Madame La Cheffe

CULINARI

Gourmande, pétillante, curieuse, fonceuse, créative, et ambitieuse et surtout sensible, elles sont toutes toute cela à la fois !
Leur passion les anime au fond d’elles. À un point que cela devient de l’amour pour certaines d’elles.

Bonjour et bienvenue dans le podcast gourmand de « MADAME LA CHEFFE » qui raconte l’histoire«  de ces drôles de dames cheffes qui ont  su s’intégrer dans un milieu encore trop masculin de nos jours.
De la persévérance à la reconnaissance, elles nous racontent leur histoires,  parcours, et obstacles de leur job de passion. Elles ont appris à assumer leur féminité dans le secteur de la restauration et ne pas la percevoir comme une faiblesse mais comme une force.


Start Here
Julie Berchoux, une jeune flexitarienne et rock'n roll à Paris
Yesterday
Julie Berchoux, une jeune flexitarienne et rock'n roll à Paris
Pour cet épisode de Madame la Cheffe, nous avons rdv à Paris, avec la plus jeune cheffe du plus vieux traiteur italien «la Maison d’Avoli ». C’est Emilie le QUINQUIS qui à 25 ans seulement, est à la tête d’une brigade de 10 personnes dans sa cuisine. Emilie a déjà les épaules  d'une bonne cheffe car elle part du principe que du plongeur a son second, toute son équipe est au même niveau et tous les conseils sont bons à prendre pour évoluer ensemble. Même si elle envisage de rester toute sa vie en cuisine, Emilie se voit bien grâce à son expérience, gérer un jour dans sa petite boulangerie pâtisserie pour régaler sa clientèle avec du sucré et aussi du salé. Popotage avec MaAujourd’hui, rendez-vous à Paris dans le 18ème avec une cheffe « Rock'N Roll » qui a fait ses armes "culinaires" dans de belles maisons de gastronomies comme par exemple Joël Robuchon et Alain Ducasse.   Une expérience de 3 mois sur un bateau de croisière au milieu de 150 hommes en cuisine, des expériences culinaires à l’étranger , 2 restaurants sur Paris et depuis la COVID, un restaurant de street food, c’est la cheffe Julie Berchoux du restaurant « BERCHOUX cuisine flexitarienne.»   Même si elle a derrière elle, 27 ans de métier, c’est toujours avec le sourire et la pêche que tout les matins Julie avance dans sa vie avec «culot » comme elle le dit.   Allez, je vous laisse maintenant tranquille pour écouter Julie Berchoux, une cheffe Rock'N Roll et flexitarienne qui vous expliquera entre autre, pourquoi aujourd’hui, elle s’éclate dans la street food.dame la cheffe Emilie le QUINQUISS, qui je le répète, est une jeune cheffe déterminée à la tête de la cuisine de la Maison d’Avoli. Muller, une cheffe gourmande de la vie et de la pâtisserie. ire des étudiants du monde entier.
 Travaillant maintenant en tant que cheffe pâtissière indépendante à Perpignan, elle crée des recettes, donne des cours et des ateliers en ligne et en personne, et répond aussi à tous types d'événements.

