Pop' Média

Popmedia

Pop’ Média a pour objet la valorisation des initiatives du territoire par la réalisation et diffusion de podcasts, la formation aux pratiques sonores, la mise en œuvre d’ateliers d’éducation aux médias, ainsi que l’organisation et l’animation de rencontres publiques, séances d’écoute.

FAITES UN DON

Pop' Média est une association d'intérêt général.

En soutenant notre projet vous contribuez au développement d'un média de proximité et à des actions d'éducation aux médias.

Vous pouvez bénéficier d'une réduction d'impôt égale à 66% du montant de votre don, dans la limite de 20% de votre revenu imposable.

Merci.

Soutenez et rejoignez les ami·es de Pop' Média ! 😀

Soutenez-nous !

read less

KISS KISS - Robock
Jan 9 2023
KISS KISS - Robock
Kiss Kiss, une série de podcasts réalisée par Pop’ Média en partenariat avec l’association Vadym, dans le cadre du BISE FESTIVAL. L’occasion de découvrir ou de redécouvrir des artistes qui se produiront sur scène à Nantes pour la 3ème édition du festival en ce mois de janvier 2023.  Si l’on fusionne « robot » et « rock », ça fait Robock. Créé juste après le big bang et errant dans l’espace, ce groupe a trouvé sa base à Nantes après plusieurs formations respectives. Leur musique, technoïde et primale, est un mélange d’électro et d’éléments acoustiques sauvages. Sur scène, ce sont deux synthés (un basse et un lead), une guitare saturée, deux voix, une batterie et une boîte à rythme, qui s’entremêlent pour donner corps à une danse sombre et entêtante. Leurs influences vont de la froideur de la synthwave allemande et néerlandaise de Störung ou De Ambassade, au krautrock britannique de Beak>, en passant par le rock canadien de Suuns. En live, on est comme dans une grotte : seules les lampes frontales connectées des musiciens transpercent l’obscurité et la fumée, engageant le public à rentrer dans une transe intime. « Des dégâts », leur titre fétiche, représente à lui seul l’identité de Robock. Issu de leur premier EP, son clip a été réalisé par Tristan d’Hervez dans le blockhaus de Nantes et résulte de plein d’expérimentations d’images, d’artifices et d’explosions, laissant présager une suite prometteuse. Un nouvel EP est prévu pour 2023, avec plusieurs dates de concerts, dont le BISE festival le 11 janvier 2023. Restez connectés car Robock (re)vient faire des dégâts !   Interview et montage : Delphine Chaudeaux  Mixage : Manon Ribat Pré montage générique : Balthazar Pays    Crédits musique  Robock - AllôRobock - CaniculeDe Gracht -  AmbassadeRobock - Mirage aquatique (supercut)Robock - Des dégâts Soutenez-nous !
KISS KISS - Geoffrey Le Goaziou
Jan 9 2023
KISS KISS - Geoffrey Le Goaziou
Kiss Kiss, une série de podcasts réalisée par Pop’ Média en partenariat avec l’association Vadym, dans le cadre du BISE FESTIVAL. L’occasion de découvrir ou de redécouvrir des artistes qui se produiront sur scène à Nantes pour la 3ème édition du festival en ce mois de janvier 2023.  Geoffrey Le Goaziou  est un auteur-compositeur-interprète originaire d’Etampes qui a posé ses valises à Nantes il y a quelques années. La folk est son univers musical, une folk douce, intimiste, apaisante. Il découvre la guitare à 12 ans, commence le chant à 16 et écrira ses premières chansons à 18, l’âge de ses premiers concerts. Il puise son inspiration et ses influences chez des artistes tels The tallest man on Earth, Nick Drake, Bob Dylan ou encore Feist. Après avoir sorti un single en novembre 2021 « Bili », son premier album « Somewhere Quiet » paraît en avril dernier chez Daydream music. En ce début 2023, l’à peine trentenaire Geoffrey Le Goaziou est à l’affiche de la 3ème édition du Bise festival et se produira sur scène à Trempolino à Nantes le mardi 10 janvier prochain (20h20).   Interview et montage : Pascal Massiot  Mixage : Manon Ribat Pré montage générique : Balthazar Pays    Crédit musique :  Geoffrey Le Goaziou - FoggyThe gardener - The tallest man on earthDamien Jurado - SheetsGoeffrey Le Goaziou - BiliGeoffrey Le Goaziou -Somewhere QuietGoeffrey Le Goaziou - The first of december Soutenez-nous !
"Les biodéchets, une ressource pour la Terre"
Dec 15 2022
