Meet My Change Maker

Imtinen

La chose publique n’est pas que l’affaire de celles et ceux qui s’engagent de manière conventionnelle. Il faut au contraire mieux inscrire la jeune génération dans les processus de prises de décision, considérer son expertise, écouter sa vision. Les jeunes issus de l’immigration, débattent, bien sûr ; mais peinent à trouver de réels espaces de diffusion et de valorisation d’idées, d’où un sentiment de ne pas pouvoir avoir d’impact. 💭

Le politique peut certes nier ces nouvelles formes d’engagement moins conventionnelles (plus directes, plus thématiques, plus connectées, plus pragmatiques, associatives, moins partisanes) mais tout aussi passionnées ! Pourtant il existe de nouveaux profils qui apportent de nouvelles idées et qui contribuent à faire bouger les choses à plusieurs niveaux 👥

Ce podcast se veut être un espace où l’on échange pour s’inspirer, réfléchir et passer à l’action 🔍🧩

Retrouve-nous sur Instagram @meetmychangemaker 📱

read less
Society & CultureSociety & Culture

Episodes

#5 « Le but de mon festival ARTSCHIVES c’est de démystifier, à travers l’art proposé par les diasporas, le paradoxe entre l’hybridité et la production de l’universel »
Aug 7 2022
#5 « Le but de mon festival ARTSCHIVES c’est de démystifier, à travers l’art proposé par les diasporas, le paradoxe entre l’hybridité et la production de l’universel »
Hajar Ouahbi est étudiante en master d’études du développement à la Sorbonne et militante pour la justice sociale et climatique. Elle est née en Italie de parents marocains et s’est installée en France à l’âge de 10 ans. Depuis maintenant plusieurs années, elle multiplie ses engagements et a lancé cette année la première édition de son festival @arts_chives pour célébrer les différentes formes d’expressions ainsi que les productions culturelles des diasporas. 🎊   Elle aime citer Stokely Carmichael, militant afro-américain et figure du mouvement des Black Panthers "le premier besoin d'un peuple libre est de définir ses propres termes". Il est important que chacun comprenne ses propres expériences, mais il est particulièrement nécessaire de rendre les histoires des autres compréhensibles pour tous. ✊   Cette vision a alimenté son engagement à donner du pouvoir aux gens en leur donnant un espace pour s'exprimer véritablement d'un point de vue intersectionnel dans un monde où enjeux politiques, sociaux et écologiques définissent la vie des gens. Dans cet épisode, on parle du rôle de la transmission de la culture dans les diasporas, de l'éclectisme, de ruralité, d'identité "arabe" et "maghrébine", des cultural studies … et de plein d'autres sujets liés à son parcours personnel.    📚 🎞️ Références citées dans l'épisode et recommandations d'Hajar : - Familiar Stranger: A Life Between Two Islands, Stuart Hall  - L'Ethique, Spinoza  - Salé Sucré, Ang Lee - Rester Barbare, Louisa Yousfi  - Rien qu'une vie, Sonia Dayan-Herzbrun - Crise identitaire de la diaspora maghrébine en province, Dune Magazine (@dunemagazine) ---------------------- 📲 Retrouve Hajar sur :  Instagram : @haniuthajour et @arts_chives  Linkedin : Hajar Ouahbi
#6 « Je préfère parler d'égalité d'opportunités. L'idée c'est de mettre tout le monde devant les mêmes portes. Et pour cela, le privé a un rôle à jouer dans le  changement social»
Nov 13 2022
#6 « Je préfère parler d'égalité d'opportunités. L'idée c'est de mettre tout le monde devant les mêmes portes. Et pour cela, le privé a un rôle à jouer dans le changement social»
Elias Bouali est Social Impact Manager chez Tik Tok et est diplômé en affaires publiques. Il est né en France de parents algériens et vit actuellement en banlieue parisienne. Il s’intéresse très tôt à l’art et commence le théâtre au lycée. Ayant étudié dans différentes universités le droit et les sciences politiques, il décide de partir en Erasmus à Aarhus au Danemark. 🇩🇰 Pendant ses études, il réalise différents stages à l’Union Européenne et au Ministère de la Culture. Aujourd’hui, il vient nous raconter son parcours, son rapport à son identité algérienne mais surtout, nous parler de sa vision de l’engagement sociétal dans son travail. 👨🏽‍💻   Une conversation 100% authentique et à bâtons rompus ! 🗣 "N'aie pas honte de ce que tu es. Dans cette société, tu es un signifiant avant d'être une personne. On te prête des qualités et des défauts avant d'avoir pu te connaître."      📚 🎞️ Références citées dans l'épisode et recommandations d'Elias : - Riz Ahmed, At Your Service, Dua Lipa's podcast. - La Reproduction, Pierre Bourdieu et Jean-Claude Passeron. - Oussekine, Disney + (Réalisation par Antoine Chevrollier ; Production par Pierre Laugier et Anthony Lancret), 2022. - "C'est toujours le foot qui m'a sauvé" avec Nabil Boudi, podcast Fleur d'Avocat, 2020. - Les transclasses ou la non-reproduction, Chantal Jacquet.