 Selon moi, elle fait partie des personnes qui ont compris l’importance de la communication digitale pour son métier, car c'est elle-mêmes qui photographie ses propres photos avec une qualité assez poussée. C’est Jennifer Pogmore, notre MADAME LA CHEFFE de la semaine qui a accepté na Pour cet épisode de Madame la Cheffe, nous avons rdv à Paris, avec la plus jeune cheffe du plus vieux traiteur italien «la Maison d’Avoli ». C’est Emilie le QUINQUIS qui à 25 ans seulement, est à la tête d’une brigade de 10 personnes dans sa cuisine. Emilie a déjà les épaules  d'une bonne cheffe car elle part du principe que du plongeur a son second, toute son équipe est au même niveau et tous les conseils sont bons à prendre pour évoluer ensemble. Même si elle envisage de rester toute sa vie en cuisine, Emilie se voit bien grâce à son expérience, gérer un jour dans sa petite boulangerie pâtisserie pour régaler sa clientèle avec du sucré et aussi du salé. Popotage avec Madame la cheffe Emilie le QUINQUISS, qui je le répète, est une jeune cheffe déterminée à la tête de la cuisine de la Maison d’Avoli. turellement de réaliser son podcast  SO LITTEL BRITISCH avec moi et j’insiste beaucoup pour que vous écoutez jusqu’à la fin son histoire car malgré une pause d’un an dû à une maladie, Jennifer nous démontre ce qu’est le mot "PERSÉVÉRANCE" pour son métier de passion la pâtisserie.   www.culinari.fr/julie-berchoux-une-cheffe-flexitarienne-a-paris
Julie Berchoux, une jeune flexitarienne et rock'n roll à Paris
Yesterday
Julie Berchoux, une jeune flexitarienne et rock'n roll à Paris
Pour cet épisode de Madame la Cheffe, nous avons rdv à Paris, avec la plus jeune cheffe du plus vieux traiteur italien «la Maison d’Avoli ». C’est Emilie le QUINQUIS qui à 25 ans seulement, est à la tête d’une brigade de 10 personnes dans sa cuisine. Emilie a déjà les épaules  d'une bonne cheffe car elle part du principe que du plongeur a son second, toute son équipe est au même niveau et tous les conseils sont bons à prendre pour évoluer ensemble. Même si elle envisage de rester toute sa vie en cuisine, Emilie se voit bien grâce à son expérience, gérer un jour dans sa petite boulangerie pâtisserie pour régaler sa clientèle avec du sucré et aussi du salé. Popotage avec MaAujourd’hui, rendez-vous à Paris dans le 18ème avec une cheffe « Rock'N Roll » qui a fait ses armes "culinaires" dans de belles maisons de gastronomies comme par exemple Joël Robuchon et Alain Ducasse.   Une expérience de 3 mois sur un bateau de croisière au milieu de 150 hommes en cuisine, des expériences culinaires à l’étranger , 2 restaurants sur Paris et depuis la COVID, un restaurant de street food, c’est la cheffe Julie Berchoux du restaurant « BERCHOUX cuisine flexitarienne.»   Même si elle a derrière elle, 27 ans de métier, c’est toujours avec le sourire et la pêche que tout les matins Julie avance dans sa vie avec «culot » comme elle le dit.   Allez, je vous laisse maintenant tranquille pour écouter Julie Berchoux, une cheffe Rock'N Roll et flexitarienne qui vous expliquera entre autre, pourquoi aujourd’hui, elle s’éclate dans la street food.dame la cheffe Emilie le QUINQUISS, qui je le répète, est une jeune cheffe déterminée à la tête de la cuisine de la Maison d’Avoli. Muller, une cheffe gourmande de la vie et de la pâtisserie. ire des étudiants du monde entier.
 Travaillant maintenant en tant que cheffe pâtissière indépendante à Perpignan, elle crée des recettes, donne des cours et des ateliers en ligne et en personne, et répond aussi à tous types d'événements.

 Selon moi, elle fait partie des personnes qui ont compris l’importance de la communication digitale pour son métier, car c'est elle-mêmes qui photographie ses propres photos avec une qualité assez poussée. C’est Jennifer Pogmore, notre MADAME LA CHEFFE de la semaine qui a accepté na Pour cet épisode de Madame la Cheffe, nous avons rdv à Paris, avec la plus jeune cheffe du plus vieux traiteur italien «la Maison d’Avoli ». C’est Emilie le QUINQUIS qui à 25 ans seulement, est à la tête d’une brigade de 10 personnes dans sa cuisine. Emilie a déjà les épaules  d'une bonne cheffe car elle part du principe que du plongeur a son second, toute son équipe est au même niveau et tous les conseils sont bons à prendre pour évoluer ensemble. Même si elle envisage de rester toute sa vie en cuisine, Emilie se voit bien grâce à son expérience, gérer un jour dans sa petite boulangerie pâtisserie pour régaler sa clientèle avec du sucré et aussi du salé. Popotage avec Madame la cheffe Emilie le QUINQUISS, qui je le répète, est une jeune cheffe déterminée à la tête de la cuisine de la Maison d’Avoli. turellement de réaliser son podcast  SO LITTEL BRITISCH avec moi et j’insiste beaucoup pour que vous écoutez jusqu’à la fin son histoire car malgré une pause d’un an dû à une maladie, Jennifer nous démontre ce qu’est le mot "PERSÉVÉRANCE" pour son métier de passion la pâtisserie.   www.culinari.fr/julie-berchoux-une-cheffe-flexitarienne-a-paris
Emilie Le Quinquis, une jeune cheffe à la tête de la Maison Davoli, traiteur italien à Paris
Sep 14 2022
Emilie Le Quinquis, une jeune cheffe à la tête de la Maison Davoli, traiteur italien à Paris
Pour cet épisode de Madame la Cheffe, nous avons rdv à Paris, avec la plus jeune cheffe du plus vieux traiteur italien «la Maison d’Avoli ». C’est Emilie le QUINQUIS qui à 25 ans seulement, est à la tête d’une brigade de 10 personnes dans sa cuisine. Emilie a déjà les épaules  d'une bonne cheffe car elle part du principe que du plongeur a son second, toute son équipe est au même niveau et tous les conseils sont bons à prendre pour évoluer ensemble. Même si elle envisage de rester toute sa vie en cuisine, Emilie se voit bien grâce à son expérience, gérer un jour dans sa petite boulangerie pâtisserie pour régaler sa clientèle avec du sucré et aussi du salé. Popotage avec Madame la cheffe Emilie le QUINQUISS, qui je le répète, est une jeune cheffe déterminée à la tête de la cuisine de la Maison d’Avoli. Muller, une cheffe gourmande de la vie et de la pâtisserie. ire des étudiants du monde entier.
 Travaillant maintenant en tant que cheffe pâtissière indépendante à Perpignan, elle crée des recettes, donne des cours et des ateliers en ligne et en personne, et répond aussi à tous types d'événements.

