Mdzadzemoina podcast

Nadia Mdzadzemoina

Bienvenue dans le podcast qui aborde sans fard les parcours de vie des invités. A coeur ouvert, ces derniers abordent avec authenticité, vulnérabilité leurs histoires sémées parfois d'embuches et nous partage le courage et la résilience dont ils ont su faire preuve pour s'en relever. read less

#6 - Kathia ou l'art d'aborder la vie sans se mettre la pression
Nov 26 2022
#6 - Kathia ou l'art d'aborder la vie sans se mettre la pression
J’ai découvert Katia en 2017 dans une émission culinaire sur le compte Snapshat de Massiwa_269.  Kathia y partageait sa passion de la cuisine avec des personnalités publiques. Ce qui m’avait tout de suite marqué chez Kathia c’est sa joie de vivre contagieuse et surtout, la façon qu’elle avait de se présenter à nous avec assurance et confiance. J’admirais, de loin, son charisme et sa spontanéité sans me dire qu’un jour je la recevrai pour qu’elle me raconte son histoire. Par le plus beau des hasards, je rencontrais Kathia dans les locaux de Comwork. Je dois dire que j’ai été d’emblée frappée par la personnalité de Kathia : énergique, souriante, bref un petit rayon de soleil. Mais ce qui m’avait le plus agréablement marqué c’est de constater qu’elle était aussi vrai en vrai que sur les réseaux sociaux.  Cet épisode est pour toutes les personnes multi passionnées, qui ont envie ou besoin d’être sur tous les fronts. Et qui, peut-être, ne savent pas comment composer, jongler avec leurs différentes passions. Vous découvrirez avec moi le long de cet épisode, que le secret, comme le dis si bien Kathia est de « ne pas se mettre la pression ». Avec Kathia, nous avons parlé de l’univers de l’influence, de partage et de Youmna. Si tu souhaites en savoir davantage sur le parcours de Kathia, tu peux la contacter directement sur ses réseaux sociaux Intagram @kath_womaan   . . . Pour  soutenir le podcast, laisse un commentaire et 5 étoiles. Cela va aider le podcast à se faire connaitre. Tu peux suivre les actualités du podcast sur le compte instagram @mdzadzemoinapodcast.  A très vite avec de nouvelles histoires inspirantes.
#5 - Hilma ALI BAY,  Fondatrice de GSO et Responsable pâtisserie- " Le futur qu'on veut laisser, c'est à nous de le créer"
Oct 28 2022
#5 - Hilma ALI BAY, Fondatrice de GSO et Responsable pâtisserie- " Le futur qu'on veut laisser, c'est à nous de le créer"
Hilma fait partie de celles qui ne se contentent pas de peu. Lorsque la vie décide de distribuer une carte à chaque personne, Hilma se débrouille pour démultiplier la sienne à 30 voire 50.   Mais comment fait-elle ?   Hilma est un bourreau de travail et pas n’importe lequel, celui qui challenge son quotidien.   Partie à Shangaï pour effectuer des études d’ingénieur, Hilma ne peut pas se résoudre à vivre une vie estudiantine comme une autre c’est-à-dire attendre chaque mois, l’allocation financière de ses parents et vivre sa vie étudiante comme n’importe quel étudiant en Afrique ou en Asie.    Comme la vie fait parfois bien les choses, elle tombe un peu par hasard sur un entrepreneur italien qui lui propose d’intégrer son entreprise d’événementiel pour l’aider à grossir son portefeuille clients ens’appuyant sur ses 10 k d’abonnées sur WeChat.   De là, elle rencontre des entrepreneurs de tout bord et de tout horizon qui vont nourrir son esprit, elle décide de se jeter dans l’aventure entrepreneuriale et crée GSO (groupe de vente ligne), une structure de vente en ligne, en parallèle de ses études.   A l’obtention de son diplôme, on lui propose un poste de chargée de service international qu’elle occupe pendant 1 ans.  Et puis, au détour d’un séjour de vacances chez ses parents, elle observe ce père qui lui a tant appris, travailler seul dans la pâtisserie familiale et l’idée de revenir définitivement au pays fait une place dans son cœur.  Mais comment apprendre à revivre dans un pays qu’on a quitté tant d’années ? Comment réussir à être soi, à rester soi dans un espace ou tout n’est que conformisme ?   