#7 - "Il y a beaucoup de combats à mener, on ne sera jamais rassasiés de luttes de notre vivant. Nous ne sommes rien d’autre que des héritiers "
Feb 20 2023
#7 - "Il y a beaucoup de combats à mener, on ne sera jamais rassasiés de luttes de notre vivant. Nous ne sommes rien d’autre que des héritiers "
Dylan Ayissi est fondateur du collectif citoyen “Une Voie Pour Tous” structuré autour d'une ambition : le développement du lycée professionnel. Il est aussi cofondateur de l’association AJBS qui œuvre dans le domaine social, éducatif, culturel et citoyen dans la ville de Bagneux.  Il est né en France de parents camerounais et vit actuellement en banlieue parisienne. Passionné par le plaidoyer et les relations publiques, il multiplie les expériences dans les think-tanks et associations pour travailler sur les questions d’éducation et de justice sociale. “Il ne faut pas tomber dans une forme d’empathie constante pour les élèves de lycée professionnel.” : c’est le message qu’il veut faire passer étant lui-même un ancien élève ayant passé par la voie professionnelle. 💬   Dans ce septième épisode, il nous raconte comment il a décidé de se mobiliser avec d’autres jeunes de son entourage et nous livre quelques conseils pour devenir acteur du changement social. ✊🏽    📚 🎞️ Références citées dans l'épisode et recommandations de Dylan :   - Trajectoires scolaires des enfants d'immigrés jusqu'au baccalauréat : rôle de l'origine et du genre. Résultats récents, Yaël Birnbaum - Nous les enfants de Denain, Vincent Jarousseau  - Nés sous la même étoile, IAM  - Histoire politique des immigrations (post)coloniales ; France, 1920-2008, Ahmed Boubeker & Abdellali Hajjat  ---------------------- 📲 Retrouve Dylan sur :  Instagram : @dylanayissi - @une_voie_pour_tous & @ajbs_92 Linkedin : Dylan Ayissi
#9- Le pouvoir de la narration pour lutter contre l’oubli
Nov 19 2023
#9- Le pouvoir de la narration pour lutter contre l’oubli
Dorothée-Myriam Kellou est une journaliste franco-algérienne et réalisatrice indépendante de renom. En juin 2016, elle a révélé dans les colonnes du journal Le Monde l'affaire des financements indirects de l'État islamique par Lafarge en Syrie, une enquête qui a été couronnée par le prestigieux prix Trace International de l'investigation journalistique à Washington D.C. 🇺🇸 Son premier film, intitulé "À Mansourah, tu nous as séparés", a connu une première mondiale au Festival Visions du réel à Nyon, en Suisse, en avril 2019. Le film a reçu une reconnaissance unanime et a été honoré de plusieurs prix, dont le prix des droits humains au Festival international du film documentaire d'Agadir (FIDADOC) en juin 2019. En 2021, il a également reçu l'Étoile de la Scam, marquant ainsi la qualité et l'impact de son travail. Diplômée d’un master en études arabes de l’Université de Georgetown à Washington D.C ainsi que de l’IEP de Lyon, elle a eu le privilège d’être lauréate de la bourse d’excellence Fulbright. Elle a aussi réalisé le podcast "l'Algérie des camps, enquête à la première personne" pour France Culture, démontrant ainsi son engagement continu dans l'investigation et la narration journalistique. 🔍 Le 18 octobre dernier a vu la publication de son livre, "Nancy-Kabylie", chez Grasset. Ce livre offre une réflexion profonde sur la capacité à transmettre malgré les liens rompus par l'exil et la guerre. "La Palestine m’a permis d’avoir accès à l’histoire de l’Algérie, notamment au niveau émotionnel, en lien avec la violence de l’occupation militaire, de la domination politique culturelle et linguistique, la violence de l’effacement d’une mémoire collective. Très tôt, les Palestiniens ont été capables de mettre cette violence en récit avec la Nakba." 🗣 L’occasion pendant cet épisode de discuter du désir de connaître une part non transmise de son histoire, des traumatismes de la colonisation, du rôle de la transmission, mais aussi de la littérature. Nous avons également eu l'occasion d'approfondir la discussion sur l'héritage camusien d'aborder ses contradictions. (cf. "Oublier Camus" d’Olivier Gloag) ✍🏽   📚Références citées par Dorothée-Myriam : - All about love, Bell Hooks ---------------------- 📲 Retrouve Dorothée-Myriam sur :  Instagram : @dorotheemyriam Facebook : Dorothee Myriam Kellou (دوروثية مريم قلو) Linkedin : Dorothée Myriam Kellou Site internet : https://dmkellou.com