PODCAST

Memory Lane : Stories De Musiciens Sur Scène & En Studio

Sounds So Beautiful

"On a tous une histoire qui vaut la peine d'être écoutée". En studio comme sur scène, les artistes se livrent à nu, sans filtre, pour leurs auditeurs. Ils font de la salle de concert un espace intime et confient leurs secrets à la foule attentive, comme si le public n'était qu'une seule personne. Ces récits amusent parfois, inspirent, et même émeuvent les fans qui jamais ne restent sans voix.  Depuis la fosse, jusqu'aux coulisses, Marcus Gon, rédacteur chef chez Sounds So Beautiful, se faufile et capture ces moments mémorables. Flashs éphémères, vivaces souvenirs, éternalisés pour cette nouvelle émission : Memory Lane. Ce podcast relate une collection d'échanges privilégiés auprès de vos artistes coups de coeur, des zicos de studio et de tournée, de journalistes Music, et de festivaliers, entre autres. Comprendre leurs histoires personnelles permet une meilleure appréciation de la musique qui les environne. "Votre musique, votre légende. Captivez vos publics". Crédit photo : Anne Sophie Benoit

Elodie Mam's - Du Jazz au R&B, Il N'y A Qu'Un Pas
Elodie Mam's témoigne de son évolution du Jazz pur à la Neo-Soul, lors d'un échange au forum du Jazz(s)Ra, à Clermont-Ferrand, en Novembre dernier.  Les musiciennes et musiciens qui sortent du Conservatoire, ont souvent la sensation qu'il existe un grand écart entre le monde du jazz et celui du R&B d'aujourd'hui. Or, entre les deux, il n'y a qu'un pas ; Elodie Mam's en est la preuve vivante.  A l'origine du projet Equinox Trio, Elodie a commencé sa carrière de musicienne et chanteuse sur les plus belles scènes du Jazz, du Péristyle de l'Opéra, jusqu'au jardin de Cybèle de Jazz à Vienne. Son projet est aussi soutenu par le réseau Jazz(s)Ra, qui défend tous les jazz, des plus traditionnels aux plus actuels.  Depuis ces 3 dernières années, elle ose s'émanciper du jazz pur pour suivre une démarche artistique qui lui semblait trop éloignée de son univers : le R&B. Or, dans le fond, on sait que nos artistes préférés, Snoh Aalegra, H.E.R., Jazmine Sullivan, Kendrick Lamar,... et bien d'autres sont entourés de musiciens hors norme tous issus du jazz.  Cependant, bon nombre d'artistes émergents n'osent se défaire complètement des codes inculqués au conservatoire, à leur début, et restent figés dans une entité hybride. Ce, jusqu'au jour où ils assument entièrement la musique qui résonne réellement au fond d'eux, et laissent fleurir leur univers.  Pour Elodie, son guilty pleasure à l'époque : sa playlist spéciale Ariana Grande, Summer Walker, Ari Lennox, etc.  Finalement aujourd'hui, tant avec son projet solo qu'avec son projet Equinox, elle n'hésite plus à faire la musique qui lui ressemble (comme dirait Macy Lu d'Uptown Lovers).  Et, c'est forte de son bagage en tant que musicienne et compositrice jazz, qu'elle peut imaginer les mélodies R&B les plus créatives et suggestives, avec une facilité déconcertante.  Du Jazz à la Neo-Soul, n'y a-t-il qu'un pas. Pour le franchir, il a fallu de l'introspection, de la confiance, et une volonté d'écrire un récit personnel dans lequel de nombreuses jeunes femmes pourront se reconnaître également.  Boom, up to a new bloom.