La réponse n’est souvent pas évidente surtout pour Hilma qui ne compte pas s’excuser d’être qui elle est ou qui elle aspire à être. Et c’est avec cette hargne et cette confiance qu’elle pousse les portes des espaces ou on l’attend le moins.  Et puis un jour, installée sur sa terrasse avec son smartphone, Hilma scrolle les fils d’actu des réseaux sociaux avec cette idée qui ne la quitte plus, comment vendre ses anciens vêtements devenus trop petits pour la jeune femme qui vient d’accomplir ce truc magique qui est de donner la vie ?    Alors que le soleil s’apprête à tirer révérence, une idée s’insinue : Disrupter le marché de la seconde main ? C’est possible ?  hahaha   Dans cet épisode, vous allez l’entendre, Hilma nous partage avec authenticité son histoire de jeune étudiante comorienne en Chine. Elle nous confie avec vulnérabilité et courage ses moments de doute, ses victoires surtout.   Avec Hilma nous avons parlé de moments formateurs, de son papa, de retour au pays, d’entreprenariat, de travail d’équipe, de confiance en soi, d’opportunités, de mentoring, d’inspiration, de rôle en tant que génération dans l’air du numérique, de vêtements de seconde main. Nous avons aussi parlé de maternité, de femmes, de mission, de vision et des Comores et beaucoup d’autres choses.      Si tu souhaites en savoir davantage sur le parcours de Hilma, tu peux la contacter directement sur ses réseaux sociaux Intagram @better_life269 ( / Youtube better life ( et pour trier, vendre et gagner sur Instagram @gso_269.  Pour  soutenir le podcast, laisse un commentaire et 5 étoiles. Cela va aider le podcast à se faire connaitre. Tu peux suivre les actualités du podcast sur le compte instagram @mdzadzemoinapodcast.  A très vite avec de nouvelles histoires inspirantes. Et n’oublie pas, porte-toi bien.
#4 - Alwarid YOUSSOUF - Ecrivain et Scénariste - Celui qui doit être,  sera
Oct 14 2022
#4 - Alwarid YOUSSOUF - Ecrivain et Scénariste - Celui qui doit être, sera
Comment se construire dans un système ou rien n’a été pensé pour nous. Ou les cartes ont été battues et rebattues sans prendre en compte notre présence, notre existence? Comment envisager un autre avenir lorsqu’on a toujours les mêmes modèle de “réussite”: Rappeur, dealeur de drogue, Footballeur etc.      Comment réussir à se défaire de ces schémas, se sortir de la boucle et déjouer tous les pronostics de ceux qui voudraient nous assigner à ce seul type de rôle ?      Rien ne prédestinait Alwarid a une vie d’écrivain encore moins celle de scénariste. En intégrant l’atelier d’écriture organisé par ses animateurs (Redoine et Lamine), Alwarid est loin d’imaginer qu’il pénètre comme Alice dans le nouveau monde des merveilles.      Dans ce monde, il y fait la rencontre de Harry Potter, évidement ; Mais c’est surtout de lui-même qu’il rencontre. Il se découvre lui-même ; son don pour l’imagination qui l’incite à se lancer le pari fou de s’attaquer à un gros chantier ; celui de l’écriture. Pari gagné puisqu’il publie le premier tome de la série du trilogie le livre d’or en 2021 aux éditions les Ilions.     Dans cet épisode, Alwarid nous embarque avec lui dans son enfance au bois l'abbé, à Champigny. De la découverte de l’écriture à la publication de son tout premier roman, Alwarid nous confie en toute honnêteté et transparence son cheminement, d’un jeune homme de quartier à écrivain/scénariste.  Avec Elwarid, nous avons parlé de religion, de vision du monde, de paternité et des Comores et beaucoup d’autres choses.  Tu peux contacter Alwarid sur son Instagram @danpourdevrai.  Te procurer son livre le livre d'or directemetement sur le compte officiel du livre @lelivredorunivers ou sur Amazon.  Si tu souhaites soutenir le podcast, laisse un commentaire et 5 étoiles. Cela va aider le podcast à se faire connaitre.  Tu peux suivre les actualités du podcast sur le compte instagram @mdzadzemoinapodcast.  Porte toi bien et à très vite.
