PODCAST

Le Panier

Laurent Kretz | Orso Media

Le Panier, c’est le podcast qui part à la rencontre des entrepreneurs de l’e-commerce pour (re)cueillir bonnes pratiques et conseils concrets. Toutes les semaines, une conversation spontanée pour parler business, conversion, SEO, Amazon, logistique ou UX design. Incontournable pour quiconque veut se lancer dans la vente en ligne. Fièrement propulsé par CosaVostra.


#162 - Castorama : Symétrie des attentions et futur du retail : comment consolider le lien conso, avec Romain Roulleau
“ L’enseignement de cette transformation : c’est d’appliquer les méthodes du digital, de tester, d’apprendre, d’échouer et d’ajuster”. La transformation digitale a complètement bouleversé le modèle du retail, bouleversant les modes de consommations et donc de distribution. Pour évoquer les enjeux de cette transformation à marche forcée suite à la crise du Covid, Laurent Kretz a eu la chance d’échanger avec Romain Roulleau, Chief Marketing, Digital & Customer Officer chez Castorama et Digital Strategist pour Kingfisher. Une rencontre qui n’aurait d’ailleurs pas été possible sans l’introduction du One to One Monaco ! Romain débarque fin 2019 chez Castorama, avec pour mission de renouveler le positionnement et la proposition de valeur de l’une des marques les plus appréciées des français. Quelques mois plus tard : c’est l'annonce du premier confinement ! Dans cet épisode, il partage avec nous sa stratégie d’adaptation lorsque le business as usual n’est tout simplement plus une option. Romain nous explique comment opérer sa transformation digitale en embarquant ses équipes et ses clients, mais surtout en maintenant l’expérience magasin au centre ! Dans ce nouvel épisode du Panier, vous trouverez des best practices pour : - Migrer vers le digital en adaptant son expérience online aux besoins de ses clients [14”55] ; - Réagir en temps de crise en montant un système de drive sans contact en moins de 15 jours sur plus de 2 000 magasins [19”10] ; - Adopter une approche de Test & Learn dans le retail physique [30”10] ; - Insuffler le changement culturel du digital à ses équipes [41”56] ; - Passer à une logique omnicanale en offrant une expérience d’achat la plus constante possible [45”15] ; - Faire plus de 50 % de son CA grâce au mobile en apportant de réelles innovations en termes de parcours client [57”47] ; - Maintenir une attache forte avec ses clients malgré une relation distendue et en pointillé [1”10”30] Pour en savoir plus sur les références abordées dans l’épisode : #143 - Club Med : La data et le parcours client, piliers de l’organisation et du marketing, avec Quentin Briard Need Help - La plateforme collaborative rachetée par Castorama L’épisode 244 de Génération DIY avec Guillaume de Kergariou, fondateur de Need Help 18h39.fr - Le site de tuto et conseils bricolage de Castorama Pour découvrir tout ça, c’est par ici. Si vous préférez Apple Podcasts, par là si vous préférez Podcast Addict ou encore ici si vous préférez Spotify. Inscrivez- vous à la newsletter sur lepanier.io pour ne rater aucun conseil des invités du Panier et cartonner en e-comm ! Et n’oubliez pas de laisser 5 étoiles et un commentaire sympa sur Apple Podcasts si l’épisode vous a plu. Le Panier est un podcast du label Orso Media, produit par CosaVostra.
5d ago
1 hr 16 mins
#161 - Catch-up Morphée : D’une bonne idée à une marque - la transformation de Morphée en 2 ans, avec Charlie Rousset
“Tu vois la différence entre une bonne idée et une marque. Une marque va vraiment se fédérer autour de l’idée avec des objectifs communs et une ligne d’horizon. Au début, on était une bonne idée, et on est en train de devenir une marque.” La dernière rencontre entre Laurent Kretz et Charlie Rousset, le cofondateur de Morphée, date d’il y a deux ans. Et en deux ans, beaucoup de choses ont changé. Du boîtier déconnecté qui améliore la qualité de notre sommeil, Charlie et Guillaume Barathon, ont fait une véritable marque. Une très belle marque même, puisque Morphée est passé d’un CA de 500K à 12 millions d’euros. Elle a aussi conquis 300K d’utilisateurs, multiplié ses effectifs par 6, sorti 3 nouveaux produits et consolidé un réseau de plus de 1000 distributeurs… Une véritable métamorphose donc, qui donne un catch-up riche en apprentissages. Charlie Rousset nous partage notamment ce qu’il a appris en matière de conception produit, de distribution, de marketing et de lancement à l’étranger. Il nous explique surtout comment passer d’une bonne idée à la consolidation d’une vraie marque et pourquoi faire de son ADN une boussole pour saisir les bonnes opportunités. Dans ce nouvel épisode du panier, vous trouverez des apprentissages en : - Plateforme de marque : trouver le bon équilibre entre rigidité et flexibilité pour choisir les bonnes opportunités tout en continuant d’évoluer [11”38] ; - Logistique : éviter les ruptures de stock en pleine crise des composants en constituant des stocks critiques [15”50] ; - Conception produit : maltraiter son produit et être ultra rigoureux sur les tests avant de lancer la production de masse [33”10] ; - Distribution : Less is more ou pourquoi choisir des points de vente qui te correspondent [37”30] ; - Développement à l’étranger : adapter son produit au marché et travailler avec des distributeurs locaux quitte à sacrifier sa marge [41”05] ; Marketing : face à la flambée du CAC, apprendre à moins dépendre de l’acquisition payante et savoir quand ouvrir les vannes [56”OO]. Pour en savoir plus sur les références abordées dans l’épisode : #31 – Morphée : 500 000 € de vente dans les 2 premiers mois Catch up #18 – Mieux que des fleurs : Réagir face à la crise et lancer une nouvelle offre en 10 jours, avec Joseph Ayoub # 74 – Feed : L’enjeu d’une scale-up – Donner du sens pour accélérer à l’international # 139 –Sunday Love : Du love, du hardware, du software et 3M€ en 2 ans, la recette de Nelly Meunier #67 - Sodilog : Écueils opérationnels à éviter en scale-up pour rester maître à bord avec Jacques Masson #114 - Lovebox : comment craquer le code des États-Unis, avec Jean Grégoire Business France - pour trouver des distributeurs à l’étranger Pour découvrir tout ça, c’est par ici. Si vous préférez Apple Podcasts, par là si vous préférez Podcast Addict ou encore ici si vous préférez Spotify. Inscrivez- vous à la newsletter sur lepanier.io pour ne rater aucun conseils des invités du Panier et cartonner en e-comm ! Et n’oubliez pas de laisser 5 étoiles et un commentaire sympa sur Apple Podcasts si l’épisode vous a plu. Le Panier est un podcast du label Orso Media, produit par CosaVostra.
May 10 2022
1 hr 5 mins
#160 - Clear Fashion : Rendre la mode plus transparente et responsable, avec Rym Trabelsi
“Si on est utile, on trouvera un modèle”. Pour ce nouvel épisode du Panier, Laurent Kretz échange avec Rym Trabelsi, cofondatrice de Clear Fashion. Lancé en 2019, Clear Fashion s’est donné pour mission d'apporter de la transparence dans le secteur de la mode via un système de scoring. Une mission qui fait écho aux attentes des consommateurs, qui sont plus de 300K à utiliser l’application pour s’informer sur les pratiques éco-responsables des marques. Rym Trabelsi revient sur la genèse du projet Clear Fashion et nous explique comment allier la défense d’une belle cause et la création d’une entreprise rentable. Elle nous partage aussi ses bonnes pratiques en matière de co-création, et comment Clear Fashion à développer sa méthodologie d’évaluation en s’appuyant sur les insights des consommateurs, des marques et des chercheurs. On verra également comment devenir la référence dans son domaine et faire bouger les lignes dans l’univers très opaque de la mode. Le tout en restant non seulement bienveillant, mais aussi rentable ! Dans ce nouvel épisode du Panier, vous trouverez des best practices pour : - Définir le business model d’une entreprise à mission [16”35] - Fédérer une communauté avant même de se lancer et booster sa croissance grâce aux insight conso [23”32] - Collecter de la donnée et inciter les marques à coopérer en portant la voix de ses utilisateurs finaux [25”39] - Devenir une pro de la levée de fonds avec un background d’ingénieur agronome en s’entourant des bonnes personnes [32”02] - Rester indépendant tout en générant des revenus [51”05] - Devenir une référence et participer à rendre obligatoire la transparence en maintenant sa plus-value [54”00] Pour en savoir plus sur les références abordées dans l’épisode : #126 - Ernesti : devenir l’acteur référent de l’accompagnement de nuit, avec Quentin Zakoian #110 - Too Good To Go : Sauver 80 millions de repas dans 18 pays du monde en 5 ans, avec Georges Abi-Heila #158 -Unbottled : x20 en 1 an en restant humble, avec Benjamin Legros #32 – Faguo : 12 millions de CA et 1,5 million d’arbres plantés L’incubateur à impact Make Sense Pour découvrir tout ça, c’est par ici. Si vous préférez Apple Podcasts, par là si vous préférez Podcast Addict ou encore ici si vous préférez Spotify. Inscrivez- vous à la newsletter sur lepanier.io pour ne rater aucun conseil des invités du Panier et cartonner en e-comm ! Et n’oubliez pas de laisser 5 étoiles et un commentaire sympa sur Apple Podcasts si l’épisode vous a plu. Le Panier est un podcast du label Orso Media, produit par CosaVostra.
