation durable et la protection de l’environnement
Comment, en tant qu’acteur bancaire international de premier plan, peut-on et doit-on se saisir des enjeux environnementaux et sociétaux pour repenser son activité et avoir un impact positif ?    En 2017, c’est avec cet objectif qu’Antoine Sire est revenu dans le groupe BNP Paribas et est devenu Directeur de l'Engagement d'Entreprise du Groupe BNP Paribas.   En effet, il s’était consacré à l’écriture d’un livre sur le cinéma, après avoir été Directeur de la Communication de BNP Paribas pendant 16 ans.   Tout au long de cet épisode d’On The Way, Antoine Sire nous fait part de son expérience et nous partage le rôle de BNP Paribas pour accompagner la transition vers une économie bas carbone.    Il explique que le travail a d’abord commencé sous l’angle sociétal et social. BNP Paribas a noué un partenariat important avec l’ADIE avant d’élargir son soutien à de nombreuses associations œuvrant en faveur de l’inclusion sociale.   En 2010, la prise de conscience de l’importance des sujets environnementaux est de plus en plus forte, vient donc la création de la « Climate & Biodiversity Initiative » par la Fondation BNP Paribas, afin de soutenir financièrement la recherche sur le changement climatique. Cette initiative a permis à la banque de mieux comprendre les enjeux liés au climat et de mettre en évidence que le modèle basé sur l’utilisation des ressources naturelles sans limite n’est plus viable.    Antoine Sire nous éclaire également sur le rôle des banques qui est d’accompagner l’économie, via notamment l’octroi de crédits aux entreprises et aux particuliers. La demande en énergie a été croissante depuis les débuts de l’industrialisation. La demande de financements pour satisfaire cette demande est donc corrélée et croissante. Désormais BNP Paribas a pris des engagements forts pour faire basculer son encours de crédits au financement d’énergies fossiles vers des énergies bas carbone.    Antoine Sire nous explique aussi comment le groupe BNP Paribas se structure pour accompagner la transition bas carbone de tous ses clients avec, entre autres, la création du Low-Carbon Transition Group, dirigé par Séverine Mateo. Ce groupe, qui comptera à terme 250 collaborateurs experts, est dédié :   aux grandes entreprises clientes, pour les accompagner dans leur transition via la décarbonation de leurs activités et l’investissement dans de nouvelles activités ; aux entreprises innovantes accélérateurs de transition, pour les soutenir dans leur développement ;aux investisseurs institutionnels, pour orienter le déploiement de leurs capitaux vers la transition bas carbone.  BNP Paribas déploie également un modèle par lequel chaque entreprise est évaluée non seulement sur des critères financiers mais aussi sur des critères liés au climat, à la biodiversité, au respect des droits humains, à l’impact local et à l’éthique des affaires.    Au cours de son témoignage à notre micro, Antoine Sire met l’accent sur l’importance de la transformation que nous devons tous faire et rappelle que la banque est au cœur de toutes ces transformations puisqu'il est évident qu'une consommation plus responsable est absolument centrale. Une consommation qui repose sur l’acquisition de biens plus responsables et s’appuie sur des nouveaux modes de consommation comme le leasing, l’économie circulaire, ou encore l’amélioration de l’habitat.    Découvrez donc dans cet épisode le parcours d’Antoine Sire, son réveil écologique et l’évolution du Groupe BNP Paribas vers des activités plus durables et responsables, ainsi que les enjeux et défis à venir.      Très bonne écoute !     Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Antoine Sire - BNP Paribas (English version): The role of banks in sustainable consumption and environmental protection
Mar 20 2024
Antoine Sire - BNP Paribas (English version): The role of banks in sustainable consumption and environmental protection