Mar 13 2022
9 mins
Batterie Au Féminin : Aysha Djellel S'Exprime Sur La Place Des Femmes Dans La Musique
Est-ce qu’on dit batteur ou batteuse pour une fille à la batterie ?Aysha Djellel, rencontrée lors du Drum Festival de la Bag’ Show en octobre dernier, nous donne la réponse en direct. Professeure de batterie qui inspire de nombreuses femmes depuis plus de 30 ans déjà, Aysha a créé l’Association nationale des écoles et professeurs de batterie (ANEPB) et siège au bureau de la Confédération Musicale de France (CMF) en charge de la communication.  Batteuse dans des groupes événementiels, Aysha a créé l’Association nationale des écoles et professeurs de batterie (ANEPB) et siège au bureau de la Confédération Musicale de France (CMF) en charge de la communication. Elle a de surcroît créé le groupe facebook La Batterie au Féminin, dédiée aux femmes jouant de la batterie et qui a pour objectif de vous référencer, créer un réseau, vous faire connaître, échanger, faciliter les échanges et entraides intergénérationnelles. Ce groupe, authentique forum de discussion, où les batteuses partagent librement leur musique et leur opinion, s’avère aussi le terrain idéal pour mener une enquête sociologique. On travaille en parallèle sur un ouvrage qui va traiter du thème des femmes à la batterie.Aysha Djellel  La place des femmes dans l’industrie musicale et plus particulièrement dans le monde de la Batterie, a bien souvent été remise en question. C’est pourquoi notre drummeuse ambitionne de comprendre pourquoi tant de difficultés s’opposent aux femmes dans leur carrière. Pourquoi beaucoup de jeunes femmes commencent la batterie mais on ne les retrouve pas forcément pour en faire un métier.Aysha Djellel  Avec une approche sociologique et statistique, couplée de son expérience en tant que professionnelle, elle nous amène à réfléchir et déconstruire une société de fait patriarcale, qui tend à se valoriser à nouveau la place des femmes dans le paysage culturel et économique, entre autres. Un constat qui rejoint un précédent article au sujet des beatmakers dont les femmes ne représentent que 2%. Une bonne prise de conscience, en somme, pour célébrer la Journée Internationale des Droits des Femmes.
Mar 8 2022
9 mins
Pour L'Amour de la Batterie : BAG'SHOW - PARIS DRUMS SHOW
Cette année 2021, La Baguetterie y est arrivée ! Elle réalise le rêve de centaines de batteurs et batteuses de France, pour la 18e fois consécutive : La Bag'Show. Une journée comme il n'en existe nulle part ailleurs. Dimanche 31 Octobre, Trianon est notre lieu de culte.  Amateurs, fabricants, journalistes, artistes, professeurs et élèves communient ensemble. La Drum, presque une religion, c'est une passion qui fait battre le coeur, vitesse double-pédale. Pour l'amour de la batterie, Marcus Gon rejoint les drummers de Lyon, Japhet Boristhène et Romain Frechin, insatiables sheddeurs du 69. Sabri Belarbi aurait dû être des nôtres, mais il était présent par la pensée. Ensemble, on vit l'événement, ressent chaque once de vibration : en clair, on est les plus bruyants dans la salle du Trianon. Mais les autres musiciens et musiciennes nous comprennent. Tant d'émotions rappellent à un musicien confirmé et reconnu ses premières joies devant l'instrument. Ce qui est beau avec la Bag'Show, c'est que même un musicien accompli et admirable, en ressort inspiré, stimulé, et rempli d'humilité. Faut-il croire que l'on n'en finit jamais d'explorer les confins de son instrument. Ecoutez Romain Frechin, Japhet Boristhène et Marcus Gon réagir et commenter en live la musicalité des têtes d'affiches : - Anika Nilles  - Damien Schmitt et son DAMANDCO in-house band  - Nicolas Viccaro  - Gergo Borlai - Jean-Philippe Fanfant  - Virgil Donati  - Lina Anderberg  - Ion Meunier Merci à La Baguetterie pour sa confiance pour nous laisser documenter l'événement et le partager depuis la perspective de sa communauté de batteurs.ses.