May 6 2022
1 hr 7 mins
#159 - Ipone : Revenir au "Why" pour digitaliser son business moto, avec Ariel Walker
“La finalité c’est le Pourquoi tu es là. Si demain tu disparais, est-ce que tu vas manquer à quelqu’un ? ” Ce nouvel épisode du Panier est un peu particulier. C’est son invité, Ariel Walker, DG d’Ipone, qui l’a en quelque sorte initié en contactant Laurent Kretz sur LinkedIn pour le féliciter de la qualité du podcast ! Mais aussi parce qu’ils sont tous les deux de grands fans de moto : le cœur de métier de cette entreprise française, basée à Aix en Provence ! Ariel revient sur le challenge qui lui a été confié lorsqu’il en prend la direction générale en 2018 : à savoir digitaliser un business 100 % brick and mortar et accélérer son expansion à l’international. Le tout en conservant les valeurs fortes de la marque. Des enjeux complexes, qu’Ariel va relever avec succès (avec notamment une belle croissance de 30 % en 2021) en revenant au Why de l'entreprise. Au-delà des bonnes pratiques marketing et des apprentissages tech qu’il nous partage dans cet épisode, Ariel nous invite surtout à questionner l'utilité de chacune de nos actions, non seulement pour créer une réelle connexion avec ses clients. Mais aussi et surtout pour faire du message et de l’image de sa marque des assets ultra puissants ! Dans ce nouvel épisode du Panier, vous trouverez des best practices pour : - Apprendre à connaître ses clients finaux quand on passe du B2B au Direct to Consumer [16”40] - Anticiper le futur de son secteur pour “ne pas devenir le Kodak de la moto” [18”57] ; - Digitaliser un business à 98 % physique et faire progresser ses ventes en boutique en parallèle du CA de son e-commerce [22”42] ; - Capitaliser sur la puissance des réseaux sociaux (et un taux d’engagement de 20 %) en misant sur une verticale de passion [30”47]. - Aller chercher ce qui se fait ailleurs pour en tirer des enseignements applicables à son domaine [37”25] - Start with the Why pour renforcer son storytelling et sa plateforme de marque [41”25] Cartonner à l’international avec une équipe de 3 personnes en trouvant les bons importateurs [52”17]. Pour en savoir plus sur les références abordées dans l’épisode : #92 - Vintage Rides : Intégrer la scalabilité dans un métier sur-mesure, avec Alexandre Zurcher #116 - Raid Amazones et les 12 vies d’Alexandre Debanne #29 – Shapeheart : Youtube, Amazon et influence : la recette pour optimiser son lancement #37 – Merci Handy : Produits cleans, licornes, arcs-en-ciels et 3 millions de produits vendus en 2019 #128 –Nooz Optics : Facebook Ads et Amazon pour faire 3M€ de CA en 18 mois, avec Alex Doolaeghe Le cabinet de tendance REC Simon Sinek, Start with the Why “Si vous n’avez pas honte de votre produit, c’est que vous l’avez sorti trop tard”. (Reid Hoffman, co-fondateur de Linkedin, cité par Loic Le Meur) Les outils utilisés par Ariel : Figma (éditeur de graphiques vectoriels et outil de prototypage) et Gatsby (logiciel de gestion de contenu) Pour découvrir tout ça, c’est par ici. Si vous préférez Apple Podcasts, par là si vous préférez Podcast Addict ou encore ici si vous préférez Spotify. Inscrivez- vous à la newsletter sur lepanier.io pour ne rater aucun conseils des invités du Panier et cartonner en e-comm ! Et n’oubliez pas de laisser 5 étoiles et un commentaire sympa sur Apple Podcasts si l’épisode vous a plu. Le Panier est un podcast du label Orso Media, produit par CosaVostra.
Apr 29 2022
1 hr 4 mins
Hors-série - Avec Prestashop : 20M€ de CA en bijouterie et horlogerie, avec Grégory Pairin de Ocarat
“Quand tu es satisfait, il n’y a pas de raison de partir… L’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs” Laurent Kretz inaugure le premier épisode d’une nouvelle série en partenariat avec Prestashop. L’occasion de recueillir des bonnes pratiques auprès d’e-commerçants qui utilisent le CMS, mais aussi et avant tout des experts dans leur domaine. Et ça commence fort avec Grégory Pairin, co-fondateur d’Ocarat, premier pureplay de la bijouterie et de l'horlogerie de marque. En 10 ans, Ocarat est devenu l’un des acteurs incontournables dans son domaine, passant d’une dizaine de produits à plus de 35 000 références. Ocarat, c’est aussi plus de 20 millions d'euros de CA en 2021, une équipe de 80 salariés, une boutique rue de Rivoli et 500 000 visiteurs uniques chaque mois ! Avec cet ROIste chevronné, qui a complètement hacké le référencement naturel et fait de Google son meilleur ami, on parle stratégie éditoriale, optimisation onsite/offsite ou encore marketing éthique. On se penche aussi naturellement sur son utilisation de Prestashop. Grégory nous explique comment il a fait évoluer son e-commerce avec la solution open-source, tirant au mieux parti de ses outils tout en gardant une approche très doer. Dans ce nouvel épisode du Panier, vous trouverez des best practices pour : - Se faire une place dans le marché très fermé de la bijouterie sans aucun background [8”15] - Comment cracker le référencement naturel et être en top position sur Google pour un mot-clé prioritaire comme “Montre” [24”03] ; - Trouver le bon équilibre entre conversion et marketing éthique [28”30]. - Garder une approche user-centrics pour booster la qualité de son service et s’inscrire dans le cycle de vie de ses clients [40”25] - L’importance de rester fidèle à son CMS tout en l’adaptant à ses besoins [47”00] - Comment unifier son commerce multisite/multishop en créant ses propres outils en interne [55”50]. Pour en savoir plus sur les références abordées dans l’épisode : #31 – Morphée : 500 000 € de vente dans les 2 premiers mois Very Good Lord - le blogueur avec lequel Ocarat fait de l’affiliation Les add-ons Prestashop utilisés par Ocarat : StoreCommandeur (pour la gestion/édition en masse), MyEasyERP (pour optimiser la gestion de ses stocks, qui n’existe plus aujourd’hui) Pour découvrir tout ça, c’est par ici. Si vous préférez Apple Podcasts, par là si vous préférez Podcast Addict ou encore ici si vous préférez Spotify. Inscrivez- vous à la newsletter sur lepanier.io pour ne rater aucun conseils des invités du Panier et cartonner en e-comm ! Et n’oubliez pas de laisser 5 étoiles et un commentaire sympa sur Apple Podcasts si l’épisode vous a plu. Le Panier est un podcast du label Orso Media, produit par CosaVostra.
