Mécréantes

Léane Alestra

Bienvenue dans Mécréantes, le podcast mensuel qui interroge en profondeur nos stéréotypes de genre.

Start Here
Hors série : Est-il rationnel d'être féministe ?
Jun 22 2022
Hors série : Est-il rationnel d'être féministe ?
Est-ce qu'il y a des points communs entre l'#espritcritique et le #feminisme ? C'est en partant de ces deux sujets d'intérêts que nous avons réalisé cette collaboration entre ÉPhiScience et Mécréantes.L'épisode au format vidéo sous titré c'est par iciSi le sujet vous intéresse, une grande table ronde sur les savoirs critiques à l’université aura lieu le 2 juillet 2022 de 10h à 20h. C’est organisé par les étudiants de La Sorbonne et c’est à Jussieu Amphi 25 (pas d’inscriptions requises)☕ SOURCES ET LIENS UTILES ☕- Catherine Vidal, Dorothée Benoit-Broeways, 2015, "Sexe, cerveau et pouvoir", Paris, Belin.- Sandra Harding, Charlie Brousseau, Thomas Crespo, Léa Védie, 2021, "Repenser l'épistémologie du positionnement: qu'est-ce que « l'objectivité forte » ?" Philosophie féministe : patriarcat, savoirs, justice (Traduction du texte d'Harding Sandra "Rethinking Standpoint Epistemology: What is "Strong Objectivity?""), URL : - Donna Haraway, 2009, « Savoirs situés : la question de la science dans le féminisme et le privilège de la perspective partielle », dans "Des singes, des cyborgs et des femmes. La réinvention de la nature", Paris, Actes Sud.- Patricia Hill Collins,  2016, "La pensée féministe noire. Savoir, conscience et politique de l'empowerment", Montréal, Editions Remue-Ménage.- Bell Hooks, 2017, "De la marge au centre - théorie féministe", Paris, Cambourakis. ❗ PRÉCISION ❗7:50 : Les scientifiques adhèrent plus ou moins aux idéologies de leurs époques et contribuent à les nourrir, à leur donner un caractère scientifique. Si certaines représentations s’inscrivaient bien dans une idéologie politique, les scientifiques n’avaient en revanche pas toujours conscience de l’impact de leurs théories. De plus, l’exotisation des populations non occidentales était déjà très forte au 16ème siècle. On retrouve notamment ces représentations dans de célèbres écrits comme l’essai « Des cannibales » de Montaigne. En conséquence, ils étaient des héritiers de ces  imaginaires racistes mais aussi parti prenant.🔗 SITE INTERNET MECREANTES 🔗Facebook InstagramTwitterBlog médiapart 🙏 CRÉDITS 🙏Écriture : Pleen & LéaneRéalisation : Pleen, Mélissande, Léane et LisetteSon et image : MélissandeMixage son : ValentinInterviews : Irène Pereira et Hélène Nicolas 💰 SOUTENEZ LE PROJET 💰
Hors série : Est-il rationnel d'être féministe ?
Jun 22 2022
Hors série : Est-il rationnel d'être féministe ?
Est-ce qu'il y a des points communs entre l'#espritcritique et le #feminisme ? C'est en partant de ces deux sujets d'intérêts que nous avons réalisé cette collaboration entre ÉPhiScience et Mécréantes.L'épisode au format vidéo sous titré c'est par iciSi le sujet vous intéresse, une grande table ronde sur les savoirs critiques à l’université aura lieu le 2 juillet 2022 de 10h à 20h. C’est organisé par les étudiants de La Sorbonne et c’est à Jussieu Amphi 25 (pas d’inscriptions requises)☕ SOURCES ET LIENS UTILES ☕- Catherine Vidal, Dorothée Benoit-Broeways, 2015, "Sexe, cerveau et pouvoir", Paris, Belin.- Sandra Harding, Charlie Brousseau, Thomas Crespo, Léa Védie, 2021, "Repenser l'épistémologie du positionnement: qu'est-ce que « l'objectivité forte » ?" Philosophie féministe : patriarcat, savoirs, justice (Traduction du texte d'Harding Sandra "Rethinking Standpoint Epistemology: What is "Strong Objectivity?""), URL : - Donna Haraway, 2009, « Savoirs situés : la question de la science dans le féminisme et le privilège de la perspective partielle », dans "Des singes, des cyborgs et des femmes. La réinvention de la nature", Paris, Actes Sud.- Patricia Hill Collins,  2016, "La pensée féministe noire. Savoir, conscience et politique de l'empowerment", Montréal, Editions Remue-Ménage.- Bell Hooks, 2017, "De la marge au centre - théorie féministe", Paris, Cambourakis. ❗ PRÉCISION ❗7:50 : Les scientifiques adhèrent plus ou moins aux idéologies de leurs époques et contribuent à les nourrir, à leur donner un caractère scientifique. Si certaines représentations s’inscrivaient bien dans une idéologie politique, les scientifiques n’avaient en revanche pas toujours conscience de l’impact de leurs théories. De plus, l’exotisation des populations non occidentales était déjà très forte au 16ème siècle. On retrouve notamment ces représentations dans de célèbres écrits comme l’essai « Des cannibales » de Montaigne. En conséquence, ils étaient des héritiers de ces  imaginaires racistes mais aussi parti prenant.🔗 SITE INTERNET MECREANTES 🔗Facebook InstagramTwitterBlog médiapart 🙏 CRÉDITS 🙏Écriture : Pleen & LéaneRéalisation : Pleen, Mélissande, Léane et LisetteSon et image : MélissandeMixage son : ValentinInterviews : Irène Pereira et Hélène Nicolas 💰 SOUTENEZ LE PROJET 💰