"Les biodéchets, une ressource pour la Terre"
Le Village des Initiatives Locales est un évènement qui s’est déroulé en Loire-Atlantique du 20 au 24 septembre 2022. Son but : sensibiliser aux questions liées à l’agro-écologie et au réemploi. Au programme de cette 3ème édition du VIL, des rencontres, des marchés de producteurs, des ateliers, des temps festifs ou encore des conférences-débats, comme celle enregistrée le 22 septembre au siège de AIRE, une structure d’insertion par l’activité économique située à Blain, rencontre intitulée « Les biodéchets, une ressource pour la Terre ».Les biodéchets ce sont en gros ceux qui correspondent aux déchets organiques, le plus souvent issus des déchets de cuisine et des déchets verts du jardin. Une grande partie de ces biodéchets est encore aujourd’hui enfouie ou incinérée, occasionnant à la fois un gaspillage de ressources énergétiques et des pollutions liées à l’incinération. Comment faire sortir ces déchets de notre poubelle ? Comment les valoriser dans une approche vertueuse et circulaire ? Quels sont les enjeux d’une meilleure gestion des biodéchets ? Quelles initiatives inspirantes sur le territoire ? Quelle implication des collectivités dans cette approche pour un retour des matières organiques à la terre en circuit court ?   Eléments de réponse avec : Olivier Guégen, responsable de la Ferme de l’Abbatiale à Saint-Gildas des Bois.Jean-François Ricard, adjoint au maire de Blain.Rita Schlatt, présidente de la communauté de communes de BlainSuzanne Monneau, du Syndicat Mixte Centre Nantes Atlantique et Maître composteur.Julien Pochat, fondateur de Compost In Situ et gérant d’Olygéo.   Animation : Pascal Massiot Réalisation : Mathis Fouillet Mixage : Manon Ribat Soutenez-nous !
Raconte-moi la Guerre
Dec 15 2022
Raconte-moi la Guerre
un podcast réalisé par les élèves de Terminale Humanités de l’Externat Chavagnes. Raconte-moi la guerre est un podcast qui se veut porter la parole de celles et ceux qui l’ont vécue, quel que soit le camp.Les élèves se sont attelés à la mission de création d’un podcast, partir du thème « écrire la guerre » proposé par la Maison de la poésie. Les sons utilisés ont été enregistrés lors d’une table ronde organisées à l'occasion du fameux festival Midi Minuit Poésie.    Avec les voix de Jean-Michel Espitallier et Velibor Čolić.   Partenaire : La Maison de la Poésie. Les intervenants :  Jean-Michel ESPITALLIER : Dans Tueurs (Inculte, 2022), Jean-Michel Espitallier tente de nommer l’innommable de la guerre, l’ultraviolence. Dans une langue crue, sans affect, froidement descriptive, il explore exclusivement le point de vue des tueurs de différents conflits de ces dernières décennies et nous interroge sur nos capacités à résister au défoulement de nos ressentiments, de nos colères, de nos haines. Velibor ČOLIĆ : Enrôlé dans l’Armée bosniaque aux pires moments de la guerre, Velibor Čolić, né en Bosnie-Herzégovine, est témoin des abominations commises dans les tranchées et les villages « ethniquement purifiés ». Il déserte l’armée croato-bosniaque en 1992, puis est fait prisonnier avant de réussir à s’enfuir en France. Il s’attache depuis à combattre, par la littérature, le désarroi extrême de ceux qui ont vu abolir toute humanité en l’homme. Dernier ouvrage paru : Le livre des départs (Gallimard, 2020).   Montage : Laurie LE BROUSTER & Manon RIBAT  Mixage : Manon RIBAT - Réalisatrice Sonore Pop' Média   Soutenez-nous !
"Réemployer le matériel médical – solidarité internationale en action"
Dec 13 2022
"Réemployer le matériel médical – solidarité internationale en action"