Apr 26 2022
1 hr 6 mins
#158 - Unbottled : x20 en 1 an en restant humble, avec Benjamin Legros
“ Le facteur chance est extrêmement important et c’est pour ça qu’il faut toujours rester super humble ” Derrière chaque success story, il y a les décisions que l’on prend, mais aussi une grosse part de chance ! Et Laurent Kretz a justement eu la chance d’être le premier à enregistrer un podcast live avec Benjamin Legros, fondateur d’Unbottled. Il nous y partage la recette du succès pour une marque Direct To Consumer en 2022. Et comment créer les conditions propices à un alignement des étoiles ! En seulement un an, Unbottled - l’entreprise à mission qui veut libérer notre salle de bain du plastique grâce aux produits solides - a multiplié son nombre de commandes par 20 ! Elle peut aussi compter sur une communauté ultra engagée et affiche fièrement ses 25 000 avis pour une note de 4,8/5 ! Dans ce nouvel épisode du Panier, vous trouverez des best practices pour : - Choisir le bon associé et apprendre à le connaître en 100 questions [13”30] - Amorcer une marque à succès avec un auto-financement de 40 000 euros [20”50] ; - Lancer un nouveau produit (et écouler 5 000 pièces en 24h) en activant votre base client [45”15] ; - Déterminer si la distribution est un passage obligé pour votre business et négocier avec un géant du retail pour décrocher 1 000 points de vente [57”00]. - Booster votre CA en misant sur la qualité de vos produits et en faisant 40 % de repeat [59”20] - Lancer une marque Direct To Consumer en 2022 [1”11”05] Pour en savoir plus sur les références abordées dans l’épisode : #27 – Nidé.co : Co-créer des produits cosmétiques à partir de véritables besoins #138 – Bigblue : 10 tips pour booster ses ventes grâce à l’UX post-achat, avec Tim Dumain #99 – Cabaïa : Comment doubler son CA tous les ans, avec Emilien Foiret #124 - EmailClub : Si tu fais pas 30% de ton CA par e-mail, t’es une buse ! avec Thomas Pedegaye Goshaba - la solution pour tester ses soft skills (ou celles de son futur associé) Le passage d’Unbottled dans l’émission “Qui veut devenir mon associé ?” Pour découvrir tout ça, c’est par ici. Si vous préférez Apple Podcasts, par là si vous préférez Podcast Addict ou encore ici si vous préférez Spotify. Inscrivez- vous à la newsletter sur lepanier.io pour ne rater aucun conseils des invités du Panier et cartonner en e-comm ! Et n’oubliez pas de laisser 5 étoiles et un commentaire sympa sur Apple Podcasts si l’épisode vous a plu. Le Panier est un podcast du label Orso Media, produit par CosaVostra.
Apr 22 2022
1 hr 13 mins
#157 - River Home Deco : Écouter son marché pour créer une offre percutante, avec Charlotte Sineau
Le sujet : Assignés à résidence pour cause de confinement, les Français sont de plus en plus nombreux à investir dans leur intérieur. Un investissement qui a donné un coup de boost au marché du mobilier et de la décoration, incitant les nouveaux arrivants à diversifier leur proposition de valeur. Dans cet épisode du Panier, Laurent Kretz rencontre une entrepreneuse qui a su créer une offre unique pour répondre aux besoins de ses personas, tout en se démarquant de la concurrence. L’invitée : Charlotte Sineau a fait ses armes dans l’univers du mobilier et de la déco, notamment en tant que Chef Produit chez Maison du Monde. Riche de son expérience, elle a co-fondé River Home Déco en 2020 avec Rob Spiro, le serial-entrepreneur derrière le startup studio Imagination Machine. River Home Deco est une plateforme offrant un service de conseil en décoration - en B2C et B2B - 100% digital. C’est aussi une marketplace sur laquelle les clients peuvent accéder à un catalogue de plus de 15 000 produits, sourcés en France et en Europe auprès de fournisseurs responsables. Charlotte Sineau revient sur la genèse de son projet et comment elle s’est appuyée sur les insights consommateurs pour articuler son offre actuelle (et atteindre 6 millions de CA en année 3). Un épisode dans lequel on trouvera de précieux enseignements pour laisser la data orienter son business. # Comprendre son marché : Charlotte a réalisé des centaines de panels clients et testé presque autant d’idées avant de définir son offre actuelle. Elle a su s’appuyer sur une communauté ultra engagée pour cibler ses besoins plutôt que de se fier uniquement à son instinct. “Quand il y a de la data, il n’y a pas de discussion, c’est le marché qui parle !” # Acquisition : River Home a convaincu plus de 4 000 clients en capitalisant sur son offre initiale gratuite. Une stratégie d’inbound qu’elle a lead-nurturé (cad chouchouter les prospects qui ne sont pas encore prêts à passer à l’achat) en soignant son expérience client pour booster ensuite son panier moyen. # Différenciation : Sur le marché ultra saturé du mobilier, River Home Deco se démarque par le sourcing responsable de ses produits. La plateforme permet de suivre à la trace la provenance de ses meubles et de se créer un intérieur non seulement stylé, mais moins pollué ! # Automatisation : Dans un secteur Human Intensive comme celui du conseil déco, River Home réfléchit aux leviers qui lui feront gagner du temps tout en maintenant une offre ultra personnalisée. Un impératif pour la marque, la personnalisation permettant de multiplier son panier moyen par 10. # Réseau : Véritable Yes woman, Charlotte Sineau nous invite à ouvrir nos chakras pour ne pas laisser filer les opportunités. Et surtout ne pas hésiter à parler de son projet pour les attirer. Ou, comme disait Coco Chanel “Prenez mes idées, j’en aurais d’autres”. Pour en savoir plus sur les références abordées dans l’épisode : Imagination Machine , le startup studio créé par le co-fondateur de River Home Deco Stitch Fix, la marque de prêt-à-porter américaine qui mise elle aussi sur la personnalisation. Les collectifs Bien chez moi et Toit à moi, via lesquels Charlotte a réussi à convaincre ses premiers fournisseurs. Le marché des meubles éco-responsables Pour découvrir tout ça, c’est par ici. Si vous préférez Apple Podcasts, par là si vous préférez Podcast Addict ou encore ici si vous préférez Spotify. Inscrivez- vous à la newsletter sur lepanier.io pour ne rater aucun conseils des invités du Panier et cartonner en e-comm ! Et n’oubliez pas de laisser 5 étoiles et un commentaire sympa sur Apple Podcasts si l’épisode vous a plu. Le Panier est un podcast du label Orso Media, produit par CosaVostra.
Apr 15 2022
1 hr 9 mins
#156 - Catch up Mieux que des fleurs : Réagir face à la crise et lancer une nouvelle offre en 10 jours, avec Joseph Ayoub
À l’occasion d’un nouvel épisode Catch-Up, Laurent Kretz, cofondateur de CosaVostra, retrouve un invité du Panier. Ensemble, ils font le point sur le chemin parcouru depuis leur dernière discussion. En juin 2020, Joseph Ayoub sortait tout juste d’une période qui avait tout changé pour lui. Dans l’épisode #43 du Panier, le cofondateur de l’e-shop Mieux que des fleurs racontait ses premiers succès malgré les contraintes du premier confinement. Entre sa création en 2015 et son passage dans Le Panier, la plateforme avait déjà envoyé plus de 100 000 colis surprises. Aujourd’hui, en avril 2022 et presque deux ans plus tard, son chiffre d'affaires a encore été multiplié par 4,5 en B2C et par 5 en B2B. L’entreprise a choisi d’adapter son offre de façon à ne pas être de simples vendeurs de ballons, mais plutôt “une façon cool d’envoyer un peu d’amour à ses proches”. Retour sur les enseignements tirés de cette success story : dans cet épisode, on parle de… # Diversification de la gamme et développement de nouveaux produits pour mieux répondre aux ruptures de stock des confinements. Avec la CoolBox et les nouveaux cadeaux personnalisés, chaque colis est unique. # Recrutement et collaboration avec de jeunes auto-entrepreneurs via la plateforme StaffMe. En effet, selon la saisonnalité, les besoins logistiques évoluent au long de l’année : fête des mères, des grand-mères, Noël… # L’importance du travail de SEO en supplément des campagnes Facebook et Google Ads. Si Joseph Ayoub pouvait faire quelque chose différemment, il répartirait mieux ses investissements en termes d’achat média. # La place du B2B dans l’offre de la marque. En deux ans, ce marché est passé de 15% du chiffre d’affaires à 5-10%. Il suffit de quelques contrats pour atteindre ces chiffres : une campagne de 3000 colis pour le Crédit Agricole, une autre pour Coca-Cola… Mieux que des fleurs se concentre pour le moment sur le B2C. # Taux de réachat impressionnant. Le repeat est de 24%, ce qui signifie qu’un client sur 4 commande à nouveau sur le site sous 90 jours. Joseph Ayoub juge qu’un consommateur satisfait, notamment grâce au efforts de Mieux que des fleurs niveau packaging, produits et parcours client, achète encore plus facilement la fois suivante. Pour en savoir plus sur les références abordées dans l’épisode : Lovebox : comment craquer le code des États-Unis, avec Jean Grégoire Mieux Que Des Fleurs : d’un side project en test and learn à 100 000 commandes en 3 ans. EmailClub : Si tu fais pas 30% de ton CA par e-mail, t’es une buse ! avec Thomas Pedegaye Flowrette : D’un side project à 1M€+ de CA en 1 an et sans coder, Côme Filippi Affilae : 5 tips pour réussir sa campagne d’affiliation, avec Alexandre Dos Santos GPT-3, OpenAI izia.co Pour contacter Joseph Ayoub : LinkedIn : Joseph Ayoub Mail : joseph@bigkids.fr Pour découvrir tout ça, c’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, par là si vous préférez Podcast Addict ou encore ici si vous préférez Spotify. Et n’oubliez pas de laisser 5 étoiles et un commentaire sympa sur Apple Podcasts si l’épisode vous a plu. Le Panier est un podcast du label Orso Media produit par CosaVostra.