La Lolita et la mégère, Partie 1
Apr 24 2022
La Lolita et la mégère, Partie 1
Il y a la figure de la Lolita, celle de la jeune fille fraiche, sublime et naïve et celle de la mégère, aigrie, expérimentée mais peu valorisée. L’on divise l’une, la Lolita et l’autre, la mégère pour catégoriser la valeur des femmes selon des critères qui sont masculins. Car oui, aujourd’hui encore, c’est le regard masculin, le male gaze comme on dit, qui tente de nous dicter la valeur d’une femme. Or, face à cette division, les femmes mûres redoutent que les benjamines les supplantent et les plus jeunes craignent de leur ressembler un jour. Nous opposer, permet d’empêcher la transmission entre les femmes plus jeunes et leurs ainé.e.s. Or, sans transmission les jeunes sont plus facilement manipulables et en proie aux violences de genre. Pour mieux appréhender cette dichotomie, celle de la Lolita VS la mégère, et tous les enjeux intimes et politiques qui en découlent, j'ai consacré les deux prochains épisodes à cette question. Dans cet épisode vous rencontrerez Imma, qui nous partage avec un immense courage son histoire et ainsi qu'une brillante analyse.Bonne écoute !Comment soutenir l'émission : N'oubliez pas de mettre 5 étoiles sur Spotify ou Apple Podcast si l'épisode vous a plu. Par ailleurs l'émission est intégralement financée par ses auditeurices. Pour cela, Mécréantes a besoin d'un mimimum de 300 abonnements mensuel sur Patreon. Chaque mois, les coûts engendrés par ce projet sont l'équivalent d'environ 300 abonnements sur Patreon c'est donc le seuil minimum dont je dépends pour continuer. Rejoindre Le club Patreon c'est par iciHORMIS LE FAIT DE ME SOUTENIR, POURQUOI ME REJOINDRE SUR PATREON ?Pour faire partie d'une communauté soudée 🤝Sur Patreon, j'échange directement avec mes abonné-es et suis à disposition pour elleux. Mais les interactions sont aussi collectives : j'organise une réunion zoom et un événement par mois sur Paris afin de se rencontrer, partager et créer des souvenirs communs. Nous allons par exemple au Centre Pompidou puis nous échangeons autour d'un verre. Pour les plus timides, nous avons aussi un espace d'échange mis à disposition de toustes (Discord)pour discuter.Accéder à du contenu inédit 🧠Découvrez dès à présent plus d'une cinquantaine d'articles inédits ! Pouvoir marrainer un projet féministe de façon simple, adapté et libre 🎊Il y a trois formules possibles sur Patreon, en fonction des moyens de chacun·e.On peut passer d'un abonnement à l'autre, suspendre ou se désabonner à tout moment en un clic. Vous pouvez prendre un abonnement à l'année directement, ou venir juste un mois. Cela vous permet une liberté totale.Rejoindre Le club Patreon c'est par ici
Les femmes sont-elles laides ?
May 12 2021
Les femmes sont-elles laides ?
Entretien avec Claudine Sagaert sur l'Histoire de la laideur féminine et les rapports de dominations sous tendus par ses questions.Merci Emilie Drouet, @rose.poudre et Diana de @1femmedete pour les témoignages.Pour me rejoindre sur Patreon c'est par ici : ouvrages consultés pour préparer l'épisode et recommandé par l'intervenante : Mona Chollet, Beauté Fatale, La Découverte, 2012.Ancet Pierre, Phénoménologie des corps monstrueux, Paris, P.U.F., 2006.Aubry Gwenaëlle, Le (dé)goût de la laideur, Paris, Mercure de France, 2007.Corbin Alain, Courtine Jean-Jacques et Vigarello Georges, Histoire du corps, (XVIe-XXe.s.), 3 vol., Paris, Seuil, 2005-2006.Detrez Christine, Quel genre, Ed. Thierry Magnier, 2015Dorlin, Elsa, La matrice de la race, Paris, La découverte, 2006.Le Breton David, Anthropologie du corps et modernité, Paris, P.U.F., coll. Quadrige, 2008.Gagnebin Murielle, La Fascination de la laideur, Lausanne, Champ Vallon, 1978.Le Breton David, Des visages, essai d’anthropologie,  Paris, Métailié, 2003.Le Breton David, De la beauté comme mystère à la beauté globale, in Gilles Boëtsch et al., La Belle apparence, Paris, C.N.R.S. éd, 2010.Vigarello Georges, Histoire de la beauté, Paris, Seuil, 2004.Vigarello Georges, Les métamorphoses du gras, Histoire de l´obésité du Moyen Age au XXe siècle, Paris, Seuil, 2010. Didi-Huberman Georges, Ouvrir Vénus. Nudité, rêve, cruauté, éditions Gallimard, 1999. Ardenne  Paul, L'Image corps, Figures de l'humain dans l'art du XXe siècle