 Selon moi, elle fait partie des personnes qui ont compris l’importance de la communication digitale pour son métier, car c'est elle-mêmes qui photographie ses propres photos avec une qualité assez poussée. C’est Jennifer Pogmore, notre MADAME LA CHEFFE de la semaine qui a accepté na Pour cet épisode de Madame la Cheffe, nous avons rdv à Paris, avec la plus jeune cheffe du plus vieux traiteur italien «la Maison d’Avoli ». C’est Emilie le QUINQUIS qui à 25 ans seulement, est à la tête d’une brigade de 10 personnes dans sa cuisine. Emilie a déjà les épaules  d'une bonne cheffe car elle part du principe que du plongeur a son second, toute son équipe est au même niveau et tous les conseils sont bons à prendre pour évoluer ensemble. Même si elle envisage de rester toute sa vie en cuisine, Emilie se voit bien grâce à son expérience, gérer un jour dans sa petite boulangerie pâtisserie pour régaler sa clientèle avec du sucré et aussi du salé. Popotage avec Madame la cheffe Emilie le QUINQUISS, qui je le répète, est une jeune cheffe déterminée à la tête de la cuisine de la Maison d’Avoli. turellement de réaliser son podcast  SO LITTEL BRITISCH avec moi et j’insiste beaucoup pour que vous écoutez jusqu’à la fin son histoire car malgré une pause d’un an dû à une maladie, Jennifer nous démontre ce qu’est le mot "PERSÉVÉRANCE" pour son métier de passion la pâtisserie.   www.culinari.fr/emilie-le-quinquis-la-jeune-cheffe-traiteur-de-la-maison-davoli-a-paris
Anne Muller, une cheffe pâtissière click&collect sur Paris
Aug 30 2022
Anne Muller, une cheffe pâtissière click&collect sur Paris
Après une formation classique en pâtisserie française au Cordon Bleu à Paris et une expérience en travaillant dans des boutiques de parisiennes, notre cheffe pâtissière freelance, mi-anglaise et mi-française, très curieuse et perfectionniste, se découvre une passion pour l'enseignement avec l’envie d’instru Salut je m’appelle Sébastien Meyer, directeur artistique en identité visuelle culinaire et c’est la seconde fois que je fais un podcast. Dans le premier qui s’appelle “À Table Chef“, j’ai remarqué dans toutes mes rencontres, que je n’avais pas entendu beaucoup de femmes cheffes. Alors, j’ai décidé d’être leur porte voix à ces cheffes gourmandes, pétillantes, curieuses, fonceuses, créatives, ambitieuses et surtout sensibles. Ce second podcast, il s’appelle MADAME LA CHEFFE, et il vous raconte l’histoire « de ces drôles de dames cheffes“ qui ont su s’intégrer dans un milieu encore trop masculin de nos jours. De la persévérance à la reconnaissance, elles nous racontent leur histoires, parcours, et obstacles de leur travail. Je suis ravie de vous les faire découvrir car elles ont franchement appris à assumer leur féminité dans le secteur de la restauration et ne pas la percevoir comme une faiblesse mais comme une force. Donc n’hésitez pas à en parler autour de vous de mon podcast MADAME LA CHEFFE et de même laisser un vote sur Apple podcast Pour cet épisode de Madame la Cheffe, je vous propose de découvrir une cheffe gourmande de la vie et de son métier de pâtissière indépendante, c’est Anne Muller qui tardivement a choisie d’épouser la pâtisserie et de laisse tomber le milieu scientifique. C’est dans une petite superficie d’un appartement parisien qu’elle créer divers gâteaux et pâtisseries pour les commandes reçues. Et oui, elle fait du click & collet dans la joie et la bonne humeur. J’ai beaucoup aimé ma rencontre “virtuelle“ avec Anne car même si elle est seule à tout faire et qu’elle n’a jamais autant appris étant toute seule, ce petit bout de femme s’en sort à merveille et je suis sur que ces St Honoré doivent être délicieux. Popotage avec Madame la cheffe Anne Muller, une cheffe gourmande de la vie et de la pâtisserie. ire des étudiants du monde entier.
 Travaillant maintenant en tant que cheffe pâtissière indépendante à Perpignan, elle crée des recettes, donne des cours et des ateliers en ligne et en personne, et répond aussi à tous types d'événements.