Apr 12 2022
58 mins
#155 - Hors Normes : Comment en finir avec le gaspillage alimentaire, avec Sven Ripoche
Le sujet : 1/3 des produits alimentaires dans le monde n’est pas consommé. Lutter contre le gaspillage alimentaire est l’un des enjeux de cette décennie. Dans cet épisode du Panier, Laurent Kretz, cofondateur de Cosavostra CosaVostra reçoit un invité dont l'ambition principale est de lutter contre ce fléau. L’invité : Sven Ripoche a co-fondé la société Hors Normes aux côtés de Grégoire Carlier et Claire Laurent. Créé en 2020, le site Hors Normes commercialise des paniers de fruits & légumes bio français à prix réduit. La société a pour vocation de sauver la marchandise mise de côté par les agriculteurs qui pourront, par ailleurs, grâce à cela, percevoir une autre source de revenu. Sven Ripoche revient sur les raisons pour lesquelles il s’est lancé dans ce projet éco-responsable, ainsi que sur leurs différents défis. # Anti-Gaspi. Près de la moitié des productions de fruits et légumes ne sont pas commercialisées par les agriculteurs car elles ne rentrent pas dans les critères esthétiques attendus. Hors-Normes propose de reprendre leur marchandise non commercialisée et de concevoir avec, des paniers de saison bio et disponibles chaque semaine. # Prix. Avec la crise sanitaire, le budget moyen que les Français allouent pour l’alimentation a été réduit. Hors Normes promet à ses clients de payer en moyenne 40% moins cher pour des produits bio de saison. # Crowdfunding. Leur campagne Ulule a été une véritable réussite (400%). Ils ont également réalisé une levée de fonds d’1 million d’euros en 2021. # Acquisition. Après avoir ciblé les groupes de quartier sur Facebook, ils misent principalement sur le bouche à oreille, la création de contenu (recettes en fonction du panier de la semaine, article SEO pour leur blog) ainsi que l’animation régulière de leurs réseaux sociaux. # Personæ. Ils touchent essentiellement les CSP+ en couple actifs qui souhaitent consommer des produits de bonne qualité ainsi que la famille plus âgée aspirant à nourrir correctement ses enfants avec une contrainte budgétaire. # Social. Les paniers de fruits et légumes sont préparés par ANDES, près de Paris et Nouvelle Attitude, près de Lyon. Deux lieux d’accueil et d’échange qui favorisent la réinsertion professionnelle. # Logistique. La plateforme est en mesure de prévoir en amont assez précisément les commandes pour ses producteurs. Trop de marchandise ? Ils donneront le reste à des associations caritatives avec lesquelles ils collaborent régulièrement. # Fidélisation. Avec un KPI estimé à 150 K€ le mois dernier, ils comptent à présent plus de 8 000 commandes mensuelles en région parisienne et lyonnaise. Une clientèle qui reçoit un mail hebdomadaire avec la sélection de la semaine qu’elle choisit de commander ou non puisque l’abonnement est sans engagement. # Expansion. Les fondateurs souhaitent s’implanter dans d’autres villes françaises. Ils espèrent également élargir leur clientèle en proposant la customisation de leur panier avec un choix plus large de produits (épicerie fine ou des produits frais). Pour en savoir plus sur les références abordées sur l’épisode : #144- Catch-up Jonak : Mettre en place un commerce unifié en restant droit dans ses bottes, avec Lisa Nakam #145 JOW : La bataille des parts d’estomac pour occuper la cuisine, avec Jacques-Edouard Sabatier #110 Too Good To Go : Sauver 80 millions de repas dans 18 pays du monde en 5 ans avec Georges Abi-Heila Ils parlent aussi de Missfitsmarket. Suivez Sven Ripoche sur Linkedin et Hors Normes sur Instagram ! Abonnez vous à la newsletter du panier ! Pour découvrir tout ça, c’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, par là si vous préférez Podcast Addict ou encore ici si vous préférez Spotify. Et n’oubliez pas de laisser 5 étoiles et un commentaire sympa sur Apple Podcasts si l’épisode vous a plu. Le Panier est un podcast du label Orso Media, produit par CosaVostra.
Apr 8 2022
1 hr 6 mins
#154 -  Merchery : Le merchandising, un business de boulangeries, avec Simon Polet
Le sujet : Le merchandising, un business boulangerie ? C’est en tous cas la vision de Simon Polet. Le marché est tellement grand qu’il y a de la place pour tout le monde (surtout si vous proposez un positionnement intéressant !) ! L’invité : Passé par eFounders et après avoir créé Drink Big, Simon Polet a décidé, avec son cofondateur Benoît Fortpied, d’aller plus loin en fondant Merchery en 2020. Le concept ? Créer des objets brandés sourcés, de qualité et durables pour les entreprises. Merchery : Auto-financée, l’entreprise a été rentable dès le premier mois de lancement et a cumulé 600 000€ de chiffre d’affaires l’année du lancement. En 2021, leur CA a été multiplié par 3 et ils comptent désormais ouvrir un bureau aux États-Unis en août prochain. Au micro de Laurent Kretz, cofondateur de CosaVostra, Simon Polet se confie sur la genèse de Merchery et des éléments clés de leur succès : # Dans le vaste marché du merchandising d’entreprise, ils ont choisi le positionnement niche de la beauté au service de la durabilité qui leur permet de se démarquer. # Avec Drink Big, ils avaient l’expérience du stock qu’ils ont trouvé trop compliqué à gérer. Avec Merchery ils ont donc décidé de ne pas gérer le stock. Ce sont leurs marques partenaires qui s’en occupent. # Sur leur marché, ce qui les différencie est le sourcing qu’ils effectuent. Ils accordent donc une grande importance à convaincre des marques B2C de collaborer avec eux. # Les marques partenaires cherchent des valeurs et une plateforme qui met bien en avant leurs produits. C’est donc leur principal objectif. # Son erreur depuis le début ? Ne pas avoir recruté assez de profils. # Il est dans l’ADN des marques belges d’exporter. La Belgique représente d’ailleurs moins de 20% de leur CA. # Leur levier de départ pour se faire connaître : les relations presse. Son conseil : être authentique avec les journalistes et créer de vraies relations de confiance avec elleux. # Sa stratégie : faire de la communication comme une marque B2C et convaincre l’utilisateur·rice final·e sans cibler un persona particulier. Ils y parlent aussi : Catch-up #17 – Merci Handy : Rendre le monde ordinaire extraordinaire, avec Louis Marty #56 - Kazidomi : Adhésion et influence pour conquérir et fidéliser ses clients #150 - Cowboy : Réinventer la roue et se lancer dans le hardware connecté, avec Tanguy Goretti Abonnez-vous à la newsletter du Panier ! Pour découvrir tout ça, c’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, par là si vous préférez Podcast Addict ou encore ici si vous préférez Spotify. Et n’oubliez pas de laisser 5 étoiles et un commentaire sympa sur Apple Podcasts si l’épisode vous a plu. Le Panier est un podcast du label Orso Media, produit par CosaVostra.