Le Village des Initiatives Locales est un évènement qui s’est déroulé en Loire-Atlantique du 20 au 24 septembre 2022. Son but : sensibiliser aux questions liées à l’agro-écologie et au réemploi. Au programme de cette 3ème édition du VIL, des rencontres, des marchés de producteurs, des ateliers, des temps festifs ou encore des conférences-débats, dont une table ronde intitulée « Réemployer le matériel agricole – solidarité internationale en action », rencontre enregistrée le 22 septembre au siège de l’association AIRE, structure d’insertion et de réinsertion par l’emploi située à Blain (44).Comment favoriser le réemploi de matériel médical et éviter le gaspillage au profit de celles et ceux qui en ont le plus besoin ? Comment s’organisent les réseaux et les structures sur le terrain ? Quelles initiatives à l’international pour venir en aide à des territoires souffrant d’une carence en matériel médical, en Afrique notamment ?   Eléments de réponse avec : Maud Béguin, chargée de mission pour « Pays de Loire Coopération internationale »Sébastien Thénaud, responsable de la Recyclerie Nord Atlantique à Savenay.Philippe Cotta, président de « Mutualistes sans Frontières »Jean-Marie Guéry, du groupe mutualiste VYV.Fanny Gardie, directrice générale de « Envie Autonomie Pays de la Loire »   Animation : Pascal Massiot Réalisation : Mathis Fouillet Mixage : Manon Ribat Soutenez-nous !
Le monde se tait
Dec 13 2022
Le monde se tait
un podcast réalisé par les élèves de du Lycée Honoré Etienne d’Orves de Carquefou. "Le monde se tait" a pour intention de sensibiliser à l’urgence environnementale en rappelant le lien entre le·la poète, l’humain et l’oiseau.Les élèves se sont attelés à la mission de création d’un podcast, partir du thème « Une pluie d’oiseaux » proposé par la Maison de la poésie.   Les sons utilisés ont été enregistrés lors d’une table ronde organisées à l'occasion du fameux festival Midi Minuit Poésie.    Partenaire : La Maison de la Poésie. Les intervenantes :  Agnès AUBAGUE : joue d’associations d’idées et de mots déclinés en poésie écrite, visuelle, sonore, ou avec installation d’objets. "Elle met en parole des poésies-actions et sifflements primesautiers et réalise des vidéos de dialogues avec les oiseaux. Performance : "My word is a bird, dictapoèmes polyglottes et sifflés." Marielle MACÉ : est directrice de recherches au CNRS et enseigne la littérature à l’EHESS. "Dans Une pluie d’oiseaux (José Corti, 2022), Marielle Macé tente d’exercer nos responsabilités de vivants parlants au beau milieu des paysages, avec des oiseaux à l’esprit, à l’oreille, dans la vue."Violaine LOCHU :  Entre les champs de l’art contemporain, de la musique expérimentale et de la poésie sonore, le travail de Violaine Lochu crée des passerelles entre les cultures savantes et populaires. "Chouette effraie, jaseur boréal, grand tétras, butor étoilé, mésangeai imitateur, pinson des arbres, lagopède des saules… : dans Hybird, Violaine Lochu prolonge une recherche sur le chant des oiseaux qu'elle incarne dans sa création."   Montage : Laurie LE BROUSTER Mixage : Manon RIBAT - Réalisatrice Sonore Pop' Média         Soutenez-nous !
Causerie avec Soro Solo - Traite négrière, esclavagisme : Réparer ou déboulonner l’histoire ?
Dec 7 2022
Causerie avec Soro Solo - Traite négrière, esclavagisme : Réparer ou déboulonner l’histoire ?
Débat à partir d’extraits du podcast « Les 20 ans de la Loi Taubira » produit par Pop’ Média, animé par Soro Solo, journaliste et producteur radio (l’Afrique enchantée …). Comment faire justice pour celles et ceux qui ont été victimes de la traite et de l’esclavage ? La question peut se poser également pour les descendants d’esclaves qui subissent encore de nos jours les conséquences, morales mais pas que, de ce crime contre l’humanité ? Faut-il pour cela réparer l’Histoire, et si oui, doit-on le faire symboliquement, financièrement ? Cette réparation passe-t-elle par la disparition dans l’espace public de noms de rue ou de statues à la gloire d’esclavagistes et de leurs complices ? Doit-on effacer, remplacer ou compléter l’Histoire ?   