As a leading international banking player, how can and should we address environmental and societal issues in order to rethink our business and have a positive impact?   In 2017, it was with this objective in mind that Antoine Sire returned to the BNP Paribas Group and became Head of Company Engagement BNP Paribas Group.  Indeed, he devoted himself to writing a book on cinema, having been Director of Communication at BNP Paribas for 16 years.   Throughout this episode of On The Way, Antoine Sire shares his experience and the role of BNP Paribas in supporting the transition to a low-carbon economy.  He explains that the work began from a societal and social perspective. BNP Paribas has formed an important partnership with many associations working for social inclusion.   In 2010, awareness of the importance of environmental issues is growing, with the creation of the “Climate & Biodiversity Initiative” by the BNP Paribas Foundation, in order to financially support research on climate change. This initiative allowed the bank to better understand climate issues and to highlight that the model based on the use of natural resources without limits is no longer viable.  Antoine Sire also sheds light on the role of banks in supporting the economy, in particular by granting loans to businesses and individuals. Energy demand has been increasing since the beginning of industrialization. The demand for funding to meet this demand is therefore correlated and growing. From now on, BNP Paribas has made strong commitments to switch its outstanding loans to finance fossil fuels to low-carbon energies.   Antoine Sire also explains how the BNP Paribas Group is structured to support the low-carbon transition of all its clients, including the creation of the Low-Carbon Transition Group led by Séverine Mateo. This group, which will eventually have 250 expert employees, is dedicated to:   to large corporate clients, to support them in their transition through the decarbonation of  their activities and investment in new activities; Innovative companies that are accelerating the transition, to support them in their development;  to institutional investors, to steer the deployment of their capital towards the low-carbon transition.    BNP Paribas also deploys a model by which each company is evaluated not only on financial criteria but also on criteria related to: climate, biodiversity, respect for human rights, local impact and business ethics.  During his testimony at our microphone, Antoine Sire emphasizes the importance of the transformation that we must all do and reminds us that the bank is at the heart of all these transformations since it is obvious that more responsible consumption is absolutely central. Consumption is based on the acquisition of more responsible goods and relies on new modes of consumption such as leasing, the circular economy, or the improvement of housing.  Discover in this episode Antoine Sire’s journey, his ecological awakening and the evolution of the BNP Paribas Group towards more sustainable and responsible activities, as well as the challenges and challenges ahead.     Very nice listening!Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Juan Luis Cabeza - Social Energy (Spanish version) : Empresas e impacto positivo en la sociedad
Mar 13 2024
Juan Luis Cabeza - Social Energy (Spanish version) : Empresas e impacto positivo en la sociedad
Para este episodio nos dirigimos a España. Nuestros equipos en Madrid tuvieron la oportunidad de entrevistar a Juan Luis Cabeza, CEO de Social Energy, empresa especializada en paneles solares. Desde los 15 años ha estado involucrado en el mundo del emprendimiento, cuando comenzó su primer negocio. Su principal impulsor es crear empresas que generen riqueza para compartir con otros. Juan Luis cree firmemente que, en el siglo XXI, los emprendedores y empresarios deben asumir la responsabilidad y desarrollar un modelo de negocio completamente nuevo donde las personas se sitúen en el centro. Durante este episodio, Juan Luis comparte su despertar ecológico, su camino como emprendedor y los comienzos de Social Energy. Desde su creación, la empresa ha combinado la convicción de que las personas pueden ser autosuficientes en energía con un fuerte compromiso social. En Social Energy, aunque el enfoque ambiental es muy fuerte, el aspecto social también es crucial. Muchos de los empleados provienen de entornos donde han enfrentado desafíos y condiciones de vida difíciles. Por eso, la empresa busca apoyarlos, ayudándolos a desarrollar habilidades valiosas y brindándoles oportunidades para tener éxito en sus vidas personales y profesionales. ¡Un testimonio muy inspirador por un CEO carismático! Puedes escuchar este episodio en tus plataformas favoritasHébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Jean-Claude Leseigneur - Mobilize - Renault Group : Les nouvelles mobilités