 Selon moi, elle fait partie des personnes qui ont compris l’importance de la communication digitale pour son métier, car c'est elle-mêmes qui photographie ses propres photos avec une qualité assez poussée. C’est Jennifer Pogmore, notre MADAME LA CHEFFE de la semaine qui a accepté naturellement de réaliser son podcast  SO LITTEL BRITISCH avec moi et j’insiste beaucoup pour que vous écoutez jusqu’à la fin son histoire car malgré une pause d’un an dû à une maladie, Jennifer nous démontre ce qu’est le mot "PERSÉVÉRANCE" pour son métier de passion la pâtisserie.   www.culinari.fr/anne-muller-une-cheffe-patissiere-en-clickcollect-sur-paris
Cécile Farkas Moritel, une cheffe pâtissière formatrice et consultante Internationale
Aug 2 2022
Cécile Farkas Moritel, une cheffe pâtissière formatrice et consultante Internationale
Gourmande, pétillante, curieuse, fonceuse, créative, et ambitieuse et surtout sensible, elles sont toutes toute cela à la fois ! Leur passion les anime au fond d’elles. À un point que cela devient de l’amour pour certaines d’elles. Bonjour et bienvenue dans le podcast gourmand de « MADAME LA CHEFFE » qui raconte l’histoire de ces drôles de dames cheffes qui ont su s’intégrer dans un milieu encore trop masculin de nos jours.

 Avant de tomber dans la pâtisserie, c’est dans la mode qu’elle cherche à exprimer ses talents en se lançant dans des études d’Arts appliqués. Mais ayant toujours été attirée par le sucré, notre cheffe revient à sa première passion, déterminée à ouvrir les portes d’une seconde vie reliant ses deux passions, la mode et la pâtisserie. MADAME LA CHEFFE que je vous présente aujourd'hui, c’est Cécile Farkas Moritel, formatrice, créatrice et consultante Internationale en pâtisserie et cheffe d’entreprise de CréationsbyCecile depuis 2014.   Cécile met un point d’honneur à faire de chaque pâtisserie un panel de saveurs où les textures se succèdent en bouche. Face à l’admiration des clients, Cécile comprend très vite que la transmission de ses techniques fait également partie de ses besoins. 

Encouragée par les nombreux chefs qu’elle a rencontrés, elle décide de créer, en 2015, toujours avec son mari Nicolas, le Centre de Formation Professionnelle « Créations by Cécile », près de Nîmes. 

 Au programme, des stages, des Masterclass, des cours privés en ateliers ou encore des formations en entreprise qui font de Cécile une coach professionnelle culinaire voyageant dans le monde entier. Découvrez sans plus tarder, MADAME LA CHEFFE Cécile Farkas Moritel, un podcast croustillant, fondant, moelleux, pétillant, crémeux…
Barbara Azenha, une cheffe qui est allé chercher de la fierté en cuisine.
Jun 29 2022
Barbara Azenha, une cheffe qui est allé chercher de la fierté en cuisine.
Bonjour et bienvenue dans le podcast gourmand de « MADAME LA CHEFFE » qui raconte l’histoire«  de ces drôles de dames ayant réussi à s’intégrer dans un milieu encore trop masculin de nos jours. Je suis Sébastien MEYER, directeur artistique en communication food et ma passion est de créer une identité d'émotions appétissantes pour des femmes et hommes passionné(e)s de goût. De la persévérance à la reconnaissance, ces cheffes ont accepté mon invitation à nous raconter leur histoires, parcours, et obstacles dans leur travail. Son rêve, s'est devenir une référente pour le CFA de son entreprise afin d'encadrer les jeunes qui veulent exercer un métier dans la restauration pour les élever vers le haut et dévoiler le trésor qui se cachent en eux.

   Quand elle était jeune, son rêve s’était justement d’exercer ce beau métier de passion. Et pourtant lors d’un apprentissage en pâtisserie «dessert à l’assiette » elle a vécu un cauchemar pendant 3 longs mois. 3 longs mois, où elle a vécu des souffrances physiques et moral d’un chef qui, parce que lui a vécu de la maltraitance en cuisine, jugeait qu’elle aussi devait subir la même chose pour être au TOP. 