Animation : Pascal Massiot Réalisation et mixage : Manon Ribat   Crédits musique :  Générique : Louis Amstrong, ShadrackJohn Lee Hooker, Stuttering bluesKeskidee trio, Congo bara calypso in kweyol   Soro Solo, Journaliste Producteur Radio Avant son exile en France en 2003, SORO SOLO était Journaliste Producteur Radio en Côte-d’Ivoire où il présentait la matinale de la chaîne publique nationale, Radio Côte-d’Ivoire. Il y a obtenu par deux fois le prix Ebony en 1993 et 1994 de l’Union Nationale des Journalistes de Côte-d’Ivoire (UNJCI) qui récompense le meilleur journaliste du pays. Son émission «Le grognon», libre-antenne où les citoyens appelaient pour se plaindre des dysfonctionnements et autres malversations qui sclérosaient les services publics, lui valut une grande estime populaire (cf. portrait dans les pages Médias de Libération, janvier 2000). En 2006 avec Vladimir Cagnolari il co-produit et coanime « l’Afrique Enchantée » une quotidienne de la grille d’Eté sur France Inter, inscrite dans la grille d’hiver de 2008 à 2015. Puis de 2015 à 2019, il produit et présente l’Afrique en Solo tous les Dimanche sur France Inter Découvreur de talents, Soro Solo a accompagné l’ouverture de l’Europe aux musiques africaines. Il réalisa notamment le premier enregistrement d’Amadou et Mariam à Abidjan en 1988. Il fit partie de ceux qui lancèrent avec enthousiasme la première cassette de Tiken Jah Fakoly (Victoire de la musique 2003) sur les ondes de Radio Côte-d’Ivoire. De Ray Lema à Salif Keita en passant par Manu Dibango, Toots and the Maytals, Jacques Higelin ou Pierre Akendengué, tous les grands musiciens ayant fait escale à Abidjan sont passés dans son studio. DISTINCTIONS 2009, « l‘Afrique Enchantée », Premier Prix des Radios Francophones (catégorie magazine) En 2017, le Ministère de la Culture et de la communication lui décerne le grade de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres de la République Française. En 2019 Le Ministère Ivoirien de la Communication et des Média lui décerne la Médaille de Chevalier de l’Ordre du mérite des Média Soutenez-nous !
Causerie avec Soro Solo -  Traite négrière, esclavagisme : Réparer ou déboulonner l’histoire ?
Dec 6 2022
Causerie avec Soro Solo - Traite négrière, esclavagisme : Réparer ou déboulonner l’histoire ?
Débat à partir d’extraits du podcast « Les 20 ans de la Loi Taubira » produit par Pop’ Média, animé par Soro Solo, journaliste et producteur radio (l’Afrique enchantée …). Comment faire justice pour celles et ceux qui ont été victimes de la traite et de l’esclavage ? La question peut se poser également pour les descendants d’esclaves qui subissent encore de nos jours les conséquences, morales mais pas que, de ce crime contre l’humanité ? Faut-il pour cela réparer l’Histoire, et si oui, doit-on le faire symboliquement, financièrement ? Cette réparation passe-t-elle par la disparition dans l’espace public de noms de rue ou de statues à la gloire d’esclavagistes et de leurs complices ? Doit-on effacer, remplacer ou compléter l’Histoire ?   Animation : Pascal Massiot Réalisation et mixage : Manon Ribat   Crédits musique :  Générique : Louis Amstrong, ShadrackOscar Brown Jr, Work songJohn Lee Hooker, Stuttering blues   Soro Solo, Journaliste Producteur Radio Avant son exile en France en 2003, SORO SOLO était Journaliste Producteur Radio en Côte-d’Ivoire où il présentait la matinale de la chaîne publique nationale, Radio Côte-d’Ivoire. Il y a obtenu par deux fois le prix Ebony en 1993 et 1994 de l’Union Nationale des Journalistes de Côte-d’Ivoire (UNJCI) qui récompense le meilleur journaliste du pays. Son émission «Le grognon», libre-antenne où les citoyens appelaient pour se plaindre des dysfonctionnements et autres malversations qui sclérosaient les services publics, lui valut une grande estime populaire (cf. portrait dans les pages Médias de Libération, janvier 2000). En 2006 avec Vladimir Cagnolari il co-produit et coanime « l’Afrique Enchantée » une quotidienne de la grille d’Eté sur France Inter, inscrite dans la grille d’hiver de 2008 à 2015. Puis de 2015 à 2019, il produit et présente l’Afrique en Solo tous les Dimanche sur France Inter Découvreur de talents, Soro Solo a accompagné l’ouverture de l’Europe aux musiques africaines. Il réalisa notamment le premier enregistrement d’Amadou et Mariam à Abidjan en 1988. Il fit partie de ceux qui lancèrent avec enthousiasme la première cassette de Tiken Jah Fakoly (Victoire de la musique 2003) sur les ondes de Radio Côte-d’Ivoire. De Ray Lema à Salif Keita en passant par Manu Dibango, Toots and the Maytals, Jacques Higelin ou Pierre Akendengué, tous les grands musiciens ayant fait escale à Abidjan sont passés dans son studio. DISTINCTIONS 2009, « l‘Afrique Enchantée », Premier Prix des Radios Francophones (catégorie magazine) En 2017, le Ministère de la Culture et de la communication lui décerne le grade de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres de la République Française. En 2019 Le Ministère Ivoirien de la Communication et des Média lui décerne la Médaille de Chevalier de l’Ordre du mérite des Média Soutenez-nous !