Dec 2 2021
9 mins
Tout Ce Qu'ils Voulaient C'était Un Autographe Avec Célia KameniTESSAE Raconte Son Combat Contre Le Harcèlement Dans "Frôler les Murs"
En ce jour national contre le Harcèlement Scolaire, la journaliste Mélanie Domergue et la chanteuse et autrice Tessae conversent à propos du traumatisme que nombre d'entre nous avons connu plus jeunes, et comment s'en affranchir. Ce 17 Novembre 2021, TESSAE fêtait la sortie de son livre « Frôler les murs » , paru  aux éditions JC Lattes. Un livre qui offre une nouvelle lecture sur sa discographie et offre une nouvelle échappatoire pour se libérer du joug de la persécution à l'école et son impact sur la santé mentale des élèves. « Ce livre, c’est la suite logique de mon projet. Dans mes chansons et mes interviews, je parlais déjà de mon histoire, et je recevais pas mal de témoignages de personnes qui me parlaient de la leur. D’autres me remerciaient aussi de parler de ces sujets-là pour éveiller les consciences. J’avais envie d’aller plus loin pour aider les gens et leur montrer qu’ils ne sont pas seuls », explique Tessæ. « Frôler les murs » n’est pas seulement un témoignage important. C’est aussi un message d’espoir : on peut s’en sortir en parlant, et ce que pensent ou racontent les autres à notre sujet ne définissent pas notre personne.  Le point commun entre Mélanie et Tessae ? Elles ont toutes deux publié un livre qui témoignent leurs expériences du harcèlement scolaire (cf le livre « Isolée » par Mélanie Domergue)  Ecoutez ce nouvel épisode de notre émission Memory Lane et consultez l'article complet sur le sujet sur www.soundssobeautiful.net
Nov 18 2021
16 mins
Drake : Le Vrai Sens De Son Album "Certified Lover Boy" | Débat
Dans le podcast qui suit, avec Alfred Dilou, on vous explique tout sur Drake et ses intentions derrière Certified Lover Boy.  "Look, gotta hold my head high up with two dry eyes I told you everything is fine, dawg, but I lied I be tryna draw the line, but it's a fine line And I'm drowning out the noise from the sideline Sometimes it's louder than the voice I got in my mind I can't even hear myself when I get quiet time" Certified Lover Boy voit le jour ce mois-ci après une longue attente. 1 an après la sortie du banger "Cry Now Laugh Later", Drake annonçait déjà la couleur de son dernier album : un volume mélancholique, introspectif. Nombreux sont les fans qui s'attendaient à un 15 titres bouillant, un acte mémorable, digne de son titre d'Artiste de la Décennie. Or certains s'expriment déçus, qualifiant la température du projet tiède. Ce jugement est dur cependant, et probablement guère assez à l'écoute de la véritable intention de Drake. Son vrai message derrière "Certified Lover Boy", sonne finalement comme une lettre intime, mouillée de larmes et rangée dans la poche d'un coeur vide et froid. L'industrie et les triomphes dans sa carrière le laissent comme gris, blasé de perdre du sens dans son quotidien. Les seuls moments où il se retrouve, c'est avec sa famille et surtout son fils, dont il n'a jamais autant parlé depuis le clash avec Pusha T. Plus rien à caché, plus rien à prouver, ses échecs sont certifiés, au même titre que ses joies: "This the part where I don't ever say "Pardon me" anymore  This the part where I'ma find a new part of me to explore  This the part where all my partners know what we in it for This the part where we gon' throw us a party after the war" - Champagne Poetry La dernière fois qu'il a présenté un album comme une lettre, c'était avec If You're Reading This, It's Too Late : un message de rupture. Rupture sentimentale, rupture avec les faux amis dans l'industrie, rupture avec lui-même (Know Yourself).  