3 longs mois ou considéré comme une merde, enfermé dans un jeu de psychopathe qui aurait pu la conduire à en finir avec sa vie, notre cheffe Barbara Azenha prend la décision, fatiguée, après un mois de 70h/semaine de s’arrêter et de ne plus revenir dans ce restaurant. C’est certainement l’un de mes podcast MADAME LA CHEFFE, le plus touchant, et donné des frissons car comment peut-on encore de nos jours au lieu d’être dans la transmission, être un maître de stage "connard".
 Je suis fier de vous présenter le podcast de Madame La Cheffe Barbara Azenha, une femme qui est allé chercher de la fierté en disant "stop".
Muriel Aublet-Cuvelier, une cheffe papillon libre en pâtisserie.
Jun 21 2022
Muriel Aublet-Cuvelier, une cheffe papillon libre en pâtisserie.
Bonjour et bienvenue dans le podcast gourmand de « MADAME LA CHEFFE » qui raconte l’histoire«  de ces drôles de dames ayant réussi à s’intégrer dans un milieu encore trop masculin de nos jours. Je suis Sébastien MEYER, directeur artistique en communication food et ma passion est de créer une identité d'émotions appétissantes pour des femmes et hommes passionné(e)s de goût. De la persévérance à la reconnaissance, ces cheffes ont accepté mon invitation à nous raconter leur histoires, parcours, et obstacles dans leur travail. Le chef Philippe Conticini dit de cette cheffe : 
qu’elle est une jeune femme étonnante, dynamique et talentueuse. Hormis le fait qu'elle ait fait sienne son expression pâtissière, elle a le talent de faire passer des émotions au travers de ses gâteaux. Ils sont bons, très bons. Qui plus est, elle est d'une incroyable sensibilité et d'une grande humanité.
   Cette cheffe pâtissière-consultante Auvergnate s’appelle Muriel Aublet-Cuvelier
 Candidate en 2017 jusqu’en finale, dans l’émission du Meilleur Pâtissier destinés aux Professionnels de M6, même perdante, Muriel en sort grandie de l’expérience et commence à se faire un nom.   Chaque semaine, elle est présente sur  Youtube, où elle présente une recette avec "Les secrets de Muriel" qui compte plus de 350 000 abonnés.

   De Montréal au Péninsula et jusqu’en mars dernier (date d'enregistrement du podcast) au Grand Colbert, aujourd’hui, la cheffe Muriel prend comme elle le dit son pied pour se faire plaisir dans sa vie de tous les jours.   Écoutez le podcast de Madame La Cheffe Muriel Aublet-Cuvelier qui vous apprendra que, si vous un  rêve, une ambition même si vous ne savez pas comment cela prendra forme, allez-y…mais vous devrez bosser !   À vos écouteurs... Prêt ?... Pâtissez !
Florine Blanc, une cheffe pâtssière qui a suivi son instinct
Jun 7 2022
Florine Blanc, une cheffe pâtssière qui a suivi son instinct
Bonjour et bienvenue dans le podcast gourmand de « MADAME LA CHEFFE » qui raconte l’histoire«  de ces drôles de dames ayant réussi à s’intégrer dans un milieu encore trop masculin de nos jours. Je suis Sébastien MEYER, directeur artistique en communication food et ma passion est de créer une identité d'émotions appétissantes pour des femmes et hommes passionné(e)s de goût. De la persévérance à la reconnaissance, ces cheffes ont accepté mon invitation à nous raconter leur histoires, parcours, et obstacles dans leur travail. Aujourd’hui je vous présente justement le portrait d’une cheffe pâtissière gourmande, très pétillante, curieuse, fonceuse, créative et féministe dans l’âme. C'est MADAME LA CHEFFE FLORINE BLANC qui a ouvert il y a quelques mois dans un vieux moulin d'une forêt bretonne son laboratoire de pâtisserie "digitale".   Féministe dans l’âme sans être en colère, elle se pose la question depuis son enfance "Pourquoi dans la gastronomie française, c’est que des histoires de mecs ?" 
Pour certains, Florine a eu l’idée folle d'ouvrir son entreprise pendant le premier confinement mais avec son instinct déterminé qui est une force en elle, a petite entreprise de pâtisserie digitale « MA VIE DE COOKIE » est tout simplement en train de faire du bruit dans la forêt et de régaler les papilles de ses clients.