#3 - Aboubacar Nizam BOURHANI - Entrepreneur récidiviste - J'ai échoué parce que j'ai essayé
Sep 19 2022
#3 - Aboubacar Nizam BOURHANI - Entrepreneur récidiviste - J'ai échoué parce que j'ai essayé
Lorsque Nizam m’a raconté l’histoire d’avec son père, je me suis amusée à l’imaginer dans le salon familial en train d’essayer de convaincre son paternel de le laisser entrer dans le monde des adultes.  Nizam ne rêve que de cela, créer sa propre entreprise, comme son père et son grand-père avant lui. Il faut attendre l’obtention de ton bac s’entend -il répondre.  Il patientera, non sans mal, jusqu’à l’obtention de son sésame de Bac et fera des études de gestion et administration d’entreprise pour couronner le tout.  Il fera ses dents en entreprise aux côtés de sa famille après le décès du patriarche pour prêter main forte à ses oncles et tantes.   En parallèle, il s’associe avec des amis d’enfance pour monter un projet autour de la production agricole. Fort des leçons apprises de ses deux expériences, il crée B-évent, une entreprise dans l’évènementiel, avec son petit frère.  Mais c’est lorsque l’amour l’emmène en France pour accueillir sa petite fille que l’idée de renouer avec ses premiers émois s’est insinué. Et si, il se convertissait dans la vente de produits agricole.  C’est ainsi que CODENAGRI et son point de vente Shindo Cha Baraka voient le jour.   Dans cet épisode, Nizam nous partage sa vision de l’entreprenariat, de l’importance de bien s’entourer pour créer son entreprise. Il nous confie sa vision de l’échec ; de ce qu’il aurait aimé savoir, avoir avant de lancer ces différentes entreprises. Il nous partage aussi l’après, comment on rebondit après…   Parlant de rebondissement, j’ai particulièrement apprécié mon échange avec Nizam parce qu’il me fait penser à une balle de pingpong. Qu’importe la profondeur dans laquelle la balle se retrouve, on peut toujours être sûr qu’elle rebondit toujours à l’image de Nizam.    Si cet épisode t’a plus, partages le à une personne. N’hésite pas à aller suivre Nizam @mr_bourhani  sur instagram pour être informé de ses nouvelles aventures entrepreneuriales.   On se retrouve très vite avec de nouvelles histoires inspirantes. Porte-toi bien d’ici-là.   Vous adorez le podcast? vous souhaitez le soutenir? Mettez 5 étoiles et un commentaire gentil m'aide énormement!  Suivez les actualités du podcast sur le compte Instagram @mdzadzemoinapodcast.
#2 - Salim MZE HAMADI MOISSI alias Bigseush - Artiste au multiple casquettes - Croire en son étoile
Sep 3 2022
#2 - Salim MZE HAMADI MOISSI alias Bigseush - Artiste au multiple casquettes - Croire en son étoile
Parfois, il ne suffit que d’une parole, une rencontre, un geste pour changer à tout jamais la trajectoire de vie d’une personne.   La rencontre de Salim avec la danse ne fait que confirmer ce phénomène. Qui aurait parié que le simple geste du cousin de Salim de lui montrer une cassette vidéo de battle de danse alors âgé de 10 ans, suffirait à faire naitre en lui, une passion presque enivrante, électrisante qui va l’emmener à faire le tour du monde ?   A écouter Salim, on croirait que son histoire sort dans un de ces films émouvants et inspirants dont seul Hollywood a le secret.   Son histoire ne commence pas avec la découverte de la danse, mais c’est à partir de là qu’elle prend sens. Avec la danse, Salim entrevoit le monde des possibles, celui de la liberté tout d’abord par ce qu’il lui permet de toucher du bout du doigt les rêves qu’il formule dans sa tête. Mais c’est surtout l’esprit de compétition, la discipline, la rigueur qu’il retrouve dans la danse qu’il lui fait apprécier cette discipline. Dès lors, Salim ne pense qu’à la danse, il mange la danse, vit pour la danse. L’ironie voudra que ce mode vie influence ses résultats scolaires. Lui qui ne se rendait à l’école que par obligation, voit ses notes s’envoler pour l’emmener au Sénégal, un Bac scientifique en poche.  Il y fera la rencontre d’une femme, Germaine Acogny qui va changer radicalement sa vision de la danse. Il décide de mettre entre parenthèse ses études d’ingénieur pour intégrer l’école des Sables.   Pendant plus 5 ans, il se produira dans les plus grandes scènes d’Afrique et du monde jusqu’au jour ou il décide de tout quitter pour revenir à la source, la ou tout à commencer avec pour seul bagage, une idée en tête.    Dans cet épisode Salim nous racontera l’importance de croire en soi et en ses rêves/objectifs, des difficultés qu’il a rencontrées notamment pour faire accepter sa vision à sa famille, de ce que la paternité a relevé en lui, de processus de création et beaucoup d’autres choses.   Pour contacter Salim, rendez-vous sur son instagram @bigseush. Vous adorez le podcast? vous souhaitez le soutenir? Mettez 5 étoiles et un commentaire gentil m'aide énormement!  Suivez les actualités du podcast sur le compte Instagram @mdzadzemoinapodcast.
