En un battement d'aile

Florence Gault

Un mercredi sur deux, dans "En un battement d'aile", la journaliste Florence Gault vous emmène sur le terrain décrypter les enjeux écologiques. Une immersion sonore auprès de celles et ceux qui agissent pour la transition écologique et solidaire. Ici pas de catastrophisme, mais une mise en lumière de solutions inspirantes !  Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations. read less
NewsNews

Episodes

Épisode 12 - Réinventer le voyage
May 15 2024
Épisode 12 - Réinventer le voyage
🗺 Comment réinventer le voyage ?Dans notre quête incessante de découvrir de nouveaux horizons, le voyage est devenu bien plus qu'une simple activité de loisirs. C'est une exploration de soi-même et du monde qui nous entoure. Pourtant, cette quête de découverte n'est pas sans conséquences. 🌎 🔥Le tourisme représente aujourd’hui 8% des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial. Et il n’est pas sans conséquences sur le vivant : il est la source de nombreuses pollutions de l’eau, des sols et de l’air. 💡 Au mois de mars, l'association On The Green Road a organisé, à Lyon, le festival du voyage engagé. Objectif : faire découvrir des projets de voyages éco-responsables, des initiatives locales et surtout créer de nouveaux imaginaires autour du voyage… C'est à découvrir dans ce nouvel épisode de En un battement d'aile. Avec une nouvelle voix cette semaine ! Celle de Lou Léna Juillet, journaliste stagiaire, à qui j'ai cédé le micro.Bonne écoute ! 🦋Mixage : Pascal GauthierEt avec un merci tout particulier cette semaine à Nikita, Marion, Thomas et Ugo ! 🙏Pour creuser le sujet: Une étude publiée dans la revue Nature climate change sur l'empreinte carbone du tourisme : https://www.researchgate.net/publication/324992370_The_carbon_footprint_of_global_tourismUn article de Géo sur le voyage des premiers : https://www.geo.fr/histoire/le-long-voyage-des-premiers-hommes-188016L'association On The Green Road : https://onthegreenroad.comL'association Les Vélographes de Pierre Bagliotto : https://lesvelographes.orgDécouvrir la chaine YouTube de Jacob Karhu : https://www.youtube.com/@JacobKarhu et son documentaire "Brest-Istanbul à vélo solaire" : https://www.youtube.com/watch?v=6o_RThwXKFoHébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Minute Papillon! Quel est le problème avec l'huile de palme ? Question posée à... Clément Sénéchal
Apr 24 2024
Minute Papillon! Quel est le problème avec l'huile de palme ? Question posée à... Clément Sénéchal
🌴 Cette semaine, dans "Minute Papillon !", on s'intéresse à l'huile de palme, à l'occasion de la sortie du film "La promesse verte" d'Edouard Bergeon. "La Promesse verte” raconte le combat d’une mère pour sauver son fils, injustement condamné à mort en Indonésie. Carole se lance dans un combat contre les exploitants d’huile de palme responsables de la déforestation et contre les puissants lobbies industriels. L’huile de palme est une huile végétale, comme l’huile d'olive ou de tournesol, fabriquée à partir des fruits du palmier à huile. Principalement produite en Indonésie et en Malaisie, elle est omniprésente dans de nombreux produits alimentaires et non alimentaires, largement utilisée pour ses propriétés de texture et de conservation. Mais, "quel est le problème avec l'huile de palme ?" Question posée à Clément Sénéchal, expert en questions climatiques, qui nous explique que la production de cette huile engendre une déforestation massive.Bonne écoute ! 🦋👉 Tous les quinze jours, dans "Minute Papillon !", vous posez une question qui vous taraude sur l'écologie à un.e scientifique ou un.e expert.e. Et il ou elle vous répond... en une minute! Vous aussi, obtenez une réponse en envoyant une note vocale dans laquelle vous posez votre question à enunbattementdaile@gmail.com et un.e scientifique ou un.e expert.e vous répondra !Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Épisode 11 - Ces entreprises qui ont fait le choix de développer leur activité à vélo
Apr 17 2024
Épisode 11 - Ces entreprises qui ont fait le choix de développer leur activité à vélo