Apr 1 2022
1 hr 15 mins
#153 - Catch-up Merci Handy : Rendre le monde ordinaire extraordinaire, avec Louis Marty
Dans ce nouvel épisode Catch-Up, Laurent Kretz revient avec un invité du Panier sur sa croissance et le chemin parcouru depuis son 1er passage dans le podcast. Le 30 avril 2020, dans l’épisode 37 du Panier, alors que le premier confinement venait tout juste de commencer, Louis Marty nous racontait la success story de Merci Handy. Marque de cosmétiques pratiques, colorés et vegan, le confinement a fait exploser leurs ventes ! Et pour cause : ils commercialisent notamment des gels hydro alcooliques qui ont tout de suite attirés les consommateur·rice·s. L’année 2020 s’est donc soldée par un chiffre d’affaires à plus de 7 millions d’euros, des dizaines de millions d’impressions sur TikTok (leur réseau social de prédilection) et le début de Merci Handy aux États-Unis. Parce que leur succès ne cesse de grandir, Louis Marty, son cofondateur et CEO, livre, dans ce nouvel épisode, tous leurs meilleurs apprentissages : # Pour ne pas décevoir leurs client·e·s avec des délais de livraison trop longs aux moments des pics de commandes, Merci Handy a préféré ralentir son business. # Pour développer les États-Unis, ils ont seulement investi 100 000$ et ont ensuite autofinancé tout le reste. # Malgré eux, ils n’ont pas la même image aux États-Unis qu’en France et ne peuvent donc pas adopter la même stratégie de vente retail, par exemple. Aux États-Unis, ils ont notamment une image beaucoup plus haut-de-gamme. # Parce que les États-Unis ont dû être gérés à distance au départ (faute de frontières fermées), la culture de la boîte n’est pas exactement similaire. Cela a d’ailleurs créé plusieurs problèmes de compréhension entre les équipes françaises et américaines. # De même, ils ont mis en place deux comptes TikTok distincts pour les deux pays afin que les contenus soient parfaitement adaptés. # Son conseil sur les réseaux sociaux : toujours essayer les nouvelles features dès leur sortie. C’est d’ailleurs le moment de tester les stories sur TikTok ! # Pour renforcer leur image sur TikTok et profiter de la puissance de réseau social plateforme, ils vont également créer le Rainbow Studio, un média dédié aux jeunes. # Quand on vend à des revendeurs, il vaut mieux vendre moins mais vendre plus régulièrement. # Pour se positionner sur un marché, il est préférable de “faire du bruit là où il n’y en a pas” plutôt que d’arriver sur un marché déjà presque saturé. # Ses conseils pour lancer une marque B2C aujourd’hui : réunir une communauté autour de celle-ci, être exigeant quant à son produit et se focaliser sur l’expérience utilisateur. Ils y parlent aussi : - De Silvr qui les a aidé dans leur financement et avec qui un épisode du Panier avait été enregistré : #95 - Silvr : Comment financer sa croissance et son accélération ?, avec Nima Karimi - Du Concept Store Merci. - Du Catch Up du Panier avec Cabaïa : Catch-up #8 – Cabaïa : Comment doubler son CA tous les ans, avec Emilien Foiret Abonnez-vous à la newsletter du Panier ! Pour découvrir tout ça, c’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, par là si vous préférez Podcast Addict ou encore ici si vous préférez Spotify. Et n’oubliez pas de laisser 5 étoiles et un commentaire sympa sur Apple Podcasts si l’épisode vous a plu. Le Panier est un podcast du label Orso Media, produit par CosaVostra.
Mar 29 2022
1 hr 9 mins
#152 - Youzd : Meubler son offre grâce à un service hors pair, avec Ilfynn Lagarde
Le sujet : En exposant l’impact individuel des Français sur la planète et en les enfermant chez eux, la pandémie de Covid-19 a mis en lumière le marché de la seconde main en ligne. Dans cet épisode du Panier, Laurent Kretz, cofondateur de CosaVostra, reçoit une entrepreneuse qui a su tirer parti de cette mouvance. L’invitée : Ilfynn Lagarde est une experte de la stratégie des marques. Après des expériences formatrices dans le marketing et la grande distribution, elle a cofondé youzd en 2020 avec Frédéric Leroy. youzd est une marketplace qui met en lien acheteurs et vendeurs de tous types de mobilier d’occasion. Ameublement, décoration, électroménager… Cette plateforme veut combler le manque de serviciel dans le C2C sans intermédiation. Ilfynn Lagarde revient sur les freins rencontrés par les utilisateurs, et comment youzd a réussi à les surmonter : # Confiance. Les appareils électroménagers sont achetés neufs 9 fois sur 10, malgré une espérance de vie qui peut dépasser 20 ans. youzd permet à ses utilisateurs de souscrire à une offre d’assistance dépannage à distance afin de répondre à ce besoin de sécurité. # Logistique. L’urgence des déménagements donne souvent lieu à des situations délicates. Pour respecter les deadlines, l’entreprise peut stocker les marchandises dans un entrepôt avant de les livrer. Si, au bout de 30 jours, ils ne sont pas vendus, ils sont donnés à des associations. # Livraison. Aller chercher un lave-linge à 200 kilomètres ? Non merci ! D’abord cantonnée à la région parisienne, youzd s’est nationalisée en tissant un partenariat avec Cocolis. Cette collaboration permet dorénavant d’acheminer le mobilier dans toute la France en respectant les valeurs de la marque grâce aux tournées d’économie circulaire. # Prix. Dur de céder un canapé à la moitié de son prix d’achat. Aussi, la valeur des articles est régulièrement mise à jour sur le site pour correspondre aux attentes des acheteurs. Elle baisse graduellement jusqu’à atteindre le prix minimum indiqué par les vendeurs. L’objectif principal : donner une seconde vie, pas forcément faire du profit ! # Acquisition. Partenariats avec TheFamily, avec @lesgensdanslemetro_… Pour agrandir sa communauté, rien de tel que le travail en coopération ! Plus récemment, la newsletter de youzd développe la fidélisation de l’audience. Ilfynn Lagarde a fait appel au copywriter qui avait développé la tonalité de la marque pour rédiger quelques accroches. Pour en savoir plus sur les références abordées dans l’épisode : #13 – Trusk : Au volant du dernier kilomètre, commencer en hackant LeBonCoin et finir à 30 000 courses par mois #127 – Ecojoko : Innover pour contrer le gaspillage énergétique, avec Laurent Bernard #148 – Place2Swap : Circularité, time to market et guerre des genres, avec Lucie Soulard Le marché au cadran de Saint Pol de Léon Pour découvrir tout ça, c’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, par là si vous préférez Podcast Addict ou encore ici si vous préférez Spotify. Et n’oubliez pas de laisser 5 étoiles et un commentaire sympa sur Apple Podcasts si l’épisode vous a plu. Le Panier est un podcast du label Orso Media, produit par CosaVostra.