 Une très chouette histoire avec une agréable personne humaine que je vous invite à écouter pour le podcast de MADAME LA CHEFFE FLORINE BLANC, une femme qui a suivi son instinct et qui vous donnera certainement l'énergie de réaliser votre rêve.
Tiphaine Mollard, une cheffe reconvertie et heureuse.
May 10 2022
Tiphaine Mollard, une cheffe reconvertie et heureuse.
Gourmande, pétillante, curieuse, fonceuse, créative, et ambitieuse et surtout sensible, elles sont toutes toute cela à la fois ! Leur passion les anime au fond d’elles. À un point que cela devient de l’amour pour certaines d’elles. De la persévérance à la reconnaissance, elles nous racontent leur histoires, parcours, et obstacles de leur travail.

Elles ont appris à assumer leur féminité dans le secteur de la restauration et ne pas la percevoir comme une faiblesse mais comme une force. Bienvenue dans le podcast gourmand de « MADAME LA CHEFFE » qui raconte l’histoire de ces drôles de dames cheffes ayant réussi à s’intégrer dans un milieu encore trop masculin de nos jours. Je suis Sébastien Meyer, créateur d'émotions visuelles appétissantes pour des cheffes passionnées.   En septembre 2021, elle a ouvert avec son associé Romain Casas, son premier restaurant dans le 11ème à Paris. Il s’appelle DEUX avec l'idée d'allier dans votre assiette leur région d'origine : la Savoie et le Sud-Ouest. Elle s’appelle Tiphaine Mollard, une cheffe qui après un parcours d’études dans le commerce décide de prendre un virage complet à 180° vers la cuisine en 2016. 

Comme Tiphaine sait ce qu’elle veut et qu’elle se donne toujours les moyens pour arriver à ses désirs, c’est à l’école Ducasse qu’elle apprend pendant 2 mois Marathon son métier de passion. Lauréats il y a quelques mois de la Dotation Jeunes Talents Gault & Millau 2021, Tiphaine et Romain ont décidé de changer leur rôle de chef.fe une semaine sur deux, à la salle comme dans la cuisine. Passant d’un plat à un client, avec l’envie de recevoir d’une façon plus personnelle et chaleureuse. Je vous laisse maintenant écouter Tiphaine Mollard, une cheffe reconvertie et heureuse.
Flore Spanneut, une cheffe pâtissière voyageuse
Apr 19 2022
Flore Spanneut, une cheffe pâtissière voyageuse
Gourmande, pétillante, curieuse, fonceuse, créative, et ambitieuse et surtout sensible, elles sont toutes toute cela à la fois ! Leur passion les anime au fond d’elles. À un point que cela devient de l’amour pour certaines d’elles. Bonjour et bienvenue dans le podcast gourmand de « MADAME LA CHEFFE » qui raconte l’histoire«  de ces drôles de dames cheffes qui ont su s’intégrer dans un milieu encore trop masculin de nos jours.

 De la persévérance à la reconnaissance, elles nous racontent leur histoires, parcours, et obstacles de leur travail.

 Elles ont appris à assumer leur féminité dans le secteur de la restauration et ne pas la percevoir comme une faiblesse mais comme une force.   Et en parlant de force justement, quelle chouette MADAME LA CHEFFE, vous allez découvrir aujourd’hui . A l’âge de 23 ans, lors de ses études de commerce, elle se rencontre que la pâtisserie lui manque. La pâtisserie justement, elle en faisait beaucoup avec sa maman « J’adorai me réveiller le matin avec l’odeur des petits choux de ma maman. » C’est la cheffe pâtissière FLORE SPANNEUT, une globe-trotteuse qui aux 4 coins du globe, a appris énormément du côté professionnelle dans les différents lieux où elle pratiquait son métier de passion que personnel en rencontrant des personnes d’une culture différente. Je pense qu’une de ses plus belles rencontres humaines fut avec l'ancien Chef Eric Delerue, du restaurant le Cerisier à Lille qui lui donné l'opportunité en la laissant à la tête de la partie pâtisserie pour ses deux établissements. Avec lui, elle se sentait BIEN comme elle le dit. Allez stop, je me tais et je vous laisse écouter ce chouette podcast avec MADAME LA CHEFFE, FLORE SPANNEUT, la cheffe pâtissière globe-trotteuse et heureuse.
Fanny Herpin, une cheffe qui se dépasse tous les jours
Apr 5 2022
Fanny Herpin, une cheffe qui se dépasse tous les jours
Gourmande, pétillante, curieuse, fonceuse, créative, et ambitieuse et surtout sensible, elles sont toutes toute cela à la fois ! Leur passion les anime au fond d’elles. À un point que cela devient de l’amour pour certaines d’elles. Bonjour et bienvenue dans le podcast gourmand de « MADAME LA CHEFFE » qui raconte l’histoire«  de ces drôles de dames cheffes qui ont su s’intégrer dans un milieu encore trop masculin de nos jours.