🚲 Travailler à vélo, une solution pour les villes ?En ville, le transport routier est la principale source d’émissions de gaz à effet de serre. Il représente 34% des émissions, selon des chiffres du Shift project, une association spécialisée dans la décarbonation de l’économie. Parmi ces trajets, de nombreux déplacements professionnels.Si un grand nombre de Français se sont mis au vélo au moment de la crise du Covid pour réaliser leur trajet domicile-travail, certaines entreprises ou artisans ont décidé d’aller plus loin en abandonnant leur camionnette. Il a fallu lever certains freins et dépasser quelques barrières psychologiques ! Mais, loin d’un phénomène de mode, la pratique du vélo semble s’enraciner. Notamment à Lyon et dans sa métropole. Je suis allée à la rencontre de ceux qui ont osé sauter le pas…Bonne écoute ! 🦋Mixage : Pascal GauthierPour creuser le sujet : Le panorama de la cyclologistique en France réalisé par les Boites à vélo : https://lesboitesavelo.org/panorama-cyclologistique-france2023/ et leur centre de ressources https://lesboitesavelo.org/centre-de-ressources/Quelques chiffres-clés donnés par le Shift Project : https://fr.linkedin.com/posts/the-shift-project_ville-urbains-activity-7160550202255228928-Zj7KJe vous conseille ce poster réalisé par le média Vert sur les transports : https://posters.vert.eco/produit/🖼%EF%B8%8F-transports-et-maintenant-caisse-quon-fait-version-papier-a-commander/Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Épisode 10 - La fromagerie Altermonts : une coopérative paysanne pour une autre agriculture bio
Apr 3 2024
Épisode 10 - La fromagerie Altermonts : une coopérative paysanne pour une autre agriculture bio
🧑‍🌾 Depuis maintenant deux ans, l’agriculture biologique est en crise. Les pertes subies par les filières bio se sont élevées à plus de 250 millions d’euros par an depuis 2022, selon la fédération nationale de l’agriculture biologique.Quelques chiffres pour bien comprendre : en 2022, 5 245 agriculteurs sont passés en bio. Parallèlement, on a enregistré 3 380 arrêts. Selon l’Agence Bio, la moitié dont des départs à la retraite, l’autre moitié des déconversions.C’est la filière laitière qui a été une des premières à tirer le signal d’alarme, avant que la crise ne s’étende aux œufs, aux poulets, aux fruits et légumes et même aux céréales.Alors, comment s’en sortir quand on est agriculteur bio ? Quel modèle fonctionne ? Dans les monts du Lyonnais, entre Lyon et Saint-Etienne, quatre fermes laitières bio ont fondé Altermonts, une fromagerie collective, lauréate régionale et nationale 2022-2023 du concours des Trophées de l'agroécologie, avec pour objectif de relocaliser l’agriculture… Parmi elles, la ferme du Val Fleury, installée à Chazelles-sur-Lyon. Mixage : Ugo VincentBonne écoute ! 🦋Ressources pour creuser le sujet :Découvrir la fromagerie Altermonts https://altermonts.fr et la coopérative Bio A Pro https://www.bioapro.comLe scénario Afterres2050 réalisé par Solagro : https://afterres2050.solagro.org/decouvrir/scenario/Le rapport du CIRED « Prospective du système alimentaire et de son empreinte énergétique et carbone - Cinq visions de l’alimentation en France vers la neutralité carbone en 2050 » https://www.centre-cired.fr/wp-content/uploads/2022/09/Publication_SISAE.pdfLes travaux du Collectif Nourrir https://collectifnourrir.fr/qui-sommes-nous/Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Épisode 8 - Des déchets alimentaires au compost
Feb 21 2024
Épisode 8 - Des déchets alimentaires au compost
🚮 Nos déchets alimentaires et de jardinage sont souvent jetés avec les ordures.  D’après l’ADEME, ils représentent un tiers de nos poubelles. Depuis le 1er janvier, toutes les collectivités doivent proposer une solution de tri à leurs habitants pour les déchets alimentaires. Le but ? Valoriser nos déchets organiques sous forme de compost ou d’énergie. Les collectivités ont pour cela 3 options  : collecter grâce à des bornes ; distribuer des composteurs individuels de jardin ou encore installer des sites de compost partagés.À Lyon, la métropole a opté pour les 3. Depuis 2021, 1500 points de collecte ont été déployés dans 8 communes de la métropole. 