Il reviendra peut-être avec un album plus brûlant, mais il était nécessaire de s'exprimer une dernière fois sur ce qu'il ressent, loin d'être "emotionless", le boy est dans ses feelings, comme le chanterait Snoh Aalegra. Avec Certified Lover Boy, Drake caricature son image de Play Boy avant d'aller dans une narration bien moins superficielle, en quête d'une nouvelle facette à explorer. Sur les 15 titres, la moitié seulement est à écouter avec une oreille attentive pour comprendre que notre play boy sonne davantage comme un Batman qu'un Bruce Wayne. Un titre comme Champagne Poetry résume réellement toute l'énergie de l'album, et fait subtilement écho à "Rich Nigga Problem" de ASAP Rocky, certfié lover de Rihanna, crush iconique de Drizzy : "When you don't drink champagne but you orderin' cases All your friends hangin' 'cause they know that you payin' When them bills backin' up and black ain't enough And them checks addin' up, you just don't wanna be famous "  -ASAP Rocky, Rich Nigga Problem "Rich Nigga Problem" rappelle le déchirement d'offrir avec générosité et amour aux personnes qui s'avèrent être de faux amis.  "More Life, cause I'm generous" comme disait Drake en 2017. "I took a half and she took the whole thing, slow down, baby " - Drake, Cry Now Laugh Later. Or cette générosité n'est pas reconnue à sa juste valeur, et se heurte aux mauvaises intentions et hypocrisies de son entourage, draineuses d'énergie. Ce qui explique des tracks comme  "Energy", "God's Plan", "Fake Love", et aujourd'hui "No Friends in The Industry". Un tel revers de situation atteint l'homme dans son mental et sa sensibilité. Avec classe et poésie, il se retire, et se recentre sur lui-même. Et, cette posture donne naissance à des titres comme Do Not Disturb, Emotionless, et dernièrement Champagne Poetry et The Remorse. "Nobody praying for you when you winning, don't forget it."  Enfin, doit-on avouer que cela fait du bien d'entendre un rappeur avouer ses faiblesses, et montrer ses larmes en dépit de l'hostilité de la masculinité toxique environnant le monde du Hip-Hop, et ironiquement tournée en dérision dans le clip "Cry Now Laugh Later".
Sep 17 2021
52 mins
Jouer la Musique Qu'on Aime | Elina Jones & The Fireflies à Woodstower
Sep 16 2021
9 mins
Victoria Alex : Sa Déclaration d'Amour à la France et sa Poésie
Originaire de Yerevan, Victoria Alexanyan quitte son Arménie natale pour son pays de coeur, sa terre d'amour : la France.  A 15 ans, elle découvrait Edith Piaf et Aznavour, et depuis, la Chanson Française sonne comme un rêve à vivre en vrai. 10 ans plus tard, Victoria, s'aventure à l'inconnu et débute alors une histoire, son histoire ; celle d'une grande rêveuse qui veut vivre intensément. Chanteuse de jazz, diplomée du Conservatoire de l'état de Yerevan, elle étudie aujourd'hui au Conservatoire de Lyon et apparaît dans divers projets, allant du jazz à la musique traditionnelle arménienne. Cette année, accompagnée de l'illustre pianiste français Sébastien Jaudon, elle dévoile son premier EP, intitulé "Dans Ma Maison". Une collection raffinée de 5 titres en hommage aux plus grands poètes français, de Prévert jusqu'à Gainsbourg, sans oublier Piaf et Aznavour. Victoria y exprime toute sa passion pour la Chanson française cultivée pendant 10 ans et rappelle les artistes contemporaines qui vouent le même zèle pour sa tradition (Barbara Pravi). On y retrouve l'authenticité des voix de l'époque et une vive poésie. Ces arrangements sont une introduction au spectacle qu'elle prépare cet automne. Un show à l'image de Victoria, passionnée des Arts : musique, littérature, comédie, peinture... "Dans Ma Maison" est une invitation dans l'intimité de la chanteuse, une visite guidée dans ses folies et furies. C'est aussi la belle façon de conter comment se sentir chez soi dans un pays dont on ne connaît pas encore la langue, et comment s'approprier ce qui est étranger.  