 De la persévérance à la reconnaissance, elles nous racontent leur histoires, parcours, et obstacles de leur travail.

 Elles ont appris à assumer leur féminité dans le secteur de la restauration et ne pas la percevoir comme une faiblesse mais comme une force.   Et c’est justement le cas de la jeune Cheffe du restaurant le Camondo à Paris, Fanny Herpin, qui a 26 ans rentre dans le Groupe Alain Ducasse où elle y restera 7 ans avant d’être rappelé quelques années plus tard par le grand Chef qui voulait la mettre à la tête du Restaurant Allard . Une opportunité incroyable qui ne se refuse pas pour elle. Être cheffe pour Fanny, c’est se dépasser sans compter et ne rien lâcher car elle aime se surpasser pour relever des challenges par amour de son métier, pour ses clients qui veulent vivre une expérience unique. Vous voulez entendre une femme qui dégage une grande force de détermination en tant que femme cheffe dans la restauration ?
 Et bien, je vous invite à stopper toute activité pour écouter Fanny Herpin.
Stéphanie Lefebvre, une cheffe amoureuse de son métier
Mar 22 2022
Stéphanie Lefebvre, une cheffe amoureuse de son métier
Gourmande, pétillante, curieuse, fonceuse, créative, et ambitieuse et surtout sensible, elles sont toutes toute cela à la fois ! Leur passion les anime au fond d’elles. À un point que cela devient de l’amour pour certaines d’elles. Bonjour et bienvenue dans le podcast gourmand de « MADAME LA CHEFFE » qui raconte l’histoire de ces drôles de dames cheffes qui ont su s’intégrer dans un milieu encore trop masculin de nos jours.

 De la persévérance à la reconnaissance, elles nous racontent leur histoires, parcours, et obstacles dans leur travail.

 Elles ont appris à assumer leur féminité dans le secteur de la restauration et ne pas la percevoir comme une faiblesse mais comme une force. Je suis Sébastien MEYER, directeur artistique en communication food et je vous présente aujourd’hui, Stéphanie Lefebvre qui s’est lancée il y a tout juste 3 ans en tant que Cheffe à domicile.
   Ce que vous apprendrez sur elle en l’écoutant :
 1) C’est son mari qui l’a poussé à en faire son métier de passion. Car c’est en cuisinant des plats fait maison pour sa petite fille atteinte de la maladie de Chron qu’elle a eu le déclic. 2) Elle a battu le Chef Etchebest himself avec un risotto St Jacques

 3) Elle est la présidente d’une association « La Table des Dames «  qui a pour but de promouvoir la place des femmes et l’égalité de celles-ci en cuisine et dans tous les métiers de bouche » En conclusion, même si vous n’êtes pas encore cheffe aujourd’hui, que vous adorez cuisiner par passion et que vous y croyez pour vous lancer, alors vous y arriverez et c’est comme cela que Stéphanie voit les choses. 
 Je vous laisse écouter maintenant Stéphanie Lefebvre, une jeune cheffe à domicile qui est tombé tout amoureuse de son métier.
Sophie de Bernardi, une cheffe pâtissière qui voulait faire plaisir aux autres.
Mar 8 2022
Sophie de Bernardi, une cheffe pâtissière qui voulait faire plaisir aux autres.
Gourmande, pétillante, curieuse, fonceuse, créative, et ambitieuse et surtout sensible, elles sont toutes toute cela à la fois ! Leur passion les anime au fond d’elles. À un point que cela devient de l’amour pour certaines d’elles. Bonjour et bienvenue dans le podcast gourmand de « MADAME LA CHEFFE » qui raconte l’histoire de ces drôles de dames cheffes qui ont su s’intégrer dans un milieu encore trop masculin de nos jours.

 De la persévérance à la reconnaissance, elles nous racontent leur histoires, parcours, et obstacles dans leur travail.

 Elles ont appris à assumer leur féminité dans le secteur de la restauration et ne pas la percevoir comme une faiblesse mais comme une force. Aujourd’hui, vous allez entendre la belle histoire d’une cheffe pâtissière d’origine alsacienne, c’est Sophie de Bernardi.
 Même si elle traînait beaucoup en cuisine à aider sa grand-mère, rien ne la prédestinait à la pâtisserie. Un père ingénieur , une mère dans le milieu de la justice et passionnée profondément d’histoire et d’archéologie, Sophie voulait devenir une prof d’histoire.

