SPÉCIAL VER DE TERRE / SOLS 4/4 (Marc-André Sélosse) : 1000 ans pour se créer, un patrimoine à protéger d'urgence

Combats (Baleine sous Grav... SUR le front)

Oct 20 2023 • 29 mins

Le 21 octobre, c'est la journée mondiale du ver de terre ! BSG en profite pour rediffuser ces épisodes sur les sols, dont ils sont les ingénieurs, les nourrisseurs, les digesteurs, les épurateurs ...

_______

J’abrite la grande majorité de la biodiversité terrestre, je suis l’usine de recyclage de la matière, source et support de l’alimentation et j’ai un rôle énorme dans l’effet de serre et la captation de carbone, qui suis-je ?

- Le sol.

Un gramme de sol héberge plus d’un milliard de bactéries, de plusieurs milliers d’espèces différentes. Il compte aussi 1 à 100 000 espèces de champignons…

Avec 50% de la biomasse vivante, 23% des espèces vivantes connues et 75% de la matière organique terrestre, le sol est de loin le principal écosystème terrestre : ce que nous voyons en surface n’en est qu’un minuscule reflet.

La vie crée le sol : elle dégrade la matière organique pour en recycler les éléments ; elle attaque la roche pour libérer la fertilité ; elle exploite l’atmosphère dont l’azote gazeux est notamment transformé par des bactéries en azote assimilable. La vie brasse le sol, entre mouvements animaux et remontées d’éléments prélevés en profondeur par les plantes.

Les sols font le monde. Leur fertilité emportée par les eaux fertilise les océans, expliquant pourquoi les eaux proches des continents sont les plus productives (même la biodiversité marine doit beaucoup aux sols !).

Une solution simple contre l’effet de serre est d’enfouir nos déchets organiques dans les sols. Augmenter de 0,4 % par an la teneur en matière organique dans les sols stockerait l’équivalent de nos émissions annuelles de CO2 !

L’homme n’y a pas compris cela. L'équivalent d'un département est artificialisé tous les 7 à 10 ans en France. La salinisation menace 30% des sols agricoles, car l’irrigation amène des sels qui s’accumulent.

Le labour ramène la fertilité en surface, aère le sol et désherbe nos champs mais sur le long terme, cette pratique récurrente et profonde est dommageable.

Il faut 100 à mille ans pour faire un sol... Nous réalisons donc mal qu’ils sont eux-aussi un patrimoine qu’on ne peut remplacer et qu'il faut protéger. Nous héritons les sols de nos ancêtres et nous les devons à nos enfants.

Notre invité Marc-André Sélosse est biologiste, spécialisé dans les symbioses (associations mutuellement bénéfiques) entre plantes, microbes et champignons. Il est aussi professeur au Muséum National d'Histoire Naturelle (MNHN). Il enseigne dans plusieurs universités en France et à l'étranger.

Marc-André est un habitué des plateaux télé et radio, ancien chroniqueur de l’émission la Terre au Carré… et un auteur prolifique. Il est l'auteur de “L'Origine du Monde, une histoire naturelle du sol, à l'intention de ceux qui le piétinent”, Acte Sud 2021).

_______

🐳 Notre but est de faire connaître le Vivant, pour mieux donner envie de le protéger.

Sous notre Gravillon vous trouverez... 4 podcasts, 1 site, 1 compte Instagram, 1 page + 1 groupe Facebook et 1 asso dédiés au Vivant :

https://baleinesousgravillon.com/liens-2">https://baleinesousgravillon.com/liens-2

Tous ces podcasts sont réalisés par des bénévoles. Ils sont gratuits et accessibles à tous. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vivre. Vous pouvez faire un don sur Helloasso">faire un don sur Helloasso (ou sur Tipeee"> Tipeee) ou adhérer à l’asso BSG"> adhérer à l’asso BSG.

Si vous aimez nos productions, partagez nos liens et abonnez-vous! Profitez-en pour nous laisser des étoiles et surtout un avis sur Apple Podcast, Spotify et les autres applis d’écoutes. Grâce à vos avis, nous serons plus visibles. Grand merci :)

Nous proposons de vous accompagner pour créer votre podcast.

Nous proposons aussi des conférences et animons des tables rondes sur le Vivant et la biodiversité dans les écoles, les universités et les entreprises.

Nous cherchons des partenaires : contact@baleinesousgravillon.com">contact@baleinesousgravillon.com