Mar 13 2024
Jean-Claude Leseigneur - Mobilize - Renault Group : Les nouvelles mobilités
Se déplacer est le propre de l'homme. De tout temps, il a utilisé divers moyens de transport pour assurer sa mobilité. Le 20ème siecle avec le moteur thermique et l'utilisation des énergies fossiles, a marqué l'apogée de la voiture individuelle. Cette dernière a joué un rôle clé dans les avancées au service du confort de vie. Au 21eme siècle, l’industrie automobile est désormais confrontée à trois défis majeurs. Il y a tout d'abord l'écart entre l'utilisation et le coût puisque les voitures restent inutilisées 90 % du temps. Ensuite  vient la valeur résiduelle car la valeur des voitures chute de 50 % après 3 ans d'utilisation. Enfin, on doit prendre en compte l'impact environnemental, un aspect important et pas des moindres quand on sait que l’industrie automobile génère 15 % des émissions de CO2 en Europe.     Ainsi proposer des solutions pour résoudre ces problèmes et inventer un meilleur avenir pour la mobilité sont les principaux drivers de la création de la marque Mobilize.    Nous avons eu le plaisir de recevoir Jean-Claude Leseigneur, Directeur Smart City chez Mobilize, qui nous éclaire sur les nouvelles formes de mobilité. Des mobilités basées sur une approche plus responsable et plus durable. Dans cette vision novatrice, le véhicule électrique est central et s’associe aux autres moyens de transport. Un nouveau paradigme s’impose. On passe du modèle de la propriété à celui de l’usage. L’auto-partage au sein de la ville, d’un quartier ou d’une copropriété est une bonne illustration des options proposées par Mobilize pour réduire le nombre de voitures en circulation, tout en optimisant leur utilisation.  Dans cet 11ème épisode, vous découvrirez avec Jean-Claude les nouveaux enjeux de la ville de demain en termes de mobilité et les bons réflexes à adopter pour se déplacer durablement.   Très bonne écoute ! Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Jean-Claude Leseigneur - Mobilize - Renault Group (English Version): The new mobility
Mar 13 2024
Jean-Claude Leseigneur - Mobilize - Renault Group (English Version): The new mobility
Moving is the nature of man. Historically, he has used various means of transport to ensure his mobility. The 20th century with the combustion engine and the use of fossil fuels, marked the peak of the individual car. The latter has played a key role in advances in the service of living comfort. In the 21st century, the automotive industry now faces three major challenges. First, there is the gap between use and cost since cars sit idle 90% of the time. Next comes the residual value because the value of the cars drops by 50% after 3 years of use. Finally, we must take into account the environmental impact, an important aspect and not the least important when we know that the automotive industry generates 15% of CO2 emissions in Europe. So offering solutions to solve these problems and invent a better future for mobility are the main drivers behind the creation of the Mobilize brand. We had the pleasure of welcoming Jean-Claude Leseigneur, Smart City Director at Mobilize, who enlightens us on new forms of mobility. Mobility based on a more responsible and sustainable approach. In this innovative vision, the electric vehicle is central and combines with other means of transport. A new paradigm is needed. We move from the model of ownership to that of use. Car-sharing within the city, a district or a condominium is a good illustration of the options offered by Mobilize Beyond Automotive to reduce the number of cars in circulation, while optimizing their use. In this 11th episode, you will discover with Jean-Claude the new challenges of the city of tomorrow in terms of mobility and the good reflexes to adopt to move sustainably. Very good listening! Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Benoit Tholence - Sanka : un vélo qui reprend les codes de la voiture, pour effectuer les courts trajets du quotidien.
Mar 6 2024
Benoit Tholence - Sanka : un vélo qui reprend les codes de la voiture, pour effectuer les courts trajets du quotidien.