En attendant de trouver réponse à toutes ces questions, la porte de sa maison reste ouverte, pour une nouvelle fête. Comme dirait Salvador "La vie c'est la vie, Il faut se la vivre", et la vie de Victoria en France, est fête perpétuelle. "Dans ma maison Dans ma maison vous viendrez D'ailleurs ce n'est pas ma maison, je n'sais pas à qui elle est Je suis entré comme ça un jour Il n'y avait personne Seulement des piments rouges accrochés au mur blanc J'suis resté longtemps dans cette maison, personne n'est venu Mais tous les jours et tous les jours J'vous ai attendu Je n'faisais rien, c'est-à-dire rien d'sérieux Quelque fois l'matin, j'poussais des cris d'animaux J'gueulais comme un âne, de toutes mes forces Cela m'faisait plaisir Et puis je jouais avec mes pieds C'est très intelligent les pieds Ils vous emmènent très loin quand vous voulez aller très loin Et puis quand vous n'voulez pas sortir Ils restent là, ils vous tiennent compagnie Et quand il y a d'la musique, ils dansent On n'peut pas danser sans eux Faut être bête comme l'homme l'est si souvent pour dire des choses aussi bêtes Que "bête comme ses pieds", "gai comme un pinson" Le pinson n'est pas gai Il est seulement gai quand il est gai Et triste quand il est triste ou ni gai, ni triste Est-ce qu'on sait c'que c'est qu'un pinson D'ailleurs il n's'appelle pas réellement comme ça, c'est l'Homme qui a appelé cet oiseau comme ça Pinson, pinson, pinson Pinson Comme c'est curieux les noms Martin Hugo Victor de son prénom Bonaparte Napoléon de son prénom, pourquoi comme ça et pas comme ça Un troupeau de Bonapartes passe dans le désert, l'empereur s'appelle Dromadaire Il a un cheval caisse et des tiroirs de course Au loin galope un homme qui n'a que trois prénoms Il s'appelle Tim-Tam-Tom et n'a pas de grand nom Un peu plus loin encore y a n'importe qui, beaucoup plus loin encore y a n'importe quoi Et puis qu'est-ce que ça peut faire tout ça Dans ma maison tu viendras Je pense à autre chose mais je n'pense qu'à ça Et quand tu seras entrée dans ma maison Tu enlèveras tous tes vêtements Et tu resteras immobile, nue, debout avec ta bouche rouge Comme les piments rouges pendus sur le mur blanc Et puis tu te coucheras et je me coucherai près de toi Voilà Dans ma maison, qui n'est pas ma maison Tu viendras" - Jacques Prévert.
Aug 29 2021
19 mins
La Vie d'Artiste : Rituels Avant d'entrer sur scène
11 Juin 2021, le monde se réveille d'un long sommeil de confinement. Les premiers concerts fleurissent les derniers jours de printemps 2021.  Côté public, la sensation paraît étrange, assister à un live semble invraissemblable, et pourtant bien vrai. Reprendre les habitudes d'apprécier un spectacle, se rappeler d'applaudir à chaque fin de morceau... c'est tout un rythme à reprendre.  Côté scène, le trac se fait sentir, autant que l'excitation. Cela faisait plus d'1 an pour certains musiciens que leurs pieds n'avaient plus foulé la scène, et que leurs yeux ne s'étaient plus posés sur une foule de monde attentive au moindre mot, moindre note qui les mettrait tous d'accord dans un tonerre d'acclamations. Dans cet épisode, c'est accompagné de Cécile et David, du média We Are Europe, que Marcus enquête sur le conditionnement des artistes avant leur entrée sur scène : Quels rituels ont-ils coutume de faire pour se conforter ? Leur auditoire demeurant dans l'attente d'une énergie particulière, ils doivent être sûrs et sereins d'envoyer la bonne énergie. Pour ce faire certains portent des talismans, d'autres prient, d'autres s'évadent et puis il y a ceux qui calment leur stress en manipulant leurs matériels, pour se rassurer. Nous avons eu le plaisir de rencontrer des techniciens et des artistes dans leur intimité, en coulisse de festival : pleine immersion dans la vie d'artistes avant un concert. Sounds So Beautiful remercie Voiron Jazz Festival pour sa confiance, qui nous a laissé nous entretenir avec les groupes programmés pour l'ouverture de l'édition 2021 : Jasual Cazz et India McGovern, choriste dans le groupe d'Elodie Mam's.