 Finalement, après son bac, en discutant de son avenir avec ses parents, elle part en stage d’été dans une boulangerie et c’est là qu’elle tombe amoureuse de la pâtisserie. C’est le coup de foudre instantané.   Écoutez son parcours : après ses études, elle devient la première apprentie de François Perret au Lancaster.
à 25 ans, elle rencontre Jessica Préalpato qui la propulse à la tête d’un hôtel-restaurant à Fontainebleau, dont elle supervise l’ouverture et dirige la partie pâtisserie pendant 2 ans avant de se retrouver au Café de la Paix à Paris à la tête d’ une équipe de 22 personnes à même pas 30 ans.

 Pas mal pour une femme qui voulait être prof d’histoire. 
Aujourd’hui , le COVID a fait que Sophie s’offre un nouveau défis avec son compagnon Romuald, celui d’ouvrir sa propre boutique de pâtisserie, chocolaterie et glacerie artisanale dans le 77 d’ici septembre.

 Elle ne dépendra plus que d’elle et de son compagnon pour ce challenge qu’elle réussira parfaitement.
 Allez, on y va, je donne la parole à Sophie de Bernardi, celle qui un jour a décidé de faire plaisir aux autres
Federica Massaro, une cheffe pâtissière passionnée et aventurière
Mar 1 2022
Federica Massaro, une cheffe pâtissière passionnée et aventurière
Gourmande, pétillante, curieuse, fonceuse, créative, et ambitieuse et surtout sensible, elles sont toutes toute cela à la fois ! Leur passion les anime au fond d’elles. À un point que cela devient de l’amour pour certaines d’elles. Bonjour et bienvenue dans le podcast gourmand de « MADAME LA CHEFFE » qui raconte l’histoire de ces drôles de dames cheffes qui ont su s’intégrer dans un milieu encore trop masculin de nos jours.

 De la persévérance à la reconnaissance, elles nous racontent leur histoires, parcours, et obstacles dans leur travail.

 Elles ont appris à assumer leur féminité dans le secteur de la restauration et ne pas la percevoir comme une faiblesse mais comme une force. Elle s’appelle Federica Massaro, rien que de prononcer cela, vous comprenez qu’elle est d’origine d’Italie. 

Un jour, elle part justement de son Italie avec sa maman pour aller découvrir une école de cuisine en France, celle de Bocuse. Une vraie école avec de vrais profs comme elle le dit dans le podcast. Mais comme s’était trop chère pour ses parents, elle repart en Italie pour y trouver l’équivalence. Rien n’était comparable à l’Ecole Bocuse et finalement, Federica y passera de très belles années avec l’envie de voyager partout et de continuer son métier à la fin de ses études.

 Je vous laisse découvrir la cheffe Federica Massaro, une cheffe pétillante et qui ne lâche rien pour sa passion.
Virginie Legrand, une cheffe assumée et décomplexée
Feb 14 2022
Virginie Legrand, une cheffe assumée et décomplexée
Gourmande, pétillante, curieuse, fonceuse, créative, et ambitieuse et surtout sensible, elles sont toutes toute cela à la fois ! Leur passion les anime au fond d’elles. À un point que cela devient de l’amour pour certaines d’elles. Bonjour et bienvenue dans le podcast gourmand de « MADAME LA CHEFFE » qui raconte l’histoire de ces drôles de dames cheffes qui ont su s’intégrer dans un milieu encore trop masculin de nos jours.

 De la persévérance à la reconnaissance, elles nous racontent leur histoires, parcours, et obstacles dans leur travail.

 Elles ont appris à assumer leur féminité dans le secteur de la restauration et ne pas la percevoir comme une faiblesse mais comme une force. Je suis Sébastien MEYER, directeur artistique en communication food et j’ai le plaisir de vous présenter aujourd’hui pour ce premier podcast de « MADAME LA CHEFFE », une cheffe à domicile en Ile de France, que j’ai déjà rencontré lors d’un premier podcast il y a 2 ans et c’était une évidence qu’elle soit la première de cette nouvelle aventure pour moi. C’est Virginie Legrand, une cheffe autodidacte et passionnée ne reculant pas devant les défis, créant même la reconnaissance et jalousie de certains chefs et voir aussi de certaines cheffes avec ce petit grain de folie qui rend tout cela possible. Confiez-lui votre cuisine et elle vous mijotera une cuisine audacieuse et colorée tout en apportant une pincée de libertés délicieuses et d’audace. Si aujourd’hui vous doutez pour vous lancer en tant que cheffe d’entreprise, je vous invite à prendre l’énergie de Virginie pour oser sauter dans le grand bain. Sans plus tarder, on écoute la Cheffe Virginie Legrand.