Mar 25 2022
1 hr 10 mins
#151 - Lepermislibre : Dépoussiérer le premier examen de France, avec Romain Durand
Le sujet : Dépoussiérer un marché ancien qui regroupe plus de 1,2 millions de personnes ? Devenir leader du premier examen de France ? C’est le pari que s’est lancé Romain Durand en créant Lepermislibre, une auto-école en ligne. L’invité : Romain Durand et son cofondateur sont partis d’un constat simple : les auto-écoles se ressemblent toutes et n’ont pas (ou très peu) évolué depuis des dizaines d’années. Alors quand ils ont eu l’idée de lepermislibre, l’objectif était clair : changer le modèle classique de l’auto-école en permettant aux candidat·e·s de tout planifier et réserver en ligne. Fondé en 2015, lepermislibre se veut 35% moins cher qu’une auto-école classique et re-valorisante pour cette profession. Et ça plait ! En 2021, ils ont augmenté leur chiffre d'affaires de 200%. Au micro de Laurent Kretz, cofondateur de CosaVostra, Romain Durand se confie sur les difficultés qu’ils ont traversées et leurs meilleures tactiques : # Parce que leur modèle était trop éloigné des auto-écoles classiques, ils ont subi plusieurs attaques administratives et critiques dans la presse qui ont ralenti le lancement de leur activité. # Pour affirmer leur positionnement, ils ont créé de nouveaux tests d'entraînement au code de la route. # Pour cibler les jeunes, ils font appel à des micro-influenceurs qui passent eux-mêmes leur permis grâce à la plateforme et sont présents sur les réseaux sociaux influents comme TikTok et Snapchat. # Et parce que le bouche à oreille est l’un des moyens de communication les plus efficaces, ils ont mis en place un système de parrainage. # Leur objectif ? Dépendre un minimum des autres et un maximum d’eux-mêmes. De fait, tous leurs contenus et features sont créés en interne. Ils y parlent aussi d’un ancien épisode de Génération Do It Yourself, le podcast de Matthieu Stefani : #177 - Gaspard Koenig : On ne naît pas libre, on le devient Abonnez-vous à la newsletter du Panier ! Pour découvrir tout ça, c’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, par là si vous préférez Podcast Addict ou encore ici si vous préférez Spotify. Et n’oubliez pas de laisser 5 étoiles et un commentaire sympa sur Apple Podcasts si l’épisode vous a plu. Le Panier est un podcast produit par CosaVostra, du label Orso Media.
Mar 18 2022
1 hr 14 mins
#150 - Cowboy : Réinventer la roue et se lancer dans le hardware connecté, avec Tanguy Goretti
La mobilité en tant que service ne se limite pas à la mise en relation des voyageurs avec des opérateurs. Dans cet épisode, Laurent Kretz, cofondateur de CosaVostra, reçoit un invité qui a tenté de réinventer ce marché sans rien connaître au hardware. Tanguy Goretti est cofondateur et CTO de Cowboy. Après des études d’ingénieur, il s’est rapidement lancé dans un parcours d’entrepreneuriat : fondateur de Djump, Head of Couriers chez Take Eat Easy, COO de Menu Next Door. Cowboy est une société belge basée à Bruxelles qui commercialise des vélos électriques et connectés. Tanguy Goretti a cofondé cette société en janvier 2017 avec Karim Slaoui et Adrien Roose. La nouvelle version de leur produit, le Cowboy 4, est sortie en 2021. Tanguy Goretti apporte son témoignage sur les enseignements tirés des 5 premières années de Cowboy : # Les cofondateurs de l’entreprise ont visité leurs partenaires potentiels en Chine avant de lancer la production de leurs premiers vélos. En 2022, leurs activités ont lieu à 60% en Asie et à 40% en Europe, et elle fait face à de véritables enjeux d’automatisation, de coût des matières premières comme l’aluminium, de livraison et de logistique. # Tanguy Goretti et ses collaborateurs ne connaissaient rien au hardware avant de se lancer, mais ils ont progressivement gagné en légitimité. L’agence de design stratégique Propeller.se les a accompagnés en Chine pour suivre la production des vélos, ils ont été soutenus par des fonds comme le Hardware Club, et le premier prix remporté au salon Eurobike en 2017 leur a permis d’avoir “le cachet de validation de l’industrie”. # Là où les autres marques de vélos électriques sont dépendantes des unités motrices de Bosch, Cowboy a choisi de prendre en charge la production de toutes ses pièces. En plus du virage de l’électrique et de la connectivité, la marque belge se démarque de ses concurrents au niveau de la distribution : toutes les commandes ont lieu en ligne, et les livraisons, à domicile. # Cowboy est une Digital Native Vertical Brand (DNVB) mais elle propose une expérience réelle. Ses ambassadeurs réalisent chacun entre 10 et 15 test rides avec des futurs clients chaque semaine, pour un taux de conversion de 25 à 30%. Cela contribue à donner une image différente du vélo électrique, à créer de la confiance et de la crédibilité, comme avec les brand stores à Bruxelles, Berlin et Paris (Le Bon Marché). # Cette proximité a permis aux utilisateurs de Cowboy de se rassembler au sein d’une communauté, comme les Cowboy Riders Paname sur Paris. Pour Tanguy Goretti, il est important de rester proche de ses clients : “ce sont les premiers à être critiques”. Pour repenser la place de la voiture en ville, la société se lance dans la gamification et facilite les échanges entre amis. Pour en savoir plus sur les références abordées dans l’épisode : GDIY #213 - Adrien Roose - Cowboy : Toucher le fond et se remettre en selle FREENOW, détient Kapten, qui avait racheté Djump Abonnez-vous à la newsletter du Panier ! Pour découvrir tout ça, c’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, par là si vous préférez Podcast Addict ou encore ici si vous préférez Spotify. Et n’oubliez pas de laisser 5 étoiles et un commentaire sympa sur Apple Podcasts si l’épisode vous a plu. Le Panier est un podcast du label Orso Media.
Mar 11 2022
1 hr 9 mins
#149 - Affilae : 5 tips pour réussir sa campagne d’affiliation, avec Alexandre Dos Santos
Le marketing de partenariat joue un rôle important dans la promotion des entreprises sur Internet. Il lie le besoin de visibilité des sociétés à l’offre publicitaire des plateformes ou des influenceurs. Dans cet épisode du Panier, découvrez comment réussir votre stratégie d’affiliation. Alexandre Dos Santos est un expert en stratégie de partenariat affiliation et influence. Au micro de Laurent Kretz, cofondateur de CosaVostra, il revient sur son expérience en tant que cofondateur et directeur général d’Affilae. Affilae est une plateforme SaaS d'affiliation et de marketing de partenariat. Lancée en 2012, cette structure tech et business redonne le contrôle aux annonceurs sur leurs partenariats en supprimant les intermédiaires. Avec 700 clients et 40 0000 prescripteurs partenaires, dont 95% en France, l’entreprise a pour ambition de s’européaniser dans les prochaines années. Dans cet épisode, Alexandre Dos Santos liste les étapes-clé pour lancer un programme d’affiliation : # Mise en place de la stratégie. Pour faire entrer les marques en contact, la proposition de valeurs doit être claire, et l’offre, personnalisée. Il faut garder en tête que si les budgets alloués au marketing d’influence explosent, les résultats ne sont pas toujours tangibles. D’après Alexandre Dos Santos, il faut constituer un pool d’influenceurs sur lequel capitaliser, puis créer de la récurrence. # Mise en place d’une plateforme d’attribution des ventes. Une fois que la stratégie est définie, il convient de préparer le site, ou réceptacle, qui sera la vitrine des actions d’une entreprise. Pour accueillir au mieux de nouveaux partenaires, il faut se concentrer sur son offre et bien connaître ses KPI. # Sélection des bons partenaires. Entre les influenceurs, les blogs, les médias et le retargeting, il faut faire un choix. Le positionnement d’une marque influe directement sur ses ambassadeurs. Pour engager le public et le faire adhérer aux valeurs de la marque, il faut définir des actions fortes. Attention cependant : les conditions générales d’affiliation sont parfois informelles, et il faut éviter les pièges de la contractualisation. # Animation des partenariats. Pour driver sa communauté, il faut la nourrir. Deux marques similaires, sur le même secteur d’activité, auront des résultats diamétralement opposés selon leur implication auprès de leur réseau. Bien prévoir le brief, donner la possibilité de tester le produit… Il existe de nombreuses méthodes pour alimenter les discussions, augmenter le taux d’affiliés actifs et le chiffre d’affaires par la même occasion. # Analyse des performances. En e-commerce, la maîtrise des données est synonyme de profit. Un indicateur à surveiller : l’earning per click (EPC). S’il est faible, il faut renforcer votre partenariat, et s’il est élevé, il faut récompenser vos partenaires. Dans cette dynamique, l’automatisation permet aux algorithmes d’attribuer les commissions aux bons apporteurs d’affaires. Pour recevoir la “to do” et mettre en application tous les conseils donnés par Affilae dans cette épisode, abonnez-vous à la newsletter du Panier Pour en savoir plus sur les références abordées dans l’épisode : Ulysse : Défriser le monde de l’aérien, avec Axel Guidicelli Flowrette : D’un side project à 1M€+ de CA en 1 an et sans coder, avec Côme Filippi Emily’s Pillow : De 0 à 1,6M€ de CA en 2 ans alors qu’elle ne connaissait rien au digital, avec Laure Lagarde Bigblue : 10 tips pour booster ses ventes grâce à l’UX post-achat, avec Tim Dumain Contactez Alexandre Dos Santos : alexandre@affilae.com Pour découvrir tout ça, c’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, par là si vous préférez Podcast Addict ou encore ici si vous préférez Spotify. Et n’oubliez pas de laisser 5 étoiles et un commentaire sympa sur Apple Podcasts si l’épisode vous a plu. Le Panier est un podcast du label Orso Media.