150 tonnes sont actuellement collectées chaque semaine. Quatre sociétés sont actuellement chargées de récupérer les biodéchets. EcoValim va les envoyer en méthanisation. OuiCompost, Les Alchimistes et Racine les transforment en compost.Racine s’est lancée il y a 30 ans dans la transformation des déchets verts. Visite guidée dans cet épisode avec Cédric Levrat, directeur général de Racine.Bonne écoute ! 🦋Mixage : Pascal Gauthier Ressources épisode :La Tribune d'Eisenia : https://eisenia.org/la-collecte-des-biodechets-via-les-points-dapports-volontaires-une-fausse-bonne-idee/https://infos.ademe.fr/economie-circulaire-dechets/2024/le-tri-a-la-source-des-biodechets-cest-maintenant/https://amorce.asso.fr/publications/guide-d-aide-a-l-elaboration-et-a-la-redaction-d-un-reglement-de-collecte-des-dechets-dt117/downloadhttps://infos.ademe.fr/magazine/dossier/a-chaque-collectivite-son-panel-de-solutions-pour-les-biodechets/   https://www.mediacites.fr/enquete/national/2024/01/01/tri-des-biodechets-malgre-la-nouvelle-obligation-legale-des-metropoles-a-la-traine/Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Épisode 6 - La pollution plastique en mer : les solutions sont à terre
Jan 24 2024
Épisode 6 - La pollution plastique en mer : les solutions sont à terre
Chaque année, 11 millions de tonnes de déchets en plastique sont déversées dans nos océans. Il ne s’agit que d’une estimation, car seulement 1% de ces déchets sont observés par les scientifiques. C’est ce qu’on appelle le « mystère plastique ». Des microplastiques qui véhiculent des perturbateurs endocriniens, aux métaux lourds, en passant par d’autres polluants, l’impact sur la biodiversité marine est sans équivoque. Depuis près de 15 ans, la goélette Tara, un navire scientifique, s’intéresse aux microplastiques. En 2019, elle est notamment allée aux sources de 9 fleuves européens pour comprendre le flux de ces déchets et leur origine. Je vous emmène à bord à l'occasion de son escale à Lyon pendant deux mois.Si la pollution est en mer, les solutions, elles, sont à terre. C’est à découvrir dans ce nouvel épisode de « En un battement d’aile ». Bonne écoute ! 🦋Mixage : Pascal Gauthier Ressources de cet épisode : La fondation Tara Océan : https://fondationtaraocean.org avec un coup de projecteur sur l’expédition « Tara Microplastiques » : https://fondationtaraocean.org/expedition/tara-microplastiques/ À découvrir aussi le très beau livre « Tara : Histoire d’un engagement pour l’Océan – Une aventure humaine et scientifique » (éditions Paulsen) pour découvrir l’histoire de la goélette : https://shopping.fondationtaraocean.org/produit/livre-tara-histoire-dun-engagement-pour-locean-une-aventure-humaine-et-scientifique/ L’Ifremer : https://www.ifremer.fr/fr/pollution-contamination L’association Expédition 7ème continent : http://www.septiemecontinent.com Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
HORS-SÉRIE Au creux de mon arbre, l'écho du vivant n°1
Dec 27 2023
HORS-SÉRIE Au creux de mon arbre, l'écho du vivant n°1
C'est un nouvel épisode hors-série que je vous propose cette semaine. Depuis quelques mois, avec Audrey Ranchin, nous menons une expérience intitulée « Au creux de mon arbre, l’écho du vivant ». Nous avons fabriqué un arbre-cabane dans lequel nous invitons les gens à venir raconter leurs souvenirs de leurs liens au vivant. Avez-vous déjà éprouvé un sentiment d’apaisement en écoutant les vagues rouler sur la plage, à vos pieds ? Vous êtes-vous déjà retrouvé nez à nez avec un chevreuil ou une biche ?Pour répondre à la question “qui suis-je?”, nous racontons des histoires. Et parmi elles, il y a nos liens aux animaux, aux végétaux, aux minéraux, à ce qui nous entoure… C’est ce que le philosophe Jean-Philippe Pierron appelle l’écobiographie, comme il nous le racontait dans l'épisode de la semaine dernière que vous pouvez aller réécouter pour comprendre plus en profondeur notre démarche. En vous partageant ces témoignages aujourd’hui, nous faisons le pari que de ces récits individuels, confiés au creux de l'arbre, pourra émerger une mémoire collective, l'écho du vivant.  Partagez-nous sur nos réseaux sociaux les souvenirs que cet épisode fait émerger ou écrivez-nous à aucreuxdemonarbre@ecomail.fr Bonne écoute ! 🦋Mixage : Pascal Gauthier Et pour nous suivre, vous pourrez nous retrouver sur Instagram : https://www.instagram.com/lechoduvivant Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.