Vivre à la campagne, loin du brouhaha des centres villes, tel est le rêve de nombreux citadins… On s’éloigne alors des zones urbaines et on respire. Cependant ces zones sont souvent mal desservies par les transports en communs et les infrastructures vélo restent discrètes. Les foyers vivant dans ces zones disposent souvent de deux véhicules. Dans une majorité des cas, c'est justement avec ce deuxième véhicule que les trajets du quotidien sont effectués et ce sont ces mêmes trajets qui pourraient être fait en vélo. SANKA souhaite y répondre et remplacer la deuxième voiture avec son vélo Bob.  Avec Bob, un vélo qui reprend les codes de la voiture (vélo cargo quadriporteur capotable) la startup Sanka, fondée par Benoit Tholence, propose une solution de mobilité durable aux citoyens qui n’habitent pas dans des centres urbains pourvus de transports en commun. L’idée derrière ce véhicule hors du commun, est bien d’être une alternative à la 2ème voiture du foyer pour les trajets du quotidien, courts, de moins de 10 kms, et qui nécessitent de pouvoir transporter la famille confortablement et surtout en toute sécurité. Même s’il est presque 2 fois moins large qu’une smart, ce vélo, permet néanmoins d’être bien visible des autres utilisateurs sur la chaussée. En effet, les routes de campagne ne sont pas souvent dotées d’infrastructures pour le vélo, ce qui rend dangereux de les emprunter quand on est à bicyclette. Avec Bob ce problème est donc réglé. Par ailleurs les 2 autres avantages majeurs de cette solution, sont qu’il permet de bénéficier d’une vraie assistance électrique fiable et robuste et suffisamment de place pour transporter 2 enfants, des sacs de courses et éventuellement un autre adulte.Les trajets domicile - travail, domicile – école avec les enfants, ou encore vers le supermarché après la sortie de l’école sont donc tous envisageables ! Vous êtes conquis et vous vous rêvez au guidon-volant de ce mode de transport bas carbone ? Ce projet que nous présente Benoit n’est pas encore live mais va sortir fin mars en pilote dans quelques collectivités en Auvergne Rhône Alpes et Bourgogne notamment. Il sera notamment proposé par les collectivités selon un modèle de location longue durée auprès des particuliers. De quoi élargir l’usage du vélo, contribuer à une remise en mouvement des usagers de la route et apaiser nos trajets du quotidien qui se feront avec moins de pollution sonore et gazeuse et surtout moins de stress ! Pour en savoir plus et connaitre la genèse de ce projet, les motivations de la startup Sanka et de son fondateur Benoit Tholence ainsi que les alternatives à la voiture pour une mobilité multimodale plus durable, écoutez l’intégralité de cet épisode ! En selle !Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Benoit Tholence - Sanka (English Version): a bike that uses the codes of the car, to make the short trips of everyday life.
Mar 6 2024
Benoit Tholence - Sanka (English Version): a bike that uses the codes of the car, to make the short trips of everyday life.
Living in the countryside, far from the hustle of city centres, is the dream of many large cities inhabitants… We then move away from urban areas and breathe. However, these areas are often underserved by public transport and bicycle infrastructure remains discreet. Households living in these areas often have two vehicles. In most cases, it is precisely with this second vehicle that the daily short trips (home to work, pick-up kids at school, small grocery shopping,…) are made and it is these exact same trips that could be made by bike. SANKA wants to address this issue and replace the second car with its brand new bike: Bob. With Bob, a bike that uses the codes of the car (convertible four-wheeled cargo bike) the startup Sanka, founded by Benoit Tholence, offers a sustainable mobility solution to citizens who do not live in the city center and therefore do not benefit from public transport at hand. The idea behind this extraordinary vehicle, is to be an alternative to households’ second cars for daily short trips, less than 10 km, and which require to be able to transport the family comfortably and especially safely. Even if it is almost 2 times smaller than a smart, this bike, allows to be clearly visible by other users on the road. Indeed, country roads are not often equipped with infrastructure for cycling, which makes it dangerous to use them when you are cycling. With Bob, this problem is solved. In addition, the other two major advantages of this solution are that it provides a real reliable and robust electric assistance and enough space to carry 2 children, shopping bags and possibly another adult.Commuting - work, home - school with children, or to the supermarket after school are all possible!You are conquered and you dream of discovering this new low carbon mode of transport? This project that Benoit presents to us is not yet live but will be released at the end of March as a pilot in some communities in Auvergne Rhône Alpes and Burgundy in particular. It will be proposed by the communities, according to a model of long-term rental from individuals. What to broaden the use of the bike, contribute to a revival of road users and soothe our daily journeys that will be done with less noise and gas pollution and especially less stress!To learn more about the genesis of this project, the motivations of the startup Sanka and its founder Benoit Tholence, as well as alternatives to the car for more sustainable and multimodal mobility, listen to this episode!Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.