Mar 4 2022
1 hr 19 mins
#148 - Place2Swap : Circularité, time to market et guerre des genres, avec Lucie Soulard
Le sujet : En 2016, être deux femmes qui lancent une plateforme dédiée à l’économie circulaire n’a rien de simple. Mais ce n’est certainement pas ce qui a arrêté Lucie Soulard et Estefania Larrañaga ! 4 ans plus tard, elles ont écrit une jolie histoire. L’invitée : Après plus de 10 ans à travailler dans des grands groupes, en 2015, Lucie Soulard ressent le besoin de changer de carrière. Elle reprend alors ses études et effectue un MBA spécialisé Digital Marketing & Business durant lequel elle rencontre Estefania. Coup de cœur amical et professionnel, elles décident alors de se lancer à deux dans l’aventure entrepreneuriale. C’est ainsi que naît Place2Swap en 2016. Place2Swap : Fondée en 2016 et véritablement lancée en 2018, Place2Swap est la première marketplace d'économie circulaire intégrée qui permet de revendre des produits d'occasion et des invendus sur la même plateforme. Le point bonus ? La plateforme profite aussi bien aux consommateur·rices qui peuvent acheter moins chers, qu’aux marques qui peuvent contrôler leur image. Au micro de Laurent Kretz, cofondateur de CosaVostra, Lucie Soulard revient sur la genèse de Place2Swap et leurs grands apprentissages depuis 2016 : # Place2Swap propose, lors de la revente des produits, une fiche et des informations déjà remplies par la marque. Cela facilite la vente et permet aux marques de maîtriser leur image. # Les soldes n’ont plus de signification aujourd’hui. Au contraire, la plateforme joue davantage sur les vertus de l’économie circulaire. # Aider les marques à gérer les stocks gris qui ne sont des produits ni neufs ni d’occasion. # L’économie circulaire et la mode de seconde main sont aujourd’hui favorisées par certain·es jeunes et se développent de plus en plus chaque année. # Leur approche pour convaincre les marques de se lancer dans la seconde main. Puisque la revente de leurs produits aura lieu, autant qu’elles puissent en maîtriser l’image. # Ses conseils pour se lancer : commencer avec une profondeur d’offres produits dès le lancement et aller chercher les acheteur·euses grâce à des jeux concours, des partenariats avec des influenceur·euses, etc. # Les difficultés auxquelles elles se sont heurtées en tant que femmes entrepreneuses et comment aujourd’hui elles veulent faire changer les choses. # Et enfin sa vision de la circularité dans quelques années qui sera monnaie courante. Un grand merci à Estefania Larrañaga et Florent Ducos d’avoir permis cet épisode. Ils y parlent aussi d’anciens épisodes du Panier : #38 – Jonak : Comment digitaliser et internationaliser la distribution de sa marque familiale ? #118 - La Marque En Moins : Un peu de transparence dans les produits d’entretien pour séduire 50 000 abonnés, avec Nicolas Simon #144 - Catch-Up #15 – Jonak : Mettre en place un commerce unifié en restant droit dans ses bottes, avec Lisa Nakam Mais aussi de : - L’agence Novaway - L’association 100000 Entrepreneurs - La plateforme Magic Makers Pour découvrir tout ça, c’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, par là si vous préférez Podcast Addict ou encore ici si vous préférez Spotify. Et n’oubliez pas de laisser 5 étoiles et un commentaire sympa sur Apple Podcasts si l’épisode vous a plu. Le Panier est un podcast produit par CosaVostra, du label Orso Media.
Feb 25 2022
1 hr 5 mins
147 - Catch-up MisterFly : L’hypercroissance sur un chemin d’instabilité et de révolution permanente, avec Emilie Dumont
Dans ce nouvel épisode Catch-Up, Laurent Kretz revient avec un invité du Panier sur sa croissance et le chemin parcouru depuis son 1er passage dans le podcast. Le 03 avril 2020, dans l’épisode 34 du Panier, Frédéric Pilloud, directeur e-commerce de MisterFly, revenait sur la croissance fulgurante de MisterFly depuis sa création. En effet, entre 2015 et 2020, l’agence de voyage en ligne avait accumulé plus de 500k d’euros de chiffre d’affaires et embauchait alors 440 employés. Au début de l’année 2020, MisterFly comptait même plus de 5 000 clients par jour. Mais avec le confinement de mars 2020 et la fermeture des frontières, tout a basculé. En 8 jours seulement, tous les voyages réservés (ou presque) ont été annulés. Depuis 2019, Émilie Dumont a rejoint MisterFly et en est, depuis octobre 2021, sa directrice générale. Alors dans cet épisode, elle revient sur l’épreuve de la COVID-19 dans le secteur du tourisme et explique comment ils sont parvenus à la traverser : # Si la majorité de leur activité est B2B, ils ont toujours conservé une partie B2C pour rester en contact avec les clients finaux. # Durant la crise de la COVID, MisterFly en a profité pour développer la partie hébergement de son offre. Elle représente désormais 20% de leur CA. # Le plus dur dans la gestion des annulations des compagnies aériennes ? Comprendre les règles de remboursement qui changeaient constamment et les expliquer aux clients finaux. # MisterFly avait réalisé une levée de fonds juste avant la crise et jouissait d’une situation financière saine qui leur a permis de traverser la crise. # Avec la COVID, beaucoup de tâches (notamment concernant les annulations) ont été automatisées pour en simplifier la gestion. # Depuis 2020, ils sont aussi passé de 440 employés à seulement 200 et ont donc dû adapter leur process d’onboarding. # Cette crise leur a aussi permis de se réinventer et de modifier leur offre de produits en proposant davantage de voyages en France. # Ils ont aussi profité de cette situation pour simplifier et améliorer l’expérience clients pour que ceux-ci trouvent directement les réponses à leurs questions sur le site. Ils y parlent aussi d’anciens épisodes du Panier : #34 – MisterFly : Comment le rebel des voyagistes en ligne est devenu numéro 2 en 5 ans #143 - Club Med : La data et le parcours client, piliers de l’organisation et du marketing, avec Quentin Briard Mais aussi d’un ancien épisode du podcast de Matthieu Stefani, Génération Do It Yourself : #116 Carlos Da Silva – Mister Fly – L’autodidacte qui a fait voyager la France Pour découvrir tout ça, c’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, par là si vous préférez Podcast Addict ou encore ici si vous préférez Spotify. Et n’oubliez pas de laisser 5 étoiles et un commentaire sympa sur Apple Podcasts si l’épisode vous a plu. Le Panier est un podcast du label Orso Media.