Places du Commerce #5
Dec 2 2022
Places du Commerce #5
Des histoires de lieux et de vies méconnus de la traite négrière à Nantes Quels sont les lieux nantais encore méconnus de l'histoire de la traite négrière ? En quoi le cimetière Miséricorde, la basilique Saint-Nicolas ou encore la "seigneurie" du Grand Blottereau éclairent-ils, à partir de nouveaux récits, la complexité du passé esclavagiste de Nantes ?  Quelles sont les petites et grandes anecdotes qui se réfugient dans ces espaces aujourd'hui encore traversés ?C'est ce que propose de découvrir Pop’ Média à partir d'une série de podcasts, sur une initiative du réalisateur Guillaume Ploquin et de l'architecte-anthropologue Rossila Goussanou. Chaque podcast sera consacré à la découverte d'un lieu, à travers une visite commentée par un.e invité.e. Tantôt portés par les voix d'un.e historien.ne, d'un.e descendant.e d'armateur ou d'un.e écrivain.e. #5 Rue de l'ancienne-monnaieDe l'argent des mines américaines aux piastres nantaises Lorsque l'on aborde les produits d'importation coloniale durant la période de traite négrière, on évoque souvent le sucre, le café, le tabac et le coton. L'argent - le métal - est rarement mentionné. Extrait dans les mines de "l'Amérique Espagnole" (Bolivie, Mexique, Guatemala, Pérou), l'argent était ensuite échangé aux marchands et aux négriers français. C'est à l'angle de la place du Bouffay - où se trouvait jadis l'atelier monétaire et renommé après sa destruction (1820)  "rue de l'Ancienne-Monnaie" - que l'argent était converti en numéraire français. Cette histoire de l'enrichissement de la France en argent, très peu connue, est pourtant déterminante pour bien comprendre les mécanismes du commerce international d’alors. Parler de l'arrivée de l'argent pendant la période de la traite négrière permet de sortir des seules responsabilités individuelles des négriers et d'évoquer la responsabilité de l'État et de sa logique mercantile qui a aussi marqué la pensée de Colbert, l’auteur du fameux « Code Noir »..   Pour aller plus loin : Gildas Salaün, "Traite des Noirs pour métal blanc", Monnaie Magazine [En ligne],2018. https://www.monnaie-magazine.com/traite-des-noirs-pour-metal-blanc/   Invité : Gildas Salaun Interview  : Rossila Goussanou Réalisation : Guillaume Ploquin Mixage : Manon Ribat Soutenez-nous !
Cafés culture, quel droit à la fête ?
Nov 24 2022
Cafés culture, quel droit à la fête ?
Fin novembre 2020, à l’initiative du collectif « culture Bar-bars », se sont tenus les états généraux du droit à la fête. Ce sont au total plus de 160 000 personnes qui se sont réunies autour des problématiques de culture, nuit, fête, économie, santé, liberté d’expressions, réglementation, vivre ensemble, résilience, relance… Le 30 mars 2022, le collectif Cuture Bar-bars, en partenariat avec Pop’ Média, proposait au Poum Poum Tchak à Nantes une rencontre intitulée « Cafés culture, quel droit à la fête ? » pour faire le point 18 mois après ces états généraux.Où en sommes-nous aujourd’hui ? quels constats ? quelles préconisations ont été soulevées ? Comment préserver, dans un contexte économique difficile, les cafés et les bars proposant une programmation culturelle ? Quels enjeux pour les artistes, le public, pour ces lieux-mêmes ? Comment co-construire avec les pouvoirs publics et les collectivités notamment, une politique culturelle de proximité ? Eléments de réponse avec : Aurélien Colin, patron du Poum Poum Tchak.Denis Talledec, directeur du collectif Cuture Bar-Bars.Eloïse alias Miss Machine, artiste, compositrice et interprète.   Animation : Pascal Massiot Réalisation et mixage : Manon Ribat   Crédits musique :  Regarder les choses, Miss MachineFaux contact, Miss MachineMousson, Miss MachineDe quoi j'ai l'air, Miss MachineTout autour, Miss Machine   Soutenez-nous !