#1 - Fania Bakary, juriste fiscaliste et passionnée de cuisine - Ce que j'aurais aimé savoir avant d'ouvrir mon restaurant
Aug 21 2022
#1 - Fania Bakary, juriste fiscaliste et passionnée de cuisine - Ce que j'aurais aimé savoir avant d'ouvrir mon restaurant
Comment acquiert-on une passion ? une vocation ? c’est la question qui m’a presque tourmenté suite à mon échange avec Fania.   Contrairement aux parents des sœurs William’s ou des sœurs des Polgar, les parents de Fania n’ont jamais voulu faire de leur fille une cheffe étoilé du guide Michelin, loin de la... Quand ils ont décidé à l’aube de ses 12, 13 ans de la faire rentrer en cuisine c’était plutôt par volonté de répondre à des pressions/injonctions sociales qui voudraient que les petites filles sachent tenir une maison avant de savoir tresser des poupées.  Fania n’est évidemment pas enchantée de la situation, surtout quand elle observe les traitements de faveur réservés à ses frères ainés. Encouragée par son papa qui ne tarit pas d’éloge sur ses talents culinaires, Fania prend gout et se voit poussé des ailes. Elle part faire ses armes aux côtés d’une cousine dont la passion est la cuisine. Et c’est comme ça que naisse sa vocation.   Celle de cuisiner pour les autres, pour le plaisir de leur faire plaisir tout simplement. Cette passion, ne la quittera jamais même quand elle était loin de la cuisine qui l’a vue naitre pour poursuivre son autre vocation de juriste fiscaliste.   Plus tard, quand son oncle lui insuffle l’idée de financer l’ouverture de son restaurant, Fania saisit l’occasion de faire naitre Aurestau.   Auresteau n’est pas qu’un simple restaurant, mais cela elle nous l’explique au fil de notre échange. Elle partage aussi les challenges qu’elle a pu rencontrer dans la gestion de son restaurant et du rôle qu’a pu jouer sa famille et son entourage dans la gestion de son entreprise.    Vous pouvez contacter fania sur son instagram @mme_said_abasse.  Vous adorez le podcast? vous souhaitez le soutenir? Mettez 5 étoiles et un commentaire gentil m'aide énormement! Suivez les actualités du podcast sur le compte Instagram @mdzadzemoinapodcast.
6# - ACCEPTER QUI JE SUIS PASSE AUSSI PAR CHANGER MON PRENOM AVEC NASFA
Sep 9 2021
6# - ACCEPTER QUI JE SUIS PASSE AUSSI PAR CHANGER MON PRENOM AVEC NASFA
Tu aimeras ton prénom ma fille, tu le porteras comme étendard pour montrer d’où tu viens et qui tu es. Ma propre maman aurait pu prononcer cette phrase comme beaucoup d’autre maman d’ailleurs.   Mais, doit-on sincèrement, forcement embrasser nos prénoms ? Doit-on continuer à le porter fièrement lorsque dans la cour d’école, on subit à longueur de journée des moqueries des camarades de classes ? Ton prénom est un peu trop long, un peu trop court, il fait vieillot, il semble exotique, ethnique, pourquoi tu t’appelles comme ça ? Comment fait-on face à ce genre d’harcèlement ?   Chaque enfant apporte sa propre réponse : des stratégies d’évitement, des pleurs, des têtes baissées, de la honte ... Comment faire face ?   Nasfa nous confie son histoire. Née NASSUIFATA, elle n’a jamais su réellement aimer ce prénom. Et puis ces petits/petites camarades la dans la cour d’école ne font que se moquer d’elle. Il a du attendre 24 longues années pour pouvoir prononcer son prénom, dire à haute voix comment elle s’appelle, NASFA.   Nasfa a ce don de rendre léger des sujet graves comme le harcèlement scolaire.  Son histoire fait écho à celle de la mienne par bien des aspects. Mais ce que je trouve formidable chez Nasfa c’est qu’elle a su prendre des initiatives pour pouvoir enfin être qui elle est réellement. Merci à elle pour cette leçon decourage et de détermination.   Retrouvez Nasfa sur son compte IG @forever_nass . .  . Vous adorez ce podcast? Vous voulez le soutenir? Mettez 5 étoiles et un commentaire super gentil cela m'aide énormement! Suivez l'actualité du podcast sur le compte instagram du podcast @devenirpodcast