Feb 22 2022
1 hr 21 mins
#146 - La Brosse & Dupont : Redresser et retourner un groupe presque bicentenaire, avec François Carayol
Le sujet : Tout commence en 1845. Alphonse Dupont crée un petit atelier de tabletterie près de Beauvais à l’heure où les brosses étaient fabriquées à domicile. 177 ans plus tard, l’entreprise a connu pléthore de changements (et non des moindres !). Elle s'inscrit parmi les acteurs les plus influents du marché de la droguerie et de l’hygiène en France. L’invité : Arrivé dans l’entreprise en 2004 pour la diriger, François Carayol a grandement participé au redressement de La Brosse & Dupont. En 2010, lorsque celle-ci a été vendue, il a donc naturellement décidé de la racheter et en est aujourd’hui le Président Directeur Général. La Brosse & Dupont : Producteur indépendant et distributeur de gammes complètes d'articles de brosserie et d'accessoires pour la coiffure, la maison, l'hygiène et la beauté, La Brosse & Dupont regroupe une vingtaine de marques vendues en grande distribution. Parmi elles, Dessange, Éléphant ou encore Steripan. En 2022, l’entreprise compte plus de 7 000 clients en France. Au micro de Laurent Kretz, cofondateur de CosaVostra, François Carayol retrace les 177 ans d’histoire de La Brosse & Dupont : # En 1998, LVMH rachète La Brosse & Dupont. # En 2004, François Carayol arrive dans l’entreprise pour la redynamiser. Pour ce faire, il en modifie la structure, repense l’offre produit et renouvelle son personnel. # À cette époque, l’entreprise passe de 1 500 employés en 2004 à seulement 750 en 2010. Un vrai travail de fond est effectué pour apporter un nouveau souffle à l’entreprise. Et ça marche ! # En 2010, accompagné d’autres actionnaires, François rachète La Brosse & Dupont. # Le plus dur pour financer ce type de projet est de convaincre une première banque. Les autres banques se joignent ensuite généralement le projet. # Depuis le début, l’entreprise travaille avec la grande distribution. Se placer comme un site e-commerce est donc beaucoup plus compliqué. En effet, ils n’ont pas pu faire l'expérience en interne de communiquer directement avec le client final. # Enfin, François livre ses apprentissages sur les habitudes des consommateur·rices en termes d'hygiène et de beauté. Par exemple, les consommateurs de maquillage sont fidèles à leurs marques mais utilisent généralement plusieurs marques simultanément. Pour découvrir tout ça, c’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, par là si vous préférez Podcast Addict ou encore ici si vous préférez Spotify. Et n’oubliez pas de laisser 5 étoiles et un commentaire sympa sur Apple Podcasts si l’épisode vous a plu. Le Panier est un podcast du label Orso Media.
Feb 18 2022
1 hr 25 mins
#145 - Jow : La bataille des parts d’estomac pour occuper la cuisine, avec Jacques-Édouard Sabatier
Le sujet : Depuis les confinements successifs en France et à l’international, le marché de la grande distribution ne cesse de se réinventer. La part e-commerce alimentaire des grands supermarchés augmente, et si de nombreuses solutions apparaissent au niveau logistique (last mile), l’expérience d’achat (first mile) n’évolue pas. L’invité : Après avoir occupé des postes stratégiques dans de grandes entreprises tech et média, Jacques-Édouard Sabatier s’est lancé dans l’e-grocery en cofondant Jow en 2018. Il annonce pouvoir aider ses partenaires à prendre +5 points de marge grâce à son algorithme. Initiative : Jow est une application qui propose des idées repas adaptées au profil de l’utilisateur. Elle compose une liste de courses correspondante et permet de commander les produits directement chez l’une des 6 plus grandes chaînes de grande distribution en France. Au micro de Laurent Kretz, cofondateur de CosaVostra, Jacques-Édouard Sabatier fait le point sur la place de son entreprise dans un marché en pleine expansion : # En 2022, le marché de l’e-commerce alimentaire est estimé entre 150 et 200 milliards d’euros, ce qui correspond à la somme du chiffre d’affaires e-commerce annuel des principaux distributeurs français. Si la part a augmenté en réponse à la crise sanitaire, elle reste de très basse (8%). # Pour Jacques-Édouard Sabatier, la France est un pays précurseur dans le secteur de l’e-commerce alimentaire. Le drive, lancé en 2000 par Auchan, représente un trésor de data. 98% des commandes Jow passent par le drive, mais le q-commerce tente de réinventer une nouvelle fois la corvée des courses. # Les supermarchés sont nés dans les années 1980, à l’époque de l’hyper-choix. Aujourd’hui, les clients se perdent dans leur offre considérable. Pour une meilleure expérience digitale, d’après Jacques-Édouard Sabatier, il faut plus de simplicité, de rapidité, et moins de produits. Un pari gagnant : le panier moyen sur Jow est de 80 à 90 € en drive et de 110 à 130 € en livraison à domicile. # Jow a choisi de proposer une expérience e-commerce à base de recommandations grâce à un algorithme profilé. Cela lui permet d’aligner un parcours client pratique, de la recette au checkout, le tout sur la même plateforme. # L’algorithme de Jow contrôle en moyenne 70% du contenu du panier et peut y mettre 40 produits d’un seul coup. De ce fait, il contrôle le mix marge : facile pour lui de mettre en avant un produit en particulier, et de gérer les contraintes d’inventaire (ruptures de stock ou sur-stocks). Pour en savoir plus sur les références abordées dans l’épisode : Amazon Dash Button Dollar Shave Club Barker’s Pet Food Diapers.com Meal Hub by Instacart Sans filtre ajouté : Jow | Jacques Edouard Sabatier | On fait quoi à manger ce soir ? Suivez Jacques-Édouard Sabatier : LinkedIn Adresse e-mail : jacques@jow.fr Pour découvrir tout ça, c’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, par là si vous préférez Podcast Addict ou encore ici si vous préférez Spotify. Et n’oubliez pas de laisser 5 étoiles et un commentaire sympa sur Apple Podcasts si l’épisode vous a plu. Le Panier est un podcast du label Orso Media.
Feb 11 2022
1 hr 2 mins
#144 -  Catch-up Jonak : Mettre en place un commerce unifié en restant droit dans ses bottes, avec Lisa Nakam
Nouvel épisode Catch-up dans lequel Laurent Kretz, cofondateur de CosaVostra, reçoit une invitée du Panier. Ensemble, ils font le point sur l’évolution de son business depuis leur dernière discussion. Au programme : commerce unifié, omnicanalité et internationalisation. Lisa Nakam est directrice générale associée chez Jonak, marque familiale spécialisée dans la chaussure en cuir. Dans l’épisode #38 du Panier, sorti le 7 mai 2020, elle expliquait les challenges rencontrés lors de la digitalisation de son entreprise. Le passage au numérique a porté ses fruits : le chiffre d’affaires correspondant est passé de 8 à 45% du CA total en moins de 2 ans. Lisa Nakam pense qu’il est possible d’aller encore plus loin, et s’est fixé l’objectif d’atteindre les 70% en 3 ans. Ce que Jonak a appris depuis le premier passage de Lisa : # Le commerce unifié nécessite une vision globale sur les stocks, les produits, le client, les commandes, les services, mais aussi la communication. En effet, l’omnicanalité est possible uniquement si les réseaux sociaux, newsletters et autres contenus sont accordés. Jonak est passé de SoCloz à WSHOP de façon à n’avoir qu’un seul interlocuteur, avec l’Order Management System (OMS). # Le confinement a changé la donne pour les marques de retail : si le développement international en physique a ralenti, les contraintes sanitaires ont entraîné un développement omnicanal plus rapide. Pour Lisa Nakam, la société a connu un décloisonnement total des entreprises. # En Europe, les habitudes de consommation des clients ont également changé. Lisa Nakam explique que le taux de retour a explosé en passant à 70% en Allemagne depuis le début de la crise, et elle ajoute que la France est sur la même voie. # L’entreprise intègre dans le chiffre d’affaires des magasins les revenus qui proviennent du ship from store. Cela correspond aux commandes réalisées sur le site web mais livrées par les boutiques. Là où une grande enseigne détient un volume de stocks important, le temps alloué aux commandes est plus faible : les plus petites succursales bénéficient de ce mode de fonctionnement. Chez Jonak, cela coûte moins cher qu’une commande depuis l’entrepôt grâce aux services de coursiers. # Jonak s’inscrit dans une démarche RSE depuis 50 ans : la production est longtemps restée locale. Cependant, quand la marque s’est internationalisée, cette dimension a dû changer. Afin de rester propre à ses valeurs, elle a relocalisé les productions près des zones de vente, mais refuse de quitter l’Europe pour garder le contrôle sur les normes de fabrication. Pour en savoir plus sur les références abordées dans l’épisode : #143 - Club Med : La data et le parcours client, piliers de l’organisation et du marketing, avec Quentin Briard Suivez Jonak sur Instagram Suivez Jonak sur TikTok Pour découvrir tout ça, c’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, par là si vous préférez Podcast Addict ou encore ici si vous préférez Spotify. Et n’oubliez pas de laisser 5 étoiles et un commentaire sympa sur Apple Podcasts si l’épisode vous a plu. Le Panier est un podcast du label Orso Media.
Feb 8 2022
1 hr 13 mins