Aug 5 2021
4 mins
Thaïs Lona, ou Comment Vaincre Son Syndrome de l'Imposteur
Qui n'a pas déjà failli de s'auto-saboter, faute de perfectionnisme ?  Lona ou Loner signifie Solitaire en anglais. Et, pour Thaïs, se retirer temporairement pour se renouveler, seule avec elle-même, est essentiel pour regagner confiance en soi. Dancing Again, sorti en Avril 2021, en prélude de son album CUBE, tant attendu, sonne comme l'EP de la Renaissance du Phénix. Renouveau et authenticité, telles sont les qualités d'une artiste Neo-Soul. Dans l'épisode qui suit, Thaïs revient sur le sens des paroles de ses chansons, et leur caractère cathartique. Confessions, émancipations, au travers de ses compositions, l'artiste apprend à briser son syndrome de l'imposteur. "Ce morceau m'a appris à être plus bienveillante envers moi", affirme Thaïs Lona à propos de son titre éponyme, Dancing Again. Au cours de la conversation téléphonique, Marcus Gon analyse la musique de Thaïs, jusqu'au code couleur employé pour sa pochette d'album, très révélateur de l'état psychologique et émotionnel de la compositrice-interprète. Pour ce nouvel épisode de Memory Lane, appréciez toutes les anecdotes de l'artiste et  secrets de studio : - Le sens des paroles derrière "Words" : Se libérer du syndrome de l'imposteur - Un code couleur synonyme d'optimisme, confiance en soi et renouveau - Compositrices, beatmaker : la place des femmes dans l'industrie musicale - La culture Neo-Soul : plus qu'une musique, un art de vivre - Son retour sur la scène Lyonnaise : Woodstower & Food Society en partenariat avec Jazz à Vienne Jingle : Composée par Kim Bernard Bande sonore : Composée par Sam Cassegrain : Woman's Worth (Poetically Yours)
Jul 29 2021
30 mins
La Musique Cubaine Selon Roberto Fonseca | Jazz à Vienne
Ce 6 Juillet 2021, Roberto Fonseca représentait Cuba sur la scène du Théâtre Antique, à Jazz à Vienne. Un artiste que notre rédacteur Camille Boumard aurait dû voir en début d'année, au festival Jazz la Villette.   Camille, ayant voyagé à Cuba, ne saurait caché son enthousiasme pour la culture latine et voue un respect indéniable à la musique de Fonseca : "Ce qui m’a le plus marqué est le mélange des cultures africaine, caribéenne, européenne mais aussi sud américaine (avec l’arrivée des claves et des maracas) dans la création des styles de musique propres à Cuba comme le Son, le Boléro et le Cha-cha-cha. Écouter le dernier album de Roberto Fonseca confirme la diversité des influences musicales sur l’île et sa volonté de rassembler tout ce qui l’a inspiré au terme de sa longue carrière.  Cette maturité rappelle aussi à quel point la jeunesse cubaine est en quête d’une identité culturelle et musicale plus moderne et plus contestataire, comme nous avons pu le voir lors d’un concert hip-hop dans la capitale. Le morceau que j’ai le plus apprécié dans cet album est « Kachucha », en duo avec l’impressionnant Ibrahim Maalouf car il représente parfaitement son projet d’associer différentes tonalités, ici nord-africaine, afro-cubaine et traditionnelle cubaine. Le clip est lui aussi porteur d’un message important, glorifiant l’expression de la population cubaine à travers la danse.  La fusion la plus intéressante à mes yeux reste celle avec la musique classique, comme on peut le voir dans le morceau « Por Ti » ou dans certains de ses précédents projets car elle est difficile à associer à un album aux codes sensiblement jazz latin et aux rythmes afro-cubains. Cela évoque aussi la relation intime existante entre ces deux courants, comme l’a brillamment prouvé un certain Jacques Loussier, en solo comme avec son Trio Play Bach." Pour ce nouvel épisode de Memory Lane, c'est au tour de Marcus Gon d'explorer la musique cubaine et de découvrir Fonseca. D'un oeil candide, il part à la rencontre de festivalières sous le charme de l'artiste, et d'autres fans qui assistent à ses concerts depuis 1986, avec son apparition dans le Buena Vista Club.  Il échange aussi avec des journalistes connaisseurs de la musique afro-descendante, dont Roger, animateur de l’émission Echos d’Amérique Latine sur Radio Pluriel, et Mathieu Girod, reporter Radio Nova, connu pour sa chronique C’est Pour Bientôt.  Une soirée transgénérationnelle, avec "une volonté de partage, sans sectarisme," (Lionel Klebinder - Night Groove) et respectueuse des traditions cubaines, avec la présence d'Omara Portuondo. Crédit Photo : Laure Degroote - Collectif Flous Furieux
Jul 22 2021
9 mins
Lianne La Havas : Ce Qui la Rend Spéciale